• Connexion
Espèces en danger : enfin des bonnes nouvelles !
Publié le 07/03/2016 359 partages

NatureRussie

Twitter Facebook 359 partages

Le développement frénétique des sociétés humaines ne se fait pas sans causer du tort. Les grands animaux se font de plus en plus rares à la surface du globe et la biodiversité est plus que jamais menacée par l'Homme. Bien que tardive, la prise de conscience sur ce problème majeur semble retarder la disparition programmée de certaines espèces.

  • Twitter
  • Facebook
  • Les tigres de Sibérie règnent à nouveau sur les forêts d'Orient
    Les tigres de Sibérie règnent à nouveau sur les forêts d'Orient

    La première espèce concernée par ce regain de forme est le tigre de Sibérie. Ces majestueux félins, qui peuplent toujours les forêts de Russie et de Chine, ont vu leur nombre dangereusement chuter pour atteindre les quarante individus dans les années 1940. Avec le placement du tigre sur la liste des espèces protégées et le programme de conservation ALTA (Amur Leopard and Tiger Alliance), ils seraient dorénavant plus de 400 à l'état sauvage.

  • Une exctintion retardée pour le Léopard de l'Amour ?
    Une exctintion retardée pour le Léopard de l'Amour ?

    Considéré comme le félin le plus rare, le léopard de l'Amour est attentivement surveillé par les biologistes. Cible privilégiée des braconniers pour son pelage tacheté caractéristique, cette panthère connaît un répit relatif avec le programme ALTA. Alors qu'on dénombrait trente léopards dans les parcs naturels de Russie en 2007, une population de 57 félins a récemment été recensée.

  • Les gorilles des montagnes à la merci de la déforestation
    Les gorilles des montagnes à la merci de la déforestation

    Eternels tributaires des richesses de la forêt, les gorilles des montagnes souffrent de la déforestation à l'instar de nombreuses espèces de primates. Alors qu'il ne subsiste que 880 individus, près de la moitié est localisée dans le Parc de Bwindi en Ouganda. Du fait de cette présence exceptionnelle, le parc est devenue une zone protégée que les touristes sont invités à visiter pour financer la protection des singes. Dès lors, la population de gorille a augmenté de 40% entre 1989 et 2012.

  • La Chine soigne ses pandas géants
    La Chine soigne ses pandas géants

    Même si ce mangeur de bambous à l'allure débonnaire est la star de nombreux zoo à travers le monde, il n'en reste pas moins une des espèces les plus menacées. Véritable trésor national de l'Empire du Milieu, le panda géant se porte mieux et plus de 268 individus sont venus gonfler les rangs de l'espèce durant les dix dernières années. Une amélioration de la situation qui ne représente pas une surprise au vu des importants dispositifs de conservation déployés par le gouvernement chinois.

1

Enfin une bonne nouvelle dans la lutte pour la sauvegarde des espèces menacées ! Alors que les biologistes prêtent à notre époque la sixième vague d'extinction de masse, causée avec certitude par l'activité humaine, certaines espèces connaissent un léger répit. Ainsi, les programmes de sauvegarde de certains animaux rares auraient portés leurs fruits selon Cecilie Weinholt-Ludvigsen, membre de WWF.

Grâce aux efforts de conservation et de la prise de conscience des gouvernements, le tigre de Sibérie, le léopard de l'Amour, le gorille des montagnes et la panda géant s'éloignent quelque peu de l'extinction. Dans les chiffres, leurs populations auraient même augmentées dernièrement.

Malgré ces bonnes nouvelles, de nombreux animaux sont d'ores et déjà au bord de l'extinction. Et si rien n'est fait pour inverser le processus, c'est 90% des espèces qui pourraient disparaître de la surface du globe d'ici 2050. Il ne tient qu'à nous de changer nos habitudes pour ne pas se retrouver seuls sur notre planète bleue.

à lire aussi

Les tigres captifs américains mettent en péril les tigres sauvages
Ces animaux dont vous ignorez l'existence