Nigeria
Nigeria
© Corbis / age fotostock
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+

    Face au golfe de Guinée, le plus peuplé des pays d'Afrique partage ses frontières avec le Bénin, le Niger, le Tchad et le Cameroun. Indépendante depuis 1960, cette ancienne colonie britannique souffre de ses maux endémiques - pauvreté, violence, corruption, guerre civile - malgré des ressources naturelles non négligeables.

    Avant de partir

    L'instabilité politique du pays ne le place pas dans les destinations préférées des touristes. Il concentre pourtant plusieurs richesses naturelles et culturelles. Multi-ethnique, la moitié de la population vit dans des villages en zones rurales. Les villes surpeuplées souffrent de la pollution, et il faut aller dans l'intérieur des terres pour apprécier la beauté des paysages nigériens, entre les forêts, les montagnes, la savane ou encore le Sahel.

    Les amateurs de randonnée fréquentent les villes de Gembu et de Bukura, près des splendides chutes de Kurra. Les chutes d'Assop constituent elles aussi un très beau spectacle. Les massifs montagneux à l'Est, la forêt tropicale au centre, et la savane plus étendue permettent à la faune et à la flore de se développer dans un formidable endroit. La déforestation causée par une augmentation rapide de la population menace malheureusement ces espaces sauvages et les espèces qui les peuplent. Des réserves et parcs nationaux ont vu le jour afin de protéger entre autres les nombreux oiseaux, hippopotames, crocodiles et éléphants.

    Le Yankari National Park est sans doute la réserve naturelle la plus intéressante d'Afrique de l'Ouest. Il renferme une très belle source d'eau chaude (Wikki Warm Spring), et peut se visiter en camion ou à pied avec un guide. La seconde option est toutefois préférable, pour limiter la pollution et déranger le moins possible les animaux. C'est une destination bien desservie à partir des villes principales du pays. Beaucoup visitent le parc, ainsi que la Réserve animalière de Gashaka pour observer les oiseaux. Le sanctuaire d'Okomo et le parc national de Cross River accueillent quant à eux plusieurs espèces de singes : chimpanzés, babouins et gorilles y ont élu domicile. Les terres nigériennes sont également célèbres pour être riches en or noir, dans le Sud-Est notamment. C'est l'un des premiers pays exportateurs de pétrole dans le monde.

    Abuja, capitale depuis peu, est une ville aux constructions modernes et élégantes, mais qui n'est pas réputée pour être très animée. Quelques édifices sont cependant intéressants, comme la mosquée nationale à l'architecture plutôt particulière. Le véritable cœur du pays se situe à Lagos, ville surpeuplée, pollué, aux habitants connaissant la misère. L'ambiance de cette ville est pourtant électrisante, la musique occupe une place importante dans la vie des nigériens. Au milieu d'un contexte tendu, où la criminalité est assez élevée, un nombre impressionnant de club et de boîtes de nuit a ouvert au fil des années. Des artistes talentueux se produisent chaque soir aux quatre coins de la ville. L'île de Lagos abrite les banques et les grands magasins. Le Musée National est un lieu lui aussi passionnant, avec ses sculptures antiques et ses masques traditionnels.

    Kano dans le nord est une belle ville musulmane, aux bâtiments construits à partir de boue séchée. Située au sud du Sahara, la cité est vieille de plus de 1000 ans. Les visiteurs se rendent dans la vieille ville pour accéder à la grande mosquée et au palais de l'émir, deux bâtiments remarquables, mais seulement observables de l'extérieur. Le musée Gidan Makama, ainsi que le marché de Kurmi, valent eux aussi le détour. Oshogbo enfin, représente une autre facette du Nigeria, le berceau de la culture yoruba au cœur de la Forêt sacrée recelant de fascinantes sculptures inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

    Bien que l'anglais soit la langue officielle du pays, plusieurs centaines de dialectes sont actuellement parlés au Nigeria. Certaines ethnies éloignées des grandes villes ne parlent pas un mot d'anglais, mais connaissent plus d'une langue. L'haoussa, l'igbo ou le yoruba en font partie. Encerclé par des nations francophones, le pays s'est penché vers une instruction du français peu développée en raison du manque de professeurs. Malgré des conflits fréquents, ethniques ou religieux, le Nigeria concentre une part importante de la population africaine, et renferme de précieux trésors culturels.

