Publié le 18/12/2018

#Ecotourisme #France

20 destinations pour pratiquer l'écotourisme

La COP24 s'est achevée le 4 décembre dernier. Les enjeux de ce sommet sont important. parmi eux : limiter la hausse des températures globales à "bien moins de 2°C" d'ici 2100. Si les nations se réunissent pour prendre des décisions, il est aussi possible, à notre échelle d'apporter un pierre à l'édifice. Et si en 2019 on décidait de voyager autrement ? Pour protéger notre belle planète bleue, rien de tel que l'écotourisme. Voici donc notre sélection des 20 lieux où le tourisme responsable règne en maître-mot.

Le Costa Rica

Le Costa Rica est le leader de l'éco-tourisme ! Seul pays des Amériques à vivre en autosuffisance, il pourrait servir d'exemple à tous les pays touristiques. Ici, place aux labels (plage, hôtels et parcs) qui valorisent les structures misant sur l'écologie. - © billberryphotography/123RF

Le Kenya

Pour découvrir le Kenya, rien de tel que les safaris solidaires et les éco-lodges. Au cœur du Massai Mara, des séjours d'études animales améliorent la sensibilisation aux enjeux environnementaux pour la faune de la réserve. - © tr3gi/123RF

La Thaïlande

Même si le pays a parfois été victime de son succès, il existe des solutions. De nombreuses associations proposent des missions d'éco-volontariat. La protection de la faune est un enjeu majeur de ces dernières. Les écotouristes peuvent prendre soins des éléphants, victimes du tourisme de masse. - © stockdevil/123RF

L'Islande

L'Islande n'est pas le premier pays auquel on pense pour le tourisme vert, et pourtant ! Des missions d'éco-volontariat sont mises en place pour protéger la faune et la flore. A l'Artic Fox Center, des projets de recherche pour la protection du renard polaire sont ouverts aux touristes. - © smit/123RF

Bornéo

La 4ème plus grande île au monde abrite une espèce fascinante : les orangs outangs. Afin de protéger ces grands singes et leur environnement, le gouvernement a mis en place des programmes d'écotourisme dans le Parc national de Ttanjug Puting. Missions de protection, baignade, rafting ou encore trekking ; le tout dans le respect de l'écosystème fragile de l'île. - © boule13/123RF

Le parc du Mercantour (France)

Pas besoin de partir à l'autre bout du monde pour faire de l'écotourisme ! En France, le Parc National du Mercantour est le lieu préféré des randonneurs fan d'écologie. Refuges écoresponsables et visites du patrimoine culturel et naturel sont au rendez-vous. - © kavram/123RF

La Mongolie

Explorez les étendues sans fin de la Mongolie grâce au tourisme vert. Séjour chez l'habitant et mission de protection des chevaux de Przewalski permettent de découvrir les immenses steppes mongoles. - © dimaberkut/123RF

La Tanzanie

Avec ses 16 Parcs nationaux, la Tanzanie séduira à coup sur les amoureux d'écotourisme. Au programme : missions de protections de la faune locale, séjour en éco-lodges et safaris responsables pour observer les Big Five (lions, éléphants, guépards, rhinocéros et buffles) - © byrdyak/123RF

Le parc de Tursujuc (Canada)

Situé dans la baie de l'Hudson, le Parc national de Tursujucq (il faut s'entrainer pour bien le prononcer !) est le plus grand du Québec. Entièrement basé sur l'écotourisme, cet écrin sauvage vous proposera pléthore d'activités quelle que soit la saison : trekking ou kayak l'été et descentes à ski vertigineuses l'hiver. Le peu de visiteurs présents sur place (une volonté du gouvernement) permet de profiter pleinement des paysages, sans les dénaturer. - © rokopix/123RF

Little Cay Watter (îles Turques-et-Caïques)

