• Connexion
Une bière à la rescousse pour sauver l'île de Groix en Bretagne
Publié le 19/01/2019

NatureFrance

Twitter Facebook 1860 partages

C'est un projet innovant qui va naître sur l'île de Groix en Bretagne. Un ancien cadre du secteur agroalimentaire, amoureux de cette île du Morbihan souhaite redynamiser le territoire en produisant une bière artisanale, entièrement brassée sur l'île. Partons à la découverte de cette nouvelle mousse bretonne qui risque de faire beaucoup parler d'elle.

La Bretagne et la bière, c'est une grande histoire d'amour. Brune, blonde, rousse, on compte de nombreuses sortes de bières qui font la fierté de cette région. Au printemps 2019, une petite nouvelle va se rajouter à la liste, « la bière de Groix ». Sans chichi, son nom lui correspond parfaitement, puisqu'elle sera entièrement produite sur l'île de Groix, dans le Morbihan.

Une bière vertueuse

Une bière vertueuse
© mettus/123RF

Basée sur le modèle d'une économie circulaire, le processus de production de la bière sera entièrement réalisé sur l'île. On ne peut pas faire plus local ! L'île de Groix possède tous les éléments nécessaires à la fabrication d'une bière de qualité. Elle possède sa propre source d'eau potable et des terres agricoles très riches. Rien de plus, rien de moins, voici donc la recette d'une bière 100% groisillonne !

Le passé agricole de l'île est très réputé, puisque c'est ici même qu'était cultivé le blé pour la fabrication du pain du roi Louis XIV. Près de 300 hectares de céréales étaient cultivés. Il y a donc un fort potentiel à cultiver. De plus, aucun pesticide ne sera utilisé lors de la récolte.

Pour transformer l'eau, le malt et le houblon en bière, une petite usine de 500 m² sera construite sur l'ile et devrait être opérationnelle dès le printemps 2019 pour sortir ses premières bouteilles à la fin du mois d'avril, nous rapporte le 20 minutes.

Un coup de fouet pour l'île de Groix

Ce projet lancé par Jean-Pierre Rennaud, ancien cadre du groupe Danone, a pour but de redynamiser ce petit bijou de Morbihan tout en favorisant l'économie locale. « J'ai appris que l'on ne pouvait pas dissocier économie et protection de la nature?», confie-t-il.

 

 
© smithore/123RF

Les restaurateurs de l'île ce sont déjà engagés à faire découvrir cette bière aux quelques 100 000 visiteurs annuels.

Ses ambitions sont claires. Jean-Pierre Rennaud explique « Je ne cherche pas à faire un coup financier. Je veux surtout générer une économie circulaire. Et montrer qu'on peut nourrir la terre pour produire de la bière et créer de la richesse». À terme, il souhaite créer de l'emploi sur l'île de Groix, qui compte 2 300 habitants à l'année, et rendre cette activité durable.

Si les touristes seront les plus nombreux à profiter de ce breuvage artisanal, on peut espérer qu'elle traverse un jour le golfe de Gascogne pour être dégustez par le reste des Bretons, amateurs de bonne bières locales.