300 cadavres d'une espèce protégée de tortue découverte dans le Pacifique Mexicain
Publié le 23/09/2018 3691 partages

EnvironnementMexique

Twitter Facebook 3691 partages

Dans les eaux mexicaines du Pacifique, c'est un véritable drame environnemental qui se déroule. Environ 300 cadavres de tortue Golfina ont été retrouvées mortes noyées par des filets de pêche pourtant interdits.

Les tortues de l'espèce golfina sont menacées d'extinction, et malheureusement cela n'arrête pas les criminels de les chasser pour leur viande et leurs oeufs. Pour se faire, ils utilisent des filets de pêche longs de 120 mètres pourtant interdits par le gouvernement mexicain. Dans les eaux territoriales mexicaines du Pacifique, 300 cadavres de ces tortues viennent d'être découverts. Ces dernières seraient mortes à cause de filets illégaux a déclaré le parquet fédéral chargé de la protection de l'environnement : « Elles sont mortes noyées il y a environ huit jours car elles étaient immobilisées dans des filets de pêche interdits d'environ 120 mètres de long. Les cadavres étaient dans un état de décomposition avancé. Les tortues marines ont été enterrées dans deux fosses afin d'éviter tout risque de contamination. » Le Huffington Post a partagé une vidéo (choquante) des cadavres en décomposition flottants à la surface le long des côtes mexicaines.

©HuffingtonPost

Au grands dam des défenseurs des animaux, ce n'est pas la première fois que ce genre d'évènement se produit au Mexique. C'est même la deuxième fois en l'espace d'un mois puisque, le 17 août, 122 cadavres de tortues de la même espèce avaient été retrouvées flottants sur des plages de l' État de Chiapas. D'après l'enquête, 10% des cadavres portaient alors des signes de coups à la tête et sur la carapace.

Les peines qu'encourent les contrebandiers s'élèvent à 9 ans de prison. Le commerce illégal d'oeufs de tortue persiste du fait que de nombreuses personnes leur attribuent des propriétés aphrodisiaques.

Si belle au naturel

Si belle au naturel
© shalamov/123RF