• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Ek Balam, le jaguar - Yucatan

    Reportage Yucatan: Ek Balam, le jaguar

    Ek Balam, le jaguar
    Ek'Balam était un site dont on savait peu jusqu'à une date récente, mais les recherches ont pu établir l'importance et la richesse de cette ville antique, construite un siècle avant notre ère. Des sculptures étonnamment bien préservées ont resurgi du passé parmi les arbres, sans révéler tout le mystère qui entoure l'ancienne cité. Située à 22 km de Valladolid (Yucatan), sur une superficie totale de 12 kilomètres carrés, elle se compose de 45 bâtiments entourés de murailles en pierre. On raconte qu'elle fut fondée par un seigneur nommé Ek'Balam ou Coch Cal Balam, qui arriva de l'Est. Les découvertes présentent de nombreux masques, des décorations et des statues en pierre qui faisaient allusion au jaguar, représentations consacrées à Kinieh-Ahau, Dieu du soleil qui se transforme en jaguar noir la nuit, et à de grands personnages de la ville, principalement des effigies des gouverneurs. La tombe du roi Ukit Kan Le'k Tok' a permis mettre à jour les offrandes dont des colliers de coquillages et d'escargots, un grand couteau cérémonial en obsidienne (pierre tranchante). On a retrouvé également des objets en os, en jade, des représentations de visages et des pots de terre cuite. Le site principal, appelé l'Acropolis, mesure 158 mètres de long et 32 mètres de hauteur. Une grande quantité de voûtes sur les différents niveaux communiquent par des corridors. Au-dessous des terrasses, le détail des symboles incorporés dans les sculptures qui décorent ce temple constituent de véritables merveilles artistiques. © texte : Jeanne Brette ; © photo : OT Mexique.
    Chichen Itza, splendeur des Itzaes Mayapan, la petite Chichen Itza

    Sommaire