• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Cambodge : les promenades à dos d'éléphants à Angkor seront interdites dès 2020
Publié le 19/11/2019

NatureCambodge

Twitter Facebook 1124 partages

C'est une très bonne nouvelle. Les autorités cambodgiennes ont décidé d'interdire les balades à dos d'éléphants sur le site d'Angkor, attraction très touristique du pays. Une victoire pour les associations de défense de la protection animale.

 

 
© www.figurniy.com/123RF

Cela fait déjà quelques années que les ONG qui luttent pour la protection animale, tentent d'alarmer des acteurs du tourisme quant aux tristes conditions de vie de certains éléphants en Asie du Sud-Est.

Que ce soit en Thaïlande, en Indonésie, au Cambodge ou encore au Viêtnam, les éléphants sont souvent utilisés pour promener les touristes sur leur dos. Loin d'être une promenade de santé, la technique pour dresser ces pachydermes est particulièrement cruelle, aussi bien physiquement que psychologiquement.

Pour rappel, l'éléphant est un animal sauvage qui, de nature, ne cohabite pas avec l'Homme. Alors pour qu'il se soumette à l'autorité humaine, tout est mis en œuvre pour lui faire comprendre que le chef, c'est nous. Jusqu'à le blesser physiquement et le briser mentalement.

Mais il y a une lueur d'espoir. Le message a été entendu et le Cambodge fait un pas en avant, en interdisant les promenades à dos d'éléphants sur le site archéologique d'Angkor. Dans le journal L'Express, Long Kosal, porte-parole de l'autorité de gestion du site, confirme que "L'utilisation des éléphants à des fins commerciales n'est plus appropriée". Dès le début de l'année 2020, il sera donc impossible pour les touristes de se balader à dos d'éléphants autour de l'attraction la plus touristique du Cambodge.

Plus que de simples mots, des actes. Sur 14 pachydermes, cinq ont déjà été transférés dans une forêt. Espérons qu'il serve d'exemple aux autres sites du pays et plus largement, aux pays voisins.