• Connexion
Des centaines de milliers de poissons morts en Australie
Publié le 10/02/2019

EnvironnementAustralie

Twitter Facebook 2772 partages

En Australie, des centaines de milliers de poissons d'eau douce ont été retrouvés morts sur le fleuve Darling. Cette catastrophe naturelle est en partie dûe à la sécheresse mais ce n'est sûrement pas la seule raison. Les autorités annoncent des nouveaux épisodes de décès massifs. Que faire pour éviter ces morts importantes ? Il serait peut être temps d'agir.

 

 
© Chaiwat Leelakajonkij/123RF

Ce sont les habitants de Menindee, près du fleuve Darling, en Nouvelle-Galles du Sud en Australie qui ont fait une affreuse découverte en janvier dernier : des centaines de milliers de poissons d'eau douce flottent à la surface de l'eau.

Les scientifiques ont enquêté. Les poissons seraient principalement des carpes et des morues. Certains étaient âgés de 70 ans et avaient survécu à de nombreuses sécheresses mais ce fût celle de trop. Les faibles niveaux d'eau et d'oxygène, l'apparition d'algues et la sécheresse seraient en cause.

Le réchauffement climatique : un danger pour les espèces

En janvier, le sud-est australien a connu une canicule inhabituelle. Dans la région de Menindee les températures ont battu des records atteignant jusqu'à 46 degrés. Les eaux se sont réchauffées, favorisant le développement d'une algue très toxique. Selon le gouvernement, les poissons se sont asphyxiés.

Mais les ingénieurs hydrologues et les riverains dénoncent plutôt les prélèvements systématiques des agriculteurs dans les eaux du bassin de Murray-Darling, le plus grand de tout le pays. La région agricole s'étend sur plusieurs États et plusieurs hectares de cultures d'irrigation se sont développés : coton, blé ou riz. Le soucis ? C'est que ces cultures ont besoin de grandes quantités d'eau.

Des images qui choquent

Cette catastrophe a beau être localisée dans les coins cachés de l'Australie, elle a un fort impact national. L'image du lac recouvert de cadavres de poissons a été diffusé sur presque tous les réseaux et a suscité de vives réactions.

La représentante des Verts, Sarah Hanson-Young, accuse par exemple le gouvernement de ne pas avoir expliqué pourquoi deux lacs de la région ont été drainés deux fois en quatre ans, action qui aurait aggravé la baisse des eaux. Sur le site du Guardian, en Australie, un homme témoigne, debout dans l'eau, jusqu'aux genoux, il porte un poisson impressionnant : "C'est vraiment triste, ce qui se passe ici... et le responsable de ce désastre environnemental, c'est le gouvernement ! Regardez ce poisson emblématique d'Australie... Regardez comment il est traité !! Vous devez être dégoûtés de vous-mêmes, vous les politiciens et les producteurs de coton qui nous manipulent".

Voir cette publication sur Instagram

"This fish is 100 years old. It's never coming back." These farmers holding back tears as they show just two of their dead 100-year-old fish are furious at the "bloody disgraceful" NSW government, and they're demanding the world take notice. ? It comes after shocking images emerged of hundreds of thousands of dead fish along the Darling River in NSW. ?This is the result of draining the Menindee Lakes twice in four years, killing the system,? say Rob McBride. "This is nothing to do with drought, this is a manmade disaster." ? An emotional Dick Arnold, on the verge of tears, says members of the government ?have to be bloody disgusted with yourself, politicians and cotton grower manipulators. It's bloody atrocious ? Look at them! It makes me feel like crying again." ? On Tuesday, about 150 residents who had gathered at a boat ramp in Menindee to speak to the NSW primary industries minister had to stand and watch as he passed by on a boat inspecting the river. Niall Blair's office said he did not stop because of security concerns following threats on social media. ? The mass kill of hundreds of thousands of native fish is the second major incident after an estimated 10,000 fish were killed just weeks ago, and some experts fear whole populations of native fish stocks could be all but wiped out this time.

Une publication partagée par Guardian Australia (@guardianaustralia) le

Pas de solutions envisageables ?

Le ministre chargé de l'Eau de Nouvelle-Galles du Sud Niall Blair a déclaré que son gouvernement manquait de solutions après avoir installé des aérateurs dans les fleuves. Pour lui la solution serait de mettre de l'eau fraîche dans le lac mais cette possibilité semble impossible pour le moment.

Alors quand est-ce que cela sera réalisable ? Combien de poissons d'eau douce vont encore mourir ? C'est les questions auxquelles il est impossible de répondre pour le moment.