• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
Dans le Queensland, les plus beaux sites d'Australie sont sur la côte Est
Publié le 14/02/2020 , Modifié le 20/02/2020

EcotourismeAustralie

Twitter Facebook 59 partages

Saviez-vous qu'il existe une côte dans le Queensland qui, à elle seule, regroupe la quintessence même de l'Australie ? Il s'agit de l'Australia's Nature Coast. Ce nom ne vous évoque peut-être rien, mais c'est ici que l'on retrouve quelques-uns des plus beaux sites du pays. De la forêt tropicale aux eaux turquoise, en passant par les mangroves verdoyantes, tout le monde y trouve son compte. Les plus sportifs optent pour un trek dans les Glass House Mountains tandis que les amateurs de farniente posent leurs serviettes sur le sable blanc de Fraser Island. Quant aux aventuriers en herbe, ils se baladent le long des sentiers du parc national de Noosa. Du biote riche de la Fraser Coast aux paysages de carte postale de la Sunshine Coast, cap à l'Est, direction l'Australia's Nature Coast.

Trek dans les Glass House Mountains : challenge accepted

Trek dans les Glass House Mountains : challenge accepted
©TEQ

La découverte de l'Australia's Nature Coast débute par un voyage dans le Queensland. Sise entre Hervey Bay, sur la Fraser Coast, et le parc national des Glass House Mountains de la Sunshine Coast, à une heure de route au nord de Brisbane, elle est un concentré de possibilités pour quiconque souhaite la découvrir. Entamons cette épopée par ces montagnes escarpées que sont les Glass House Mountains, vieilles de plus de 25 millions d'années. Enclavées par des forêts d'eucalyptus, elles sont situées dans l'arrière-pays, communément appelé outback en Australie.

Nommées ainsi par l'explorateur James Cook et ayant une valeur sacrée pour le peuple aborigène natif de la région, elles sont composées de onze sommets volcaniques. Un terrain de jeu tout trouvé pour s'adonner au rappel, à l'escalade ou encore, à la promenade à cheval. C'est adapté pour les novices, qui pourront se lancer à la conquête du plus petit sommet, à 123 mètres d'altitude. Quant aux véritables athlètes, ils pourront dépasser leurs limites en s'attaquant au Mount Beerwah, point culminant à 556 mètres de haut, au prix d'un bel effort. Le jeu en vaut la chandelle : une vue à 360 degrés sur les pics et la forêt du parc.

Noosa : entre session surf, kayak dans les marécages et cafés branchés

Nous continuons notre périple vers le nord, direction Noosa. Si Rainbow Beach, dont on ne présente plus les falaises de sable aux multiples couleurs, est la Mecque incontestée des surfeurs, le comté de Noosa, connu pour ses commerces branchés, peut largement prétendre au titre. Étant aussi réputé pour ses célèbres fairy pools que pour ses déferlantes, snorkelling, surf et stand up paddle sont des incontournables du voyage. Pour profiter des meilleurs spots, voici un bon plan : suivre le sentier principal du parc national de Noosa, qui commence par Noosa Main Beach et qui se termine à Sunshine Beach. Ce sentier se boucle en une heure et demi, voire deux heures, et résulte d'un excellent compromis entre petite randonnée et session surf. Sur le chemin, Tea Tree Bay dévoile ses colonnes de pierre, bâties par les voyageurs. Arrivé à Hell's Gate, il faudra faire montre de patience (et d'un peu de chance) pour observer les dauphins. Enfin, au bout du trajet, on crapahute sur les hauteurs du parc pour jouir d'une vue imprenable sur le bouquet final : Sunshine Beach.

Bon à savoir : Noosa, c'est également le sanctuaire des kayakistes. Composé de forêt tropicale et de marais, son parc national possède un marécage luxuriant, à faire pâlir les plus beaux palétuviers d'Asie. Ce sont les Everglades de Noosa, également appelés "rivières de miroirs." Une sortie idéale pour se détendre, après une matinée énergique à surfer les vagues ! Après tout, quoi de plus relaxant qu'une virée en canoë avec, pour seuls bruits, le clapotis de la rivière et le chant des oiseaux ?

Rouler le long de la Great Beach Drive

Rouler le long de la Great Beach Drive
© TEQ

The Great Beach Drive : "Bye, Sunshine Coast ! Hi, Fraser Coast"

De Noosa à Rainbow Beach, nombreux sont ceux qui en profitent pour tailler la route. Que diriez-vous de plus de 300 km de hors-piste, au volant d'un 4x4 ? Du sable sous les roues, des falaises d'un côté et la mer de l'autre. C'est le paysage qu'offre Great Beach Drive. Des heures à contempler un paysage sorti tout droit d'une carte postale et en profiter pour faire un stop, lors du coucher de soleil... Voilà comment dire "au revoir" en beauté à la Sunshine Coast et "bonjour" à la Fraser Coast en bonne et due forme.

