• Connexion
À Vienne, le métro parfumé ne séduit pas les usagers
Publié le 24/08/2019 25 partages

TransportAutriche

Twitter Facebook 25 partages

Il y a un mois, la régie des transports de Vienne en Autriche lançait une proposition assez insolite pour améliorer l'odeur dans le métro de la ville. Différentes fragrances comme le melon étaient proposées aux usagers. Après un mois d'expérimentation, l'expérience est loin d'être concluante...

 

 
© meinzahn/123RF

 

Emprunté quotidiennement par plus de 2,6 millions d'usagers, le réseau de transport urbain de Vienne est mondialement réputé pour sa fiabilité et sa propreté. Pourtant, de nombreux usagers ont dénoncé ces derniers mois des odeurs désagréables dans les différentes rames. L'an dernier, face aux nombreuses plaintes reçues, la régie des transports avait même imposé une interdiction de manger dans le métro.

Pour faire face à ce phénomène, la régie des transports de Vienne avait lancé durant le mois de juillet un programme de diffusion de différentes fragrances dans le métro. Du citron et du pamplemousse pour l'énergie", du santal pour la "bonne humeur", de la rose et du melon pour la "relaxation". Tel devait être les ingrédients pour permettre au métro viennois de bénéficier d'un air plus respirable.

21 000 voix contre

Pourtant, un mois après, le constat est sans appel. Dans un communiqué, la municipalité affirme "qu'une majorité s'est prononcée contre" cette initiative, par 21 000 voix contre 16 000 lors d'une consultation en ligne. "Les Viennoises et les Viennois sont satisfaits de l'odeur du métro", a ajouté Wiener Linien, l'organisme en charge des transports publics à Vienne qui précise "être à la recherche constante d'idées innovantes pour promouvoir les transports public, lesquels apportent une contribution décisive pour la protection du climat".

Le métro parfumé ne sera donc vraisemblablement pas pour tout de suite en Autriche...