Publié le 29/04/2020

#Culture #Brésil

Amazonie : le chef Raoni fait un appel aux dons pour les indigènes

L'appel aux dons est lancé pour endiguer la pandémie du Covid-19. Ce week-end, l'emblématique chef Roani a fait une demande par vidéo. Vidéo diffusée, par la suite, par Planète Amazone, ONG française. C'est elle qui fait campagne pour obtenir le soutien financier nécessaire afin d'aider au mieux la population indigène brésilienne d'Amazonie. Ces communautés sont très exposées et doivent faire l'objet d'une attention toute particulière.

La population indigène brésilienne d'Amazonie menacée par le Covid-19

La population indigène brésilienne d'Amazonie menacée par le Covid-19 © Pablo Hidalgo / 123RF

Il est la figure de proue de la lutte contre la déforestation au Brésil, si bien qu'on ne présente plus le grand chef du peuple kayapo, Raoni Metuktire et son célèbre plateau labial, tradition ancestrale de sa tribu. Aujourd'hui, il fait un appel international aux dons, afin de contrer au plus vite la pandémie de coronavirus qui sévit, et à laquelle les tribus indigènes sont particulièrement vulnérables. Les contaminations vont crescendo et trois indigènes ont perdu la vie.

Covid-19 : l'appel à l'aide du chef indien Raoni

Le chef demande aujourd'hui de l'aide, au travers d'une vidéo diffusée par l'ONG français Planète Amazone, qui s'occupe de cette campagne de dons. Produits hygiéniques, médicaments, denrées alimentaires... Les communautés ont grand besoin de l'aide internationale, d'autant plus que le gouvernement de Jair Bolsonaro et les pouvoirs publics abandonnent totalement les communautés indigènes à leur sort. " Sans votre aide, les peuples indigènes du Brésil ne pourront faire face à cette terrible maladie " assure le chef Raoni.

Plus importante forêt tropicale de la planète

Etendue sur 6,7 millions de km², l'Amazonie s'étend sur neuf pays : le Brésil, la Bolivie, le Pérou, l'Équateur, la Colombie, le Venezuela, le Guyana, le Suriname et la Guyane française. Ce n'est pas moins de 40 000 espèces de plantes, 420 tribus mais aussi, 20% de forêts détruits en l'espace de 50 ans, selon les chiffres de la WWF. Elle est aujourd'hui en très grand danger. Et si le coronavirus est la menace la plus imminente, elle est loin d'être la seule. En effet, les 800 000 indigènes sont les premières cibles des maladies mais aussi de la déforestation. Depuis l'arrivée de Jair Bolsonaro au pouvoir, l'Amazonie subit une déforestation gigantesque. A titre d'exemple, de janvier à septembre 2019, la déforestation, qui provoque des milliers d'incendies, a augmenté de 93% !

Autre article proposé par l'auteur