• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
10 raisons de filer en Mongolie en 2019
Publié le 24/02/2019

CultureMongolie

Twitter Facebook 683 partages

Une des dernières sociétés nomades survivantes soit la moitié des Mongols vivent un mode de vie pastoral qui n'a guère changé depuis l'époque de Chinggis Khan. Pour le reste de la population, elle vit pour la plupart à Oulan-Bator. Cependant, leurs liens avec la nature et les prairies disparaissent chaque année et le pays se voit s'enrichir par des investissements étrangers, qui se propagent depuis XXIe siècle. Il faut croire que le changement est dans l'air, c'est pourquoi il est temps de visiter la Mongolie avant que ses traditions disparaissent !

 

 
© muha/123RF

Terre avec une nature indemne, la Mongolie n'est peut-être pas votre destination par excellence, mais pour un aventurier qui cherche à s'éloigner de la société, c'est la destination parfaite ! La Mongholie est un ancien sanctuaire situé entre la Chine et la Russie.
Le pays aux empreintes de Gengis Khan est sauvage et fier de ses routes nomades. Ici, vous trouverez des villages remplis de yourtes (tentes mongoles). Vous verrez les dunes de sable à couper le souffle et le ciel bleu sans fin. Ici, on parcourt les plaines à cheval et on laisse derrière tous ses soucis.
La Mongolie est la destination à opter pour revenir à l'essentiel : voici 10 excuses pour préparer votre sac et de filer en Mongolie.

Savourez une escapade dans la sérénité

L'un des pays les moins densément peuplés du monde, la Mongolie est l'endroit où l'on peut se retrouver et se connecter avec la nature. Des allées vertes sans fin et sans arbres, modelées par les ombres des nuages, des lacs au silence épique. De temps en temps, on retrouve dans ce beau panorama une yourte, une des maisons mobiles des éleveurs de Mongolie, qui parsèment le vaste paysage du pays. Et quand la nuit tombe, des milliards d'étoiles de la Voie Lactée semblent si proches de vous ! En bref, c'est le portrait idéal d'un séjour en toute sérénité !

Prenez le petit déjeuner le plus étrange du monde

Le Boodog est une ancienne technique de cuisson dans la steppe, encore utilisée de nos jours, quand les bergers se retrouvent loin de chez eux. Un animal - généralement une marmotte - est ouvert en morceaux et bourré de pierres de rivière chauffées au feu, créant ainsi un autocuiseur. La fourrure est ensuite séparée et la viande découpée pour être mangée. C'est un domaine réservé aux hommes, ce qui n'est guère surprenant - il n'y a pas de vaisselle. Le khorkhog est une version posher : une chèvre cuite avec des pierres chaudes dans une baratte à lait.

Partez à la recherche de Chinggis Khan

Considéré comme un impérialiste sous le régime soviétique, le guerrier le plus féroce de la Mongolie est désormais une marque à part entière, ornant boissons énergétiques, cigares, vodka et hôtels. Vous remarquerez peut-être que Chinggis Khan est sculpté à une hauteur de 60 mètres dans les collines entourant Oulan-Bator. Près de Nalaikh, on peut voir une statue en argent géante du Grand Khan miroitant à des kilomètres. On connaît peu d'informations sur ce guerrier, qui aurait été enterré dans un lieu secret à Khentii. Pour un homme qui a fondé un empire de l'Asie à Venise, le Grand Khan n'a presque laissé aucun héritage physique.

Admirez les guerriers mongols

L'Eurasie était terrorisée par les prouesses et la puissance des Mongols il y a 800 ans. Chaque été, les Mongols se rassemblent pour les festivals du Naadam afin de participer aux «trois sports virils» : l'équitation, la lutte et le tir à l'arc. Les enfants de moins de dix ans courent sur 20 km, des lutteurs de toutes tailles y trouvent leur compte. Le plus grand festival de Naadam a lieu tous les mois de juillet au stade national d'Oulan-Bator, mais les compétitions rurales isolées sont les véritables bastions de la tradition des prairies.

Une affaire de mouton

Vous pouvez tout manger à Oulan-Bator, mais en dehors de la capitale, la chair (et le lait) de mouton et de chèvre sont des aliments de base. Après une «saison blanche» estivale composée principalement de produits laitiers, les Mongols assouvissent leur «faim de viande» avec du mouton cuit, frit ou cuit dans des boulettes de pâte appelées Buuz ou des pâtisseries appelées khuushuur. Le lait est chauffé pour faire une crème coagulante appelée orom. Épaisse et jaune, cette crème est étalée sur des tranches de pain russe et transformée en fromage en grains appelés aaruul.

Oulan-Bator

Oulan-Bator
© ozbandit/123RF

Oulan-Bator est devenue la seule véritable ville de la Mongolie. Fréquentée pendant la brève saison estivale, elle a un attrait curieux et usé par les intempéries : un mélange d'appartements en ruine de l'ère soviétique, de ghettos et de gratte-ciel de construction chinoise. Récemment, une culture de café s'est installée, complétée par d'excellents restaurants, des magasins vendant des produits en cachemire, un monument aux Beatles et, curieusement, l'un des plus beaux magasins de LEGO en dehors du Danemark. Culturellement, le temple délabré de Choijin Lama présente des peintures murales macabres de l'enfer bouddhiste.

Un voyage spirituel entre bleu et vert

Le monastère Erdene Zuu Khiid , le site bouddhiste le plus important de Mongolie a été construit à partir des ruines de Karakorum, la capitale de Chinggis Khan. Mais la tradition chamanique se dévoile sur les rochers et les collines en effet des tas de pierres appelées ovoos sont lacérés de crânes de cheval et de lanières de drap bleu, la couleur symbolisant le culte du ciel.

Glamper en Mongolie

Glamper en Mongolie
© Miguel Cano / 123RF

Dormir dans une yourte est une expérience à ne pas manquer. On retrouve de plus en plus une offre de glamping (du camping de luxe) chez les opérateurs touristiques durables. Il est donc possible de louer une yourte située dans des sites sauvages et vierges, qui disposent d'eco-douche, de lits peints à la main avec des couvertures de laine de yak épais, et même retrouver un sauna !

Sur les traces des dinosaures

Sur les traces des dinosaures
© Mors74 / 123RF

Dans le somptueux musée d'histoire naturelle d'Oulan-Bator, une énorme paire de bras fossilisés, penchés par des griffes de 30 cm, est accrochée au mur. 'Terrible Hand', ce monstre était jusqu'à présent un grand mystère non résolu. Les armes ont été découvertes dans les années 1960 dans le désert du Gobi, dans le sud de la Mongolie, les chercheurs ont trouvé un corps entier seulement en 2014. La plupart des meilleures trouvailles de dinosaures au monde proviennent du Gobi, et plusieurs voyagistes visitent des sites de fouilles, notamment les Flaming Cliffs à Bayanzag , où des oeufs de dinosaures ont été découverts dans les années 1920.

Goûter au lait de cheval

À la campagne, des petites filles vêtues de robes à volants sont assises au bord de la route pour vendre des bouteilles en plastique d'airag - du lait de cheval laissé à fermenter dans un sac en cuir jusqu'à ce qu'il devienne alcoolique. Un goût particulier dont les locaux en raffolent.