• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
L'Aéroport de Brest évacué à cause... d'un étui de guitare
Publié le 15/01/2020

InsoliteFrance

Twitter Facebook 25 partages

L'alarme a sonné au passage de sécurité de l'aéroport de Brest. En cause : un étui de guitare qui présentait les mêmes caractéristiques que ceux d'un engin explosif. En passant sous X, cet étui a éveillé les soupçons de l'équipe de sécurité qui a dû faire intervenir la gendarmerie et les démineurs pour lever le doute sur l'objet.

 

 
© Jaromír Chalabala/123RF

 

L'alerte a eu lieu le 16 décembre, en matinée. En passant les portiques sous rayon X de l'aéroport de Brest, l'étui à guitare, qui présentait des caractéristiques similaires à un engin explosif, a automatiquement déclenché l'alarme.

C'est l'ampli qui a causé cette confusion. Son propriétaire aurait voulu le faire passer en soute, en vain. Malgré les explications du guitariste, l'équipe de sécurité a été forcée de demander à toutes les personnes présentes au sein de l'aéroport de quitter les lieux. Le personnel et un peu plus d'une centaine de passagers ont dû être évacués à cause de cet article.

Alerte, tout le monde descend !

Même sort pour les quelques passagers déjà embarqués. Ils ont dû sortir de l'appareil, quitter le tarmac et se diriger à l'extérieur du bâtiment. Ce sont la gendarmerie et les démineurs de la Sécurité Civile de Brest qui sont intervenus. Ils se sont chargés d'examiner l'étui à guitare, qui en réalité ne présentait rien de suspect.

Un peu avant 11 heures, employés et voyageurs ont pu réintégrer les lieux. Cet événement a malheureusement occasionné une très longue file d'attente à l'embarquement. Les voyageurs ont dû faire preuve de patience pour pouvoir accéder aux avions, bien que le personnel ait fait de son mieux pour rattraper le retard. La majorité des vols sont partis avec 1 à 2 heures de retard. La direction de l'aéroport a expliqué cette intervention par l'obligation d'appliquer cette procédure afin d'assurer la sécurité des passagers.