• Connexion
Berlin : un food-truck cuisine seulement à base d'espèces invasives
Publié le 11/09/2019 172 partages

CultureAllemagne

Twitter Facebook 172 partages

Dans la capitale allemande, un nouveau projet culinaire s'est développé dans un food-truck : un camion ambulant proposant une cuisine seulement à base d'espèces invasives. Elles sont aujourd'hui devenues de véritables fléaux environnementaux. Ainsi, pour lutter contre ces espèces invasives, le restaurant Holy Grab propose tout simplement de les manger !

 

 
© Alexsalcedo1 / 123RF

Des petits pains, une salade fraîche, des pâtes délicieusement cuisinés ou marinés, des poke bowl... le menu du restaurant allemand Holy Crab n'a rien de bien d'extraordinaire. Mais en explorant la carte de ce food-truck berlinois de plus près, on s'aperçoit que ses recettes sont particulières : la cuisine est seulement à base d'espèces invasives comme l'écrevisse de Louisiane ou le crabe chinois.

Cofondé en 2018 par Lukas Bosch Juliane Bublitz et le chef Andreas Michelus, le projet ambitieux a pour but de mélanger la gastronomie et la protection de l'environnement. "S'il existe des problèmes écologiques avec un goût aussi délicieux, alors nous devrions pouvoir les résoudre", résume Lukas Bosch dans le quotidien Berliner Morgenpost.

Certaines espèces exotiques envahissantes représentent un fléau pour les écosystèmes. Elles deviennent pour certaines espèces des prédateurs. Le crabe chinois tout comme l'écrevisse de Louisiane ont ainsi été classés en 2016 dans la liste des espèces invasivesjugées "préoccupantes" par la Commission européenne.

Qui veut manger du ragondin ?

Le menu peut en surprendre plus d'un... on ne retrouve pas seulement des crustacés envahissantes marines mais aussi du poisson, du sanglier et de la carpe de roseau.
Le projet ne s'arrête pas là pour le resto : "Notre menu va s'enrichir dans les prochaines semaines en intégrant du ragondin, du raton-laveur et de la bernache du Canada, qui sont aussi invasifs."
Il faut garder en tête que ces espèces invasives sont aussi un phénomène à prévenir. L'Homme est le responsable de l'importation de ces espaces exotiques sur un autre territoire.

Autre article proposé par l'auteur