Une faune marine riche

Une faune marine riche
©TEQ

Great Sandy Cay et Grande Barrière de Corail : un leitmotiv, protection de l'environnement

Reprenons la route, en direction de la seconde réserve de biosphère du Queensland (avec Noosa), Great Sandy Cay. Ses écosystèmes marins et terrestres protégés en font un lieu de choix pour l'observation de la nature, à l'instar du plus grand récif corallien au monde, visible depuis l'espace, la célèbre Grande Barrière de Corail, dont les 350.000 km de superficie en font la plus grande zone peuplée de la Terre. Inscrite au patrimoine de l'Unesco, elle abrite des milliers d'espèces, telles que le dauphin rose de Hong Kong, la baleine naine de Minke ou encore, la raie manta. Alors, on enfile son masque, son tuba ou sa bouteille de plongée, et on part explorer ce patrimoine écologique exceptionnel. Difficile d'ailleurs de résister à l'observation des tortues marines quand on sait qu'il existe sept espèces et que la Grande Barrière en abrite six d'entre elles.

Si vous êtes dans le Queensland entre juillet et novembre, sachez qu'il s'agit de la meilleure période pour observer les baleines à bosse, qui migrent depuis les eaux glaciales de l'Antarctique. Direction donc la Fraser Coast, et plus précisément Hervey Bay. La ville n'est pas seulement réputée pour ses restaurants de fruits de mer, elle est aussi, et surtout, considérée comme le meilleur point d'observation des cétacés. La baie étant protégée par les côtes de Fraser Island, ils peuvent par conséquent se reproduire et mettre bas tranquillement. En somme, un site idéal pour voir les baleines en bateau, ou nager près d'elles. L'arrivée des baleines à bosse est si attendue qu'une fête, le Hervey Bay Whale Festival, la célèbre chaque année.

Des plages idylliques

Des plages idylliques
©TEQ

Escapade à Fraser Island : balade en 4x4 à travers les dunes

Partons maintenant pour la plus grande île de sable au monde, Fraser Island, au large de la Fraser Coast. Pour la petite anecdote : son nom aborigène est K'gari, qui signifie "paradis." On ne pouvait pas être plus proche de la vérité ! Longue de 120 km, elle est également inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1992. C'est une destination prisée pour son sable blanc, ses eaux translucides et... pour son site historique, l'épave du SS Maheno, un navire-hôpital ayant servi lors de la Première Guerre mondiale et ayant échoué sur Fraser Island en 1935, après avoir été victime d'un cyclone.

En une journée ou sur plusieurs jours, on la découvre en 4x4, seul véhicule autorisé, ou à pied. Le Fraser Island Great Walk, sentier de 100 km de long, est d'ailleurs un bon moyen d'arpenter ce petit bijou, où bandes de sable, forêts d'eucalyptus et lacs constituent un véritable havre de paix. Ces derniers sont d'ailleurs en tête de liste des must do : le lac McKenzie est le plus réputé tandis que le lac Wabby détonne par sa couleur émeraude.

Pas étonnant que cette île soit un petit paradis pour les animaux. Indian Head, au nord de l'île, est l'un des meilleurs spots pour observer la vie marine. Sur la terre ferme, les wallabies, les kangourous ou encore, les roussettes sont légion, tout comme les 330 espèces d'oiseaux et plus de 60 espèces de reptiles. Bien entendu, on ne peut évoquer la faune de Fraser Island sans parler de son animal totem : le dingo, un chien sauvage dont la race est considérée comme la plus pure de toutes. On n'en compte qu'une centaine sur l'île, ce qui le rend exceptionnel. Exceptionnelle, la flore l'est aussi, particulièrement le Kauri, un arbre présent uniquement sur l'île et dans quelques coins du Queensland. Grâce à son environnement unique, la forêt équatoriale pousse directement sur les dunes de sable !

Une épave, échouée depuis 1935

Une épave, échouée depuis 1935
©TEQ

Débarquement immédiat sur l'île de Lady Elliot, pour jouer les naufragés

Le voyage se termine en apothéose, sur Lady Elliot. Après avoir silloné les Glass House Mountains, surfé à Rainbow Beach et roulé pendant des heures sur Great Beach Drive, quoi de mieux que de jouer les Robinson Crusoé sur ce petit îlot de paradis, situé à l'extrême sud de la Grande Barrière de Corail, dont on fait le tour en 45 minutes seulement ?

Pour se détendre, la petite caye corallienne est l'endroit parfait. C'est notamment l'un des meilleurs sites de snorkelling. L'île est très adorée des voyageurs pour ses fonds marins et sa forte concentration de raies manta. Entre mai et septembre, elles sont particulièrement nombreuses. Une activité idéale pour une journée détente, avant de terminer le voyage et retourner sur le continent. Ou pas...