Little Water Cay est surnommé « l'Île aux Iguanes ». Et pour cause, ce sont les seuls habitants ! Le gouvernement n'a pas autorisé la présence d'hôtels ou de grandes infrastructures et c'est donc un paradis totalement vierge. - © rpbmedia/123RF

La parc de Yasuni (Equateur)

On trouve 664 espèces d'arbres uniquement sur un hectare de ce parc équatorien. Considéré comme l'un des plus riches au monde, il est fortement protégé par le gouvernement. L'écotourisme est la seule forme de tourisme autorisé. - © kalypsoworldphotography/123RF

La Guadeloupe

En Guadeloupe, l'écotourisme permet de découvrir les fonds marins et l'écosystème de la Soufrière sans les détériorer. Les ilets Pigeons, au large de Basse-Terre, offrent un site de plongée où l'on peut observer tortues marines, poissons tropicaux et coraux de façon responsable. - © fyletto/123RF

Le Brésil

Le Brésil et sa forêt Amazonienne offre de nombreuses opportunités pour l'écotourisme. Les nuits dans les refuges de la plus grande forêt du monde permettent de découvrir la faune et la flore riches du pays. D'un point de vue ornithologique, le Brésil offre à ses visiteurs 3 réserves naturelles pour observer plus de 360 espèces d'oiseaux. - © pxhidalgo/123RF

Oamaru (Nouvelle-Zélande)

La vile d'Oamaru, au nord de la Nouvelle-Zélande, a su se réapproprier son patrimoine écologique. Un sanctuaire de pingouins a ouvert et des programmes d'éco volontariat sont proposés dans ce qui est maintenant une réserve de la faune sauvage. Il est aussi possible de découvrir la côte et ses petits habitants (nous ne parlons pas des néo-zélandais) ! - © rafaelbenari/123RF

Copenhague (Danemark)

Faire de l'écotourisme en ville ? C'est possible à Copenhague ! La capitale danoise est une des villes les plus propres au monde. Et pour cause, vous n'y croiserez que peu de voitures. Habitants comme touristes ne jurent que par le vélo. Copenhague regroupe grand nombre d'hôtels écoresponsables où vous pourrez loger sans polluer. - © scanrail/123RF

La Suède

Pour les amoureux des grands espaces et d'étendues neigeuses, la Suède est un paradis. Les écotouristes seront ravis d'apprendre que le pays propose de nombreux circuits « verts ». Entre hôtels écoresponsables et randonnées en traineaux à chiens ils trouveront à coup sûr leur bonheur. - © jakobradlgruber/123RF

Le Belize

Bienvenue au Belize, le pays qui consacre le plus de temps à ses Parcs nationaux ! Sa barrière de corail fait partie des plus importantes de la planète et c'est le seul pays à posséder une réserve de jaguars. Pour préserver cette biodiversité, l'écotourisme est encouragé, du nettoyage des plages, à la visite de la jungle en compagnie de guides locaux. - © milosk/123RF

Les Açores (Portugal)

Les Açores habitent une population de 27 espèces de baleines et dauphins. Cette richesse marine est mise en avant par des associations proposant leur observation en milieu naturel, au large du Portugal. Ce « carrefour mondial des cétacés » est une excellente alternative aux parcs aquatiques. - © dennisvdwater/123RF

La Colombie

Avec plus de 3000 espèces de papillons et une des plus grandes biodiversités au monde, la Colombie est un paradis pour amoureux d'écotourisme. Le trekking dans les Andes offre une dose d'adrénaline couplée à de superbes panoramas. La côte Caraïbes est un rêve pour les inconditionnels de plongée. - © jkraft5/123RF

Tequila (Mexique)

En plus d'être un délicieux breuvage, Tequila est une ville mexicaine réputée pour son écotourisme. La totalité de la région et son volcan éponyme sont des zones protégées. Le gouvernement souhaite en faire une destination de tourisme durable et bénéfique aux populations locales. - © albertoloyo/123RF