République dominicaine
République dominicaine
© Haveseen / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+
    Je considère la République dominicaine comme ma deuxième patrie. Il faut dire que je m'y rends chaque année, sans jamais m'en lasser ! La joie de vivre communicative de ses habitants, ses plages exceptionnelles, son climat, ses paysages verdoyants, sa capitale coloniale classée à l'Unesco, le spectacle de ses baleines, sans oublier le rhum et le cigare. On en redemande !

    Avant de partir

    Un voyage en République dominicaine vous emmène au cœur des Caraïbes espagnoles. Occupant les deux tiers orientales de l'île d'Hispaniola, la République dominicaine est à juste titre réputée pour ses plages paradisiaques et ses resorts tout compris haut de gamme, notamment à Punta Cana. Il serait cependant bien dommage de s'en contenter. Cette destination de rêve abrite dans ses terres de nombreuses merveilles naturelles dans ses 17 parcs nationaux, tandis que 25% du pays est en zone écologique protégée.

    Du lac salé Enriquillo (point le plus bas des Caraïbes à 44 m au-dessous du niveau de la mer) jusqu'au Pic Duarte, point culminant des Caraïbes à 3175 m d'altitude, la République dominicaine est un vrai paradis pour l'écotourisme, entre lacs, forêts tropicales, cascades, grottes et mangroves, sans oublier les baleines qui croisent dans la région de Samana de janvier à mars. Ajoutez la richesse culturelle de sa capitale Saint-Domingue, héritière du passé colonial de la première cité du Nouveau Monde, classée par l'Unesco, et vous obtenez une destination complète où la joie de vivre de ses habitants est communicative.

    Les lieux peu ou pas cités dans les guides sont évidemment les sites les plus préservés, à l'image de la superbe région remarquablement préservée de Barahona, au sud-ouest du pays, en allant vers la frontière avec Haïti. On y découvre des plantations de café perdue dans la montagne, des plages préservées parmi les plus belles du pays comme la Bahia de las Aguilas, des lagunes, des lacs et les mines de Larimar, la pierre semi précieuse endémique de la région de Barahona.

    La côte Caraïbes, au sud de l'île, déploie ses lagons paradisiaques, du village de pêcheur de Bayahibe jusqu'à la capitale Saint-Domingue et sa fabuleuse zone coloniale classée par l'Unesco, en passant par La Romana, Juan Dolio et Boca Chica, sulfureuse petite station balnéaire à quelques kilomètres de la capitale, au contact direct avec la population locale, bien loin du tout balnéaire de Punta Cana. Toute cette région permet en outre de conjuguer farniente sur les plages Caraïbes à de belles excursions, que ce soit la zone coloniale de Saint-Domingue, l'étonnant village médiéval reconstitué d'Alto de Chavon, ou encore les îles paradisiaques de Saona et Catalina.

    La côte nord abrite de sublimes plages exotiques et de charmants villages typiquement dominicains... Paradis préservé et authentique, la péninsule de Samana est une invitation au voyage, à la rencontre d'une population dominicaine chaleureuse et attachante, avec, en prime, de multiples activités : observation des baleines à bosses, exploration du parc de Los Haitises, baignade dans la cascade El Limon, balades à cheval... Les sportifs se donnent rendez-vous Cabarete, spot mondialement réputé pour le kitesurf et la planche à voile. A proximité de Puerto Plata, la station balnéaire de Playa Dorada se distingue par sa vie touristique : grands hôtels, terrain de golf renommé, casinos, discothèques et shopping center géant. Vous pouvez même nager avec les dauphins à Ocean World Adventure Park à Cofresi, à 10 km de Puerto Plata.

    Conseils de la rédaction

    Attention, depuis le 1er mai 2012, les ressortissants français, belges, luxembourgeois, hollandais, allemands et canadiens doivent présenter un passeport en cours de validité : la carte d'identité jusqu'à présent tolérée ne suffit plus.

    Il serait dommage de se contenter de la beauté des plages. Il faut absolument explorer l'intérieur du pays et ses paysages magnifiques ! La qualité du contact avec les habitants peu habitués à rencontrer des touristes est vraiment fantastique.

    Une recrudescence d'affaires de drogues en République Dominicaine a incité le ministère des Affaires étrangères français a publié sur son site une note de mise en garde pour les voyageurs. Au départ de la République dominicaine, il est donc vivement recommandé aux voyageurs de vérifier le contenu de leurs bagages avant l'enregistrement à l'aéroport, des substances prohibées pouvant y être placées à leur insu, en particulier si ces bagages ont été laissés sans surveillance.

    Punta Cana ne respire pas l'authenticité. La rencontre de la vie dominicaine y est limitée à moins de partir en excursion. Or, les excursions prennent du temps puisque la zone est loin de tout. En revanche, pour ceux qui recherchent le farniente, les plages paradisiaques et de superbes resorts superbement équipés bon marché et tout compris, foncez !

