• Connexion
Arles se lance dans le zéro bouteille en plastique
Publié le 18/09/2019

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 110 partages

C'est une grande première pour une ville française : Arles se lance le défi zéro bouteille plastique. Ce projet est porté par l'association zéro déchet Pays d'Arles et la designeuse Stéphanie Dick. Cette opération, difficile à mettre en place, aura pour but de sensibiliser d'autres villes. Découverte.

 

 
© Eduardo Gonzalez Diaz / 123RF

Actuellement, la bouteille en plastique n'a pas le vent en poupe. Bien au contraire, elle est considérée comme un élément invasif pour notre environnement. Penser à devenir une ville sans bouteille plastique paraît une utopie et pourtant une ville française s'est lancé dans ce défi.
Dans le sud de la France, la ville d'Arles s'est lancée un sacré challenge depuis juin 2019 : devenir la première ville sans bouteille en plastique en France. Ce projet a été mis en place par l'association Zéro déchet Pays d'Arles et de l'écodesigneuse Stéphanie Dick, membre du mouvement Zéro Waste.

Quelles sont les stratégies ? La mission paraît compliquée. Les commerces commencent à remplacer l'eau en bouteille par des gobelets réutilisables consignés ou des gourdes.
"C'est comme si la bouteille d'eau était invisible. Quand on a lancé le projet, beaucoup de personnes ont témoigné en nous disant qu'ils n'avaient jamais vraiment pensé à son impact", explique la designeuse. Pour rappel, la France est le troisième consommateur européen d'eau en bouteille. On estime qu'à chaque minute, 10 000 bouteilles en plastique sont vendues dans le pays selon les chiffres de l'Ademe.

Seuls 350 gobelets réutilisables ont été vendus

Après deux mois, ce défi zéro bouteille plastique en est encore à ses prémisses. Seuls 350 gobelets réutilisables ont été vendus. L'objectif de la designeuse : faire une "recherche sur les éléments déclencheurs pour le passage à l'acte".
Ce défi sera toujours en activité tout au long de l'année et plusieurs acteurs sociaux, publics voire touristiques seront impliqués au fur et à mesure.

"Ce petit guide, qui sera sûrement disponible dans quelques mois, listera les actions nécessaires pour développer le projet sur d'autres territoires, ou bien pour des sites touristiques ou des événements", détaille-t-elle. "Le projet est facilement étirable une fois qu'on aura les outils, mais pour que ça marche à plus grande échelle, le facteur clé est la volonté politique".
Elle espère prendre exemple avec le cas à Fribourg, en Allemagne. Depuis 2016, cette ville a réussi à déployer ce projet zéro bouteille en plastique dans plus d'une centaine de cafés et de commerces. Aujourd'hui, plus de 26 000 "Freiburg cups" sont en circulation.