• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Location
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Contre le mal des transports

    Conseil Pratique

    Pour réduire le risque de souffrir du mal des transports, mangez légèrement avant et pendant le voyage. Evitez l'alcool et les excitants (thé, café). Choisissez des endroits où les oscillations sont les moindres, près de l'aile d'un avion, au centre sur un bateau et dans un bus. En voiture, évitez de lire et de fumer. Préférez une position la plus verticale possible, inclinez votre appui-tête vers l'arrière, restez immobile et évitez tout mouvement de rotation de la tête. Pendant le transport, si les premiers signes se font ressentir, accrochez votre regard loin en avant à un repère stable, ou tentez de dormir.

    Lorsque toutes ces mesures de prévention ne suffisent pas, votre médecin traitant peut vous prescrire des médicaments en comprimés comme des somnifères légers (Stilnox, Imovane) des antinauséeux (Cocculine, Dramamine, Nautamine). Parmi les précautions d'emploi à respecter :
    - veillez à ce que le conducteur du véhicule n'en utilise pas (risques de somnolence)
    - ne buvez pas d'alcool pendant le traitement (risque de trouble du comportement)
    - prenez-les 30 minutes avant le départ pour qu'ils soient efficaces.

    En avion, pour éviter ou atténuer les douleurs aiguës aux oreilles (dues à la variation de pression de la cabine), vous devez souffler par le nez en vous bouchant les narines afin de déboucher la trompe d'Eustache. Dans le cas d'un rhume ou d'un nez bouché, munissez-vous ou demandez aux hôtesses de l'Aturgil ou du Déturgylone, à nébuliser avant le décollage et la descente de l'appareil. Lors des vols long-courriers, dégourdissez-vous les jambes en faisant quelques pas dans le couloir, des mouvements de pédales avec vos pieds ou des contractions des muscles des cuisses sans bouger les jambes ; ces mouvements sont particulièrement recommandés aux gens souffrant d'arthrose et de mal de dos.
    Pour les personnes qui, au décollage, à l'atterrissage ou lors des turbulences, sont prises d'angoisses, des simples palpitations à la crise de nerf, il est recommandé de faire appel au personnel navigant préparé à ce genre de situation.

    Tous les thèmes conseils pratiques

    En Bref