Publié le 05/04/2022

#Culture #France

Saint-Malo en 10 anecdotes corsaires

Dans cet article

  • Une devise qui peut surprendre
  • La ville a été détruite à 80%
  • Les deux corsaires les plus connus sont Malouins
  • Jacques Cartier, le premier européen à découvrir le Canada
  • Saint-Malo : point de départ de la première expédition polaire française
  • Chateaubriand, enfant de la cité corsaire
  • Les chiens du guet ont bien changé
  • L'incontournable Route du Rhum
  • Mangez des patates à Saint-Malo
  • Des rochers sculptés atypiques

Est-il encore nécessaire de présenter Saint-Malo, la cité corsaire, véritable star de la côte d'Émeraude ? La grande plage du Sillon, le Grand Bé et le Petit Bé, la plage du Môle ou encore la Tour Solidor sont autant de sites malouins incontournables. Derrière ses remparts datant de l'époque médiévale, la malouine sait charmer ses visiteurs avec son allure authentique et ses secrets. Découvrons 10 anecdotes inédites qui font de Saint-Malo la destination incontournable de la côté d'Émeraude !

Vue aérienne de Saint-Malo et du Fort National

Vue aérienne de Saint-Malo et du Fort National - © 2021 Boris Stroujko/Shutterstock

Une devise qui peut surprendre

Lorsque vous arriverez aux abords des remparts de Saint-Malo, pensez à lever la tête, non seulement pour voir le beau ciel bleu breton, mais aussi pour apercevoir le drapeau malouin flotter dans les airs. Sa devise est surprenante : "Ni Français, ni Breton, Malouin je suis". En tant que touriste, vous êtes vraiment des étrangers... Mais ne vous inquiétez pas, les Malouins, fiers de leur cité, savent accueillir.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par véronique meyer (@les_lectures_de_philli)

La ville a été détruite à 80%

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Saint-Malo qui était située au cœur du Mur de l'Atlantique a beaucoup souffert des bombardements américains, jusqu'à ce qu'elle soit libérée le 17 août 1944. Les conséquence sont considérables : la ville a été détruite à 80% et seuls les remparts ont résisté aux attaques. L'architecte Marc Brillaud de Laujardière est celui qui a dessiné les plans de reconstruction tout en respectant l'architecture originale de la cité malouine.

Remparts de Saint-Malo

Remparts de Saint-Malo - © 2017 javarman/Shutterstock

Les deux corsaires les plus connus sont Malouins

Duguay-Trouin et Surcouf, vous connaissez ? Surement de nom, mais saviez-vous qu'ils étaient des corsaires malouins très redoutés ? Descendant d'une famille de négociants armateurs de Saint-Malo, Duguay-Trouin a passé toute sa carrière en mer en devenant officier de la marine royale au service de Louis XIV avec plus de 80 combats à son actif ! Surcouf quant à lui était destiné par ses parents à devenir prêtre. Mais à 13 ans, il embarque sur un navire marchand et tombe amoureux de la navigation en mer. À l'aube de ses 20 ans, il devient capitaine corsaire et s'empare de plus de 40 navires durant sa carrière.

Statue de Robert Surcouf à Saint-Malo

Statue de Robert Surcouf à Saint-Malo - © 2017 LianeM/Shutterstock

Jacques Cartier, le premier européen à découvrir le Canada

Autre navigateur célèbre : Jacques Cartier, né en 1491 et mort en 1557 à Saint-Malo. Il a découvert le Canada lors de son premier voyage dans le golfe du Saint-Laurent et a marqué cette découverte avec une croix érigée à Gaspé, dans la péninsule de la Gaspésie. Une reproduction de cette croix est visible dans la Tour Solidor de Saint-Malo. Après trois expéditions au Canada, il revient s'installer dans une ferme qu'il transforme en manoir du XVIème siècle : le manoir de Limoëlou.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Bretagne (@france3bretagne)

Saint-Malo : point de départ de la première expédition polaire française

Jean-Baptiste Charcot, surnommé Commandant Charcot avait une passion pour les expéditions polaires. Au début du XXème siècle, il fait construire à Saint-Malo un trois-mâts de 32 mètres baptisé "Le Français" et, deux ans plus tard, il part à l'assaut de l'Antarctique pour y mener des expériences scientifiques.

Chateaubriand, enfant de la cité corsaire

François-René de Chateaubriand, un des plus grands noms de la littérature française, possède une rue et une place à son nom dans la ville. Vous pouvez même découvrir la maison où il est né en 1768 et la demeure où il a passé une grande partie de son enfance. Ce précurseur du romantisme français est enterré sur l'île du Grand Bé que vous pouvez découvrir à pied à marée basse, depuis la plage du Bon Secours.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dominique Tournès (@domitour974) le

Les chiens du guet ont bien changé

Entre 1 155 et 1 770, les chiens du guet était une meute de chiens affamés qui étaient lâchés dans la ville le soir afin d'en assurer la sécurité. Les habitants savaient alors qu'ils devaient rester chez eux avant le lendemain matin, au risque de se faire dévorer. Aujourd'hui, cette garde canine dangereuse a été remplacée par un charmant hôtel-restaurant intra-muros, Les Chiens du Guet.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par axelle.h (@axellehsaintmalo)

L'incontournable Route du Rhum

Comment parler de Saint-Malo sans évoquer la célèbre Route du Rhum ? Cette course transatlantique à la voile ayant lieu tous les quatre ans au départ de la cité corsaire, revient pour une douzième édition dès le 6 novembre prochain. À ce jour, le record est détenu, depuis 2018, par Francis Joyon. Il a relié Saint-Malo et Pointe-à-Pitre en 7 jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Route du Rhum (@route_du_rhum)

Mangez des patates à Saint-Malo

Si vous partez visiter Saint-Malo quelques jours, vous devez absolument goûter sa spécialité : les patates de Saint-Malo ! Rendez-vous à la "Maison Guella" qui fabrique depuis plusieurs générations cette petite douceur à base d'amandes pilées, de liqueur de kirsch et de cacao.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Biscuiterie La Maison Guella (@lamaisonguella) le

Des rochers sculptés atypiques

A Rothéneuf, un quartier nord de Saint-Malo, d'étranges rochers font face à la mer. En effet, plus de 300 sculptures sur pierre ont été réalisées par l'abbé Adolphe Julien Fouéré entre 1894 et 1907. Chaque année, des centaines de visiteurs viennent les observer lorsque la marée est basse.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tourisme Bretagne (@tourisme_bretagne)

Recevez le meilleur de l'actualité du voyage !

Restez toujours informé.e et suivez les conseils de nos experts !

Oups, nous avons rencontrer un problème. Pouvez-vous réessayer ?

Sachez que vous pourrez à tout moment gérer vos abonnements, les suspendre ou vous désabonner en suivant le lien prévu à cet effet dans nos emails.

Informations sur vos données