• Connexion
Plus de 3000 dauphins vivent en captivité dans le monde
Publié le 03/12/2019

EnvironnementRoyaume-Uni

Twitter Facebook 217 partages

Certaines espèces de dauphins sont en voie de disparition. Les parcs de loisirs en sont en partie responsables. Selon une association de défense des animaux, les 3000 cétacés en captivité sont assez mal traités.

 

 
© anzebizjan/123rf

En octobre, l'association World Animal Report a publié un rapport sur les dauphins captifs à travers le monde. Les chiffres sont alarmants, c'est en tous plus de 3000 dauphins qui vivent en captivité dans le monde. Maltraitance, travail forcé, espace restreint, mal nutrition. Quand on connaît la manière dont ces cétacés sont traités, il y a de quoi s'inquiéter. La SNDA (société nationale défense des animaux) a déjà porté plainte plusieurs fois, sans suite.

Les parcs de loisirs proposent généralement plusieurs types d'animation avec les dauphins : spectacles d'acrobaties, nage en leur compagnie, selfies, « delphinothérapie ». Parfois pendant toute une journée, et à un rythme qui met dans certains cas la santé de l'animal en danger. Certains pays comme la Chine, se servent de ces animaux 7/7j, afin de faire un maximum de bénéfices.

 

 
© schan/123rf

Les principaux concernés

Le rapport de l'ONG metionne 336 parcs de loisirs dispersés dans 54 pays. Un quart d'entre eux, 707 très exactement, se trouve en Chine. Juste derrière, le Japon, avec 497, et les États-Unis, avec 400. En France, on compte 32 dauphins captifs. Propriété du Parc Astérix, du Marine land d'Antibes, et de Planète Sauvage à Port-Saint-Père. Ces 3 parcs sont souvent attaqués en justice par les différentes associations de défense des animaux, malgré leurs "faibles" nombres de cétacés captifs.

Le plus grand problème pour ces mammifères, reste l'espace qu'on leur octroie. Les dauphins nés en captivité ne pourraient pas s'adapter à la vie sauvage. World Animal Protection plaide pour des bassins beaucoup plus vastes et de meilleures conditions de vie. Un Grand dauphin en liberté a un territoire naturel de 100 km², l'enclos moyen d'un parc de loisirs est... 77 000 fois plus petit. N'oubliez pas, pour voir des animaux nous devons aller à leur rencontre, et pas l'inverse.