    Compte-tenu de l'état aléatoire du réseau routier, louer un véhicule peut s'avérer périlleux. On pense notamment aux nids de poule impressionnants sur les routes, et au manque de signalisation. Cela dit, les Dominicains sont très gentils et toujours prêts à vous aider pour trouver votre chemin ou dépanner votre voiture.

    Les plus

    • +Le climat, la beauté des plages et des paysages garantissent un dépaysement total.
    • +L'ambiance de l'île, due en grande partie à la joie de vivre des Dominicains et à l'omniprésence de la musique, est un vrai régal.
    • +La qualité des infrastructures hôtelières.

    Les moins

    • -Le manque d'authenticité et l'absence de vie locale dans les complexes hôteliers de Punta Cana.
    • -Le manque de signalisation et le mauvais état des routes.
    • -Les problèmes liés au trafic de drogue pouvant piéger les touristes à l'aéroport.

    En images

    • La Romana : Obélisque à La Romana - République dominicaine
    • La Romana : Les barques de pêcheurs - République dominicaine
    • La Romana : Marina à Casa de Campo - République dominicaine
    • La Romana : Un paquebot de croisières - République dominicaine
    • La Romana : Le golf de Casa de Campo - République dominicaine
    • La Romana : Altos de Chavon à Casa de Campo - République dominicaine

    Tradition

    Les combats de coqs représentent une vraie tradition. Les animaux sont bichonnés comme de vrais chevaux de course et les propriétaires, appelés galleros, naissent propriétaires et ne peuvent en aucun cas le devenir. Beaucoup de villages disposent d'arènes en bois (pitts), construites à cette occasion. Les combats se terminent à la mort ou l'abandon d'un participant et tout le village s'enthousiasme au gré des paris. La musique est vraiment omniprésente. Dans les bars, les boutiques, les voitures ou sur la plage, le merengue et la bachata ((dérivée du merengue, en plus doux et romantique) passent en boucle et à tue-tête. N'importe où, des couples improvisent quelques pas à l'écoute d'une chanson et se déhanchent sur ces rythmes. La peinture naïve aux motifs taïnos représente un art de vivre en République dominicaine. Ces peintures aux couleurs éclatantes sont présentes un peu partout et constituent un souvenir sympathique à ramener. Le carnaval vaut son pesant d'or en République dominicaine. Sachez également que la République dominicaine est le premier pays producteur et exportateur de cigares dans le monde !

    Cuisine

    La cuisine dominicaine est un mélange d'influences créoles, espagnoles et françaises. Le plat typique, la bandera, se compose de riz blanc, fèves et haricots rouges, viande de ragoût bœuf ou poulet), accompagnée de salade et de bananes plantain frites (platanos frotos). Les poissons et fruits de mers comme le calamar se retrouvent dans tous les restaurants. On consomme également des langoustes et du homard. Le mérou est souvent cuisiné avec lait de coco ou à la sauce verte (coriandre, persil, ail et huile d'olive). Mais c'est le poulet frit, pour des raisons économiques, qui est le plat le plus consommé. Le rhum demeure l'alcool le plus prisé, servi pur (le plus vieux) ou en cocktail. Trois marques, les 3 B, se partagent le marché : Brugal (la plus connue), Barcelo (la plus appréciée) et Bermudez (plus rare). Il existe deux marques de bière en République dominicaine : Brahma et Présidente (la meilleure !). N'hésitez pas à goûter à la Mamajuana, le rhum arrangé local, à base de rhum, de miel et de vin !

    Hôtels testés

    Nicolas Pelé Nicolas Pelé

    Nos journalistes ont visité et noté pour vous 150  hôtels République dominicaine . Visualisez tous les établissements, leurs équipements ou l'indice rapport qualité-prix en fonction de vos dates de départ afin de trouver la meilleure offre pour République dominicaine . Réserver un hôtel République dominicaine  n'a jamais été aussi simple !

    Hotels notés par nos experts

    Souvenir et artisanat

    L'île est le premier pays producteur et exportateur de cigares dans le monde, elle possède d'ailleurs un Institut national du cigare. Les innombrables variétés de ces cigares faits à la main sont très tentantes. Le rhum, consommé à 90 % dans le pays par les habitants et les touristes, est délicieux et très abordable. Pour les amateurs de merengue ou de bachata, pensez à ramener un CD, introuvable en France. Concernant les bijoux, l'ambre, le larimar (turquoise) et le corail noir sont les pierres locales. On trouve un peu partout des tableaux colorés d'art naïf, héritage des indiens Taïnos. A ramener également, une poupée sans visage en terre cuite, typique du pays, ou encore une chaise à bascule en acajou, vendues démontées et empaquetées pour l'avion. Quel que soit votre achat, marchandez, c'est la coutume ! Les magasins sont ouverts de 9 h à 19 h en semaine et le samedi. A Saint-Domingue, La Serena, un grand magasin populaire, offre toutes sortes de produits à des prix défiant toute concurrence.

    À visiter

    Tous nos voyages République dominicaine

    Voir toutes nos offres