• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
À l'approche de Noël, Saint-Nicolas arrive en Alsace
Publié le 06/12/2019

CultureFrance

Twitter Facebook 7 partages

Si une grande partie de la France attend le Père Noël avec impatience durant le mois de décembre, certains enfants d'Alsace, de Lorraine ou encore des Hauts-de-France sont impatient de rencontrer un tout autre personnage connu sous le nom de Nicolas de Myre. Ce vendredi 6 décembre, jour de la Saint Nicolas, il vient rendre visite aux enfants qui ont été sages. Quelle est cette tradition ? Easyvoyage lève le voile sur ce mystérieux personnage.

 

 
© Hans Slegers /123rf

Très populaire dans certains pays d'Europe du Nord, Europe centrale et Europe de l'Est, quelques régions françaises célèbrent aussi la Saint-Nicolas. Dans l'Hexagone, on retrouve Saint-Nicolas en Alsace, mais aussi en Lorraine. Hors de nos frontières, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Autriche ou encore le Luxembourg, célèbrent la Saint-Nicolas. Mais pourquoi ce jour rencontre un tel succès ?

La légende de Nicolas de Myre

La Saint-Nicolas célèbre Nicolas de Myre, un Évêque qui a vécu sur Terre et plus principalement en Turquie (anciennement Lycie) entre 271 et 345 de notre ère. Décrit comme un homme bon, deux légendes sont souvent racontées à son sujet.

La première relate l'histoire de trois enfants, tués et découpés par un boucher malintentionné, alors qu'ils lui avaient demandé l'hospitalité. Tous trois entreposés dans le saloir, Nicolas les fit revenir à la vie, sept ans plus tard.

La seconde histoire met en scène un homme noble, devenu particulièrement pauvre, et ces trois filles. Afin d'améliorer sa situation familiale, le père pense alors à prostituer ses filles ou à les vendre comme esclave. Mais pour éviter au père de faire un tel acte, Saint-Nicolas, distribua trois jours de suite de l'argent et de l'or par la fenêtre de leur demeure. Suffisamment, pour rembourser les dettes, mais aussi pour marier ses filles.

Comment célèbre-t-on la Saint-Nicolas

Les millénaires passent, mais la réputation de Nicolas de Myre perdure. Si bien, qu'il est encore célébrer dans de nombreuses régions d'Europe. Le jour de sa fête, soit le 6 décembre, Nicolas, patron des écoliers, se rend dans les écoles et les maisons où il y a des enfants, accompagné du père Fouettart, un personnage à l'opposé de Nicolas. Les enfants qui ont été bons reçoivent des friandises (du pain d'épices, des oranges et de mandarines), tandis que le père Fouettard punit sévèrement les plus dissipés et les moins sages. Avec le temps, le père Fouettard a fini par disparaître, au profit d'une célébration plus joyeuse et festive.

À Nancy par exemple, un week-end entier, du 6 au 8 décembre, est organisé autour du Saint-Nicolas. Marché, rencontre avec saint Nicolas, et spectacle de vidéo-projection place Stanislas sont au programme. Du côté d'Eguisheim, une distribution de manalas, petits biscuits à l'effigie du saint Nicolas, est prévue, tout comme dans la ville de Guebwiller et Sélestat. Si vous vous trouvez à Colmar ou à Mulhouse, il attendre le lendemain, samedi 7 décembre pour rencontre saint Nicolas.