Un grimpeur handicapé réussit l'ascension du rocher Es Pontàs dans les Baléares
Publié le 11/09/2018 390 partages

InsoliteEspagne

Twitter Facebook 390 partages

En seulement dix minutes, Philippe Ribière, handi-grimpeur professionnel a réussi là où beaucoup de grimpeurs expérimentés et valides ont échoué. Mardi 28 août, le champion a escaladé les 20 mètres du rocher Es Pontàs, sur l'île espagnole de Majorque dans les Baléares. Souffrant de malformations aux bras et aux jambes, l'athlète de 41 ans a dompté la formation calcaire à la force de ses muscles et sans aucune assistance matérielle.

L'arche naturelle d'Es Pontas

L'arche naturelle d'Es Pontas
© Juergen Schonnop / 123RF

Il est vraiment phénoménal. À 41 ans, Philippe Ribière est devenu le premier handi-grimpeur à réussir l'ascension du rocher maritime Es Pontàs culminant à 20 mètres de hauteur sur l'île espagnole de Majorque, dans les Baléares. Atteint de malformations congénitales aux bras et aux jambes, le médaillé de bronze aux championnats du monde de la discipline dispose d'une force physique cinq fois inférieur à un grimpeur valide.

« Mes avant-bras sont plus courts que mes bras. Mes poignets sont fixes, donc déjà dans la vie de tous les jours c'est compliqué pour moi de prendre des objets. » racontait l'aventurier à l'AFP.

We first met Philippe in 2013 in India and since then, we climbed together in Romania and Macedonia. Hope to see you again soon @philipperibiere! You can read the entire story in the link in bio ?? ??@mosloc #icsPhoto #climbingstories #MO #climbing_pictures_of_instagram #bouldering #boulderinglife #bouldering_pictures_of_instagram #climbinglovers #bouldering_rocks #boulderingblog #insta_world_climbing #romanianboulders #bratilesti #philipperibiere #wildone

Une publication partagée par Climbing Stories (@climbing_stories) le

La friabilité du calcaire rend l'ascension hautement périlleuse et compliquée. Contrairement à la roche, le roi de l'escalade n'a pas cédé. En dix minutes, le tour était joué pour l'incroyable athlète qui ne disposait d'aucune sécurité pendant son exploit qui n'est pas à la portée de tous les grimpeurs.

Après avoir réussir l'impossible, l'Ardéchois revient sur sa performance hors normes dont la vidéo affichait plus de 10 millions de vues sur internet : « Il faisait hyper chaud, j'avais mal aux pieds alors je suis allé vite, je n'avais pas de temps à perdre ! ». De la Slovénie au Japon en passant par les États-Unis, le grimpeur sans peurs découvre les plus beaux rochers du monde. Diminué physiquement, Philippe Ribière a toujours su compter sur son mental d'acier, de quoi faire de l'ombre à Spider-Man.

Autre article proposé par l'auteur