• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
On a testé pour vous : les coffee shops d'Amsterdam
Publié le 17/10/2018

CulturePays-Bas

Twitter Facebook 136 partages

Chaque année, des milliers de touristes se rendent à Amsterdam pour visiter ses canaux, ses monuments, ses musées... mais aussi, et surtout, ses coffee shops. Mais qu'est-ce que les "coffee shops", ces enseignes si particulières, qui font la réputation de la capitale ? Que trouve-t-on dans ces coffee shops ? Nous les avons testé et nous allons tenter de répondre à ces questions.

 

 
© Nikolay Antonov/123rf

De passage à Amsterdam, nous voulions tester tout ce que la ville avait à nous offrir. Et les activités sont nombreuses. Une des particularités emblématiques d'Amsterdam, pour laquelle les touristes s'y rendent par milliers chaque année, c'est la dépénalisation du cannabis. Ainsi, la ville abrite de nombreux coffee shops, lieux dédiés à la consommation de cette plante pas comme les autres. Ni une, ni deux, nous voilà donc à l'intérieur d'un de ces fameux coffee shops.

Il faut savoir que, s'il est possible de consommer de la Weed à Amsterdam, c'est parce qu'il existe une loi faisant la distinction entre drogue douce et drogue dure. Si l'usage et la vente de drogue en règle générale sont illégaux, les drogues douces (dont fait partie le cannabis) sont tolérées et réglementées. Il faut cependant que vente et consommation se fassent dans des lieux privés.

Quel coffee shop choisir ?

Premièrement, il vaut mieux se rendre dans un coffee shop en fin de journée, après avoir découvert la ville, ses monuments, ses musées, ses canaux etc. Car vous risquez d'être un peu moins motivé après avoir passé du temps en compagnie de Mary Jane.

Pour ce qui est du choix de votre coffee shop, il y en a pour tous les goûts : festifs avec jeux de lumière et musique à fond, chill avec terrasse et vue sympa sur les canaux, ou en toute simplicité avec seulement un comptoir et quelques tables.

Le plus souvent destinées aux touristes, les devantures sont explicites. Impossible de les louper : Enseignes lumineuses, affiches de cannabis en 4x3, prix affichés en gros sur les vitrines... Pas de doute, nous sommes au bon endroit. L'odeur de chanvre qui se diffuse dans la rue est un indice indéniable.

The Bulldog, The First

The Bulldog, The First
© Inna Felker/123RF

C'est une véritable institution à Amsterdam. Située au cœur du Quartier Rouge, beaucoup de touristes s'y rendent pour goûter la salade. L'ambiance y est détendue, conviviale et on y trouve un large choix d'herbes.

La Tertulia

Pour plus de convivialité, dans le quartier de Jordaan se trouve un coffee shop des plus cosy : La Tertulia. Sa décoration pourrait faire passer les établissements les plus instagramables pour de simples PMU. Situé le long d'un canal Prinsengracht, ce coffee shop dispose d'une agréable terrasse ouverte en été. À l'intérieur, la décoration est soignée, avec au rez-de-chaussée une magnifique fresque de Vincent Van Gogh et à l'étage une incroyable collection de quartz, d'améthystes et autres pierres semi-précieuses. Cette adresse est tenue par une mère et sa fille, la complicité est donc le maître mot de ce coffee shop, loin des clichés qu'on peut se faire sur ce genre d'établissements.

Que consommer ?

Toutes les variétés de cannabis ne font pas le même effet. L'expérience peut être différente en fonction de la qualité, de l'origine et du type d'herbe qu'on choisit. On distingue deux grandes familles de cannabis : l'Indica et le Sativa. Le premier se veut plus relaxant que le second, plus réputé pour son euphorie. Il est aussi possible de créer des plantes « hybrides », comme la White widow, qui est un mélange des deux.

Il existe d'ailleurs différentes manières de consommer : la fleur au gramme, le joint déjà roulé (pur ou mélangé avec du tabac), le spacecake... Il vaut mieux prendre son temps avant de se décider. Si les noms sur les devantures ne vous parlent pas, n'hésitez pas à demander conseil à un vendeur. Ils sont là pour répondre à toutes vos questions. Nombreux sont les touristes qui n'ont jamais consommé de cannabis avant de se rendre à Amsterdam, il est donc important d'avoir l'avis du serveur qui, en l'occurrence, s'y connait bien. Avant de vouloir tout tester, sachez que la vente est limitée à 5g par personne.

 

 
© Stanimir Stoev/123rf

Une fois servis, comme dans un restaurant classique, la dégustation peut commencer. Durant les premières aspirations, on se sent un peu hors la loi, puisqu'en France la consommation est interdite. Mais autour de nous, les gens ne se cachent pas et continuent leur conversation, on commence alors à se détendre. Cependant, impossible de décrire exactement ce que la substance peut créer comme effets, car l'expérience change en fonction des gens.

En accompagnement ? Ce qui est sûr c'est qu'on ne sert aucun alcool. C'est une mauvaise idée de mélanger les deux. Une loi interdit d'ailleurs aux établissements d'avoir les deux licences. Pour s'hydrater le meilleur breuvage reste l'eau.

La consommation de cannabis a tendance à assécher la bouche et à ouvrir l'appétit. C'est là que les coffee shops portent finalement bien leur nom, en proposant des rafraîchissements et des mets plus ou moins élaborés. Comme pour n'importe quels établissements de restauration, la qualité des boissons et de la nourriture varie d'une adresse à l'autre.

De manière globale, les coffee shops ferment entre 1h et 2h du matin.