• Connexion
A Abidjan, les écoles en plastique pour pallier le manque d'infrastructures
Publié le 16/09/2019

EnvironnementCôte d'Ivoire

Twitter Facebook 82 partages

Des écoles en plastique. En Côte d'Ivoire, ça pourrait bien devenir la norme, d'ici quelques années. Déjà, à Gonzagueville, cette année, la rentrée de quelques élèves s'est faite dans trois salles de clases innovantes, bâties à l'aide briques en plastique recyclé. L'idée vient d'un couple de colombiens, Cristina Gamez et Oscar Mendez.

Des classes 100% écolo, donc, dont les briques s'emboitent entre elles. Elles sont réputées pour être résistantes aux aléas météorologiques. Surtout, grâce à cette nouvelle technologie, des écoles entières pourraient être construites beaucoup plus rapidement et pour moins cher qu'avec des parpaings classiques.

Le couple utilise du plastique récupéré en Colombie

Le couple utilise du plastique récupéré en Colombie
©Feije Riemersma / 123rf

Objectif du couple : inaugurer 500 classes, pour environ 25 000 élèves, d'ici fin 2020, en Côte d'Ivoire, pays qui peine grandement en ce qui concerne les infrastructures scolaires. En effet, le gouvernement envisage un besoin, d'ici 2021, de 15 000 salles supplémentaires. Le chiffre double lorsqu'on regarde à l'horizon 2025.

La situation est d'autant plus urgente qu'avec la crise des années 2000, nombreux ont été les habitants ayant quitté les quartiers défavorisés pour s'installer dans la capitale. Les écoles d'Abidjan ont donc fait face à une arrivée massive d'étudiants et ont été contraintes de dispenser les cours, parfois, dans la cour de récréation.

A Abidjan, une usine de transformation du plastique devrait voir le jour dès la fin de l'année. En plus de nettoyer les zones les plus polluées de Colombie, cette pratique veut également assainir le pays africain. L'Unicef affirme que, rien que dans la capitale, pas moins de 288 tonnes de déchets s'accumulent chaque mois.