• Connexion
Au Cap-Vert, une centaine de dauphins s'échouent sur une plage
Publié le 11/10/2019

NatureCap-Vert

Twitter Facebook 613 partages

L'ONG cap-verdienne BIOS.CV a filmé le 24 septembre une centaine de dauphins agonisants sur la rive orientale de Boa Vista au large de l'Afrique de l'Ouest. Alors que l'utilisation de sonar dans la zone est mise en cause par la population, d'autres raisons pourraient être identifiées par les scientifiques.

 

 
© Darius Hines/123rf

 

Des centaines de dauphins jeunes et adultes échoués le long d'une plage au Cap-Vert. C'est le 24 septembre dernier que l'ONG BIOS.CV a filmé cette scène inquiétante et l'a rapidement relayée sur les réseaux sociaux. Au total,163 dauphins dits d'Electre ont été retrouvés, pour la plupart agonisants. Habitants, secouristes et membres de l'ONG ont longtemps tenté de ramener les mammifères dans l'Océan Atlantique, en vain.

"Environ 100 personnes ont participé à cette tentative de sauvetage, dont le ministère de l'Agriculture et de l'Environnement, les autorités marines, des pompiers, des ONG locales, des membres des communautés locales, ainsi que des tours opérateurs et leurs clients" explique l'association sur sa page Facebook. En fin de journée, 136 dépouilles ont été dénombrées par les secouristes, laissant supposer que seule une très faible partie avait pu regagner l'océan.

La population s'interroge

Si les échouements de dauphins ne sont pas rares au Cap-Vert, celui-ci interpelle, notamment au sein de la population "Beaucoup de gens spéculent sur des activités de sonar ou d'éventuels exercices militaires au large" explique ainsi Katia Lopes, coordinatrice de BIOS.CV. "Autant que ça, c'est plus rare, mais c'est arrivé par le passé, comme en 2007, quand nous en avions eu plus de 200 de cette même espèce. Ça peut être dû à tellement de choses" poursuit la responsable.

Afin de comprendre les causes de ce phénomène, 50 prélèvements ont été effectués et 4 dauphins ont été congelés. Des vétérinaires de l'université de Las Palmas aux îles Canaries sont également arrivés sur l'île afin de collaborer aux recherches.