Publié le 16/05/2019

#Environnement #Guam

Du plastique retrouvé lors de l'expédition marine la plus profonde de l'histoire

A plus de 10 000 mètres de profondeur, l'explorateur Victor Vescovo a réalisé la plongée la plus profonde de l'histoire. Une expédition qui permet de révéler de nouvelles espèces mais pas seulement...

 

© Richard Whitcombe - Similan Diving Safaris / 123rf

Lorsque Victor Vescovo, homme d'affaire et explorateur américain, descend là où l'homme n'était jamais encore descendu, il fait une découverte inquiétante. Équipé de caméra, il immortalise les eaux polluées par le plastique. " Ça a été de toute évidence désespérant de constater une contamination humaine au point le plus profond des océans ", témoigne Victor Vescovo. "L'océan est traité comme une gigantesque poubelle " s'attriste-t-il. Ce sont un sac plastique, des emballages de bonbons et des pièces métallique qui ont été retrouvés.

En 2018, l'explorateur américain s'était lancé le défi d'explorer les eaux les plus profondes des océans. En décembre, il plonge à 8 376 mètres à Porto Rico dans l'Atlantique, en février à 7 433 mètres dans l'océan austral, en avril à 7 192 mètres dans l'océan Indien et aujourd'hui à 10 927 mètres dans l'océan pacifique, dans la fosse des Mariannes, la plus profonde actuellement connue.

Ces expéditions permettent de constater la santé des profondeurs de l'océan en ramenant à la surface des échantillons de sable, de roches et des organismes vivants parfois encore inconnus. A présent, les scientifiques vont procéder à des analyses pour déterminer le pourcentage de plastique contenu dans leur organisme.

Selon l'Agence internationale de l'énergie, dans l'océan seulement 1% des déchets plastique sont visibles. Les Nations unies ont publié un rapport qui montre que les océans abritent plus de cent millions de tonnes de déchets plastiques et chaque année ce sont entre cinq et treize millions de tonnes de déchets qui viennent s'y ajouter.