• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Calanques marseillaises : la nature s'offre un nouveau souffle
Publié le 07/04/2020

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 1836 partages

En cette période de confinement, la nature s'offre un nouveau souffle. Et, il faut croire que le confinement a vraiment du bon... au moins pour la nature. À Marseille, le Parc national des Calanques voit sa biodiversité reprendre vie après une réduction de la pollution de l'air. Puffins, dauphins, thons, cormorans et bien d'autres espèces méditerranéennes ont refait surface sur le site. Le point sur la situation.

 

 
© Pavel Dudek / 123RF

Avec le confinement lié à l'épidémie de Covid-19, le calme absolu s'est installé dans le Parc national des Calanques à Marseille. Depuis, il semblerait que la nature reprend ses droits selon les constats des gardes du parc. Lors des dernières patrouilles, les agents ont pu observer un retour massif d'espèces animales, qui jusqu'à présent étaient tapies par crainte de la présence humaine.

Puffins, cormorans, faucons, bihoreaux, thons et dauphins s'approprient aujourd'hui les lieux. "Il s'agit là d'espèces qui s'étaient cachées. Nous savions qu'elles étaient présentes, nous en observions, mais pas si régulièrement et surtout pas en nombre comme c'est le cas ces derniers temps. Dès les premiers jours de confinement et avec la baisse de fréquentation humaine, les espèces présentes se sont réappropriées leur espace de vie, on les voit plus facilement. Bien sûr, elles ne sont pas nées d'hier. Elles vivent là depuis longtemps mais étaient beaucoup plus craintives du fait de la fréquentation importante du parc" souligne Didier Réault, président du Parc national.

 

Un constat inédit mais logique

Ce phénomène d'arrivée massive d'espèces animales s'explique par les conditions inédites avec la crise sanitaire. Cependant, le président du parc n'écarte pas d'autres raisons en indiquant que "par rapport aux autres années, avec les mêmes conditions météorologiques, on observe que les espèces se sentent beaucoup plus libres" en appuyant que "c'est la logique de la tranquillité. Aujourd'hui, nous sommes méfiants à cause du virus, et c'est aux animaux de sortir".

Point sur l'accès au parc

Conformément au décret n°2020-293 du 23 mars 2020 portant sur la réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID 19, le Parc national des Calanques précise que l'accès au territoire terrestre et marin du parc est interdit jusqu'à nouvel ordre. Les activités de loisirs et de tourisme sont par conséquent interdites. Tout contrevenant s'expose à une amende de 135 euros. Enfin, en raison du contexte sanitaire, le Parc national des Calanques annule jusqu'à nouvel ordre tous les événements prévus. Cela inclut notamment la tenue de l'exposition "Plongée au coeur des Canyons" ou du festival Le Printemps des Calanques. En revanche, pendant la période de confinement, les patrouilles sont maintenues pour assurer une surveillance du territoire.