    Conseils de la rédaction

    Le Nigeria, caractérisé par la pauvreté de ses ressources et de ses infrastructures touristiques, ne constitue pas une destination de villégiature privilégiée. Si vous choisissez cependant de vous rendre dans le pays, la période de l'année la plus agréable se situera entre les mois de novembre et de mars. L'humidité est alors moins importante, surtout en décembre et en janvier, car c'est à cette saison que se lève l'harmattan, un vent chargeant une grande quantité de poussière, et asséchant par la même occasion le climat.

    La négociation est de mise pour presque tout au Nigeria, cela fait partie du mode de vie : que ce soit pour le logement, les transports ou la nourriture, vous pourrez marchander avec les habitants. En ce qui concerne les pots de vins, vous risquez d'être malheureusement souvent sollicités.

    Voyagez avec un peu d'argent liquide sur vous, les cartes de crédit n'étant que très rarement acceptées (dans les hôtels 5 étoiles par exemple).

    Une fois sur place, plusieurs options s'offrent à vous pour vous déplacer au sein du pays. Les vols domestiques sont très bon marchés, mais souvent bondés. Quant aux horaires de départ, vous aurez de la chance si votre avion décolle à l'heure prévue. Si vous préférerez voyager sur terre, des bus font les liaisons entre toutes les grandes villes. Les taxis-brousse sont une autre solution, plus hasardeuse et plus dangereuse toutefois.

    Ne buvez pas l'eau du robinet, et évitez les jus de fruits frais ou les glaçons. Procurez-vous de l'eau en bouteille, ou faites bouillir celle à laquelle vous avez accès.

    Les plus

    • +Les potentialités touristiques sont en latence.
    • +L'art nigérian est le plus riche d'Afrique de l'Ouest.

    Les moins

    • -Il règne un climat d'insécurité permanent dans le pays.
    • -La côte atlantique est peu développée pour le tourisme.

    En images

    • Kano - Nigeria
    • Lagos - Nigeria
    • Les monts Mandara - Nigeria
    • Les monts Shebshi - Nigeria
    • Le plateau de Jos - Nigeria
    • Le delta du Niger - Nigeria

    Tradition

    La musique occupe une place importante dans la culture nigérienne. La musique Juju par exemple, est un style populaire pratiqué aujourd'hui, héritage des percussions Yoruba. L'afrobeat et le reggae sont aussi très appréciés.

    Les deux religions principales sont le christianisme dans le Sud du pays, et l'islam dans le Nord. Des tensions religieuses animent le Nigeria, et des actions extrémistes islamistes ont fait beaucoup de morts ces dernières années. Les trois groupes ethniques dominants sont les Haoussa, les Ibo et les Yoruba. Les Haoussas et les Ibo peuplent respectivement le Nord et le Sud, tandis que les Yoruba, en majorité animistes, habitent à l'Ouest. Dans les villages, les grandes familles vivent ensemble. Seuls les membres les plus âgés ont le droit d'appeler les autres par leur prénom.

    La fête de l'Indépendance est célébrée le 1er octobre, et les fêtes chrétiennes et islamistes ponctuent le calendrier de jours fériés. Lors du ramadan et du tabaski, d'impressionnants défilés de cavaliers, de lutteurs et de musiciens ont lieu dans les rues de Kano et des villes alentour. La fête de la Pêche d'Arungu sur les rives du Sokoto permet chaque année à ceux qui le souhaitent de se livrer à des compétitions nautiques, entre natation et pêche à mains nues.

    Cuisine

    La soupe est l'un des plats les plus consommés au Nigeria. En pays yoruba, on affectionne plus particulièrement la soupe à l'huile de palme, et la soupe egusi. Cette dernière s'apparente davantage au ragoût, réalisé à partir de viande, de piments rouges et de crevettes séchées. La soupe de poisson au poivre est également très populaire. L'ikokore, une soupe à base de différents poissons et de patates douces, est une spécialité de l'Ouest du pays.

    On trouve aussi l'ukwaka, un gâteau à base de céréales et de bananes plantains, ainsi que le moin-moin, un autre gâteau à base de haricots séchés, avec du poisson et des œufs. On peut manger un peu partout des frites de patates douces, de manioc ou de bananes plantains. Le vin de palme est une boisson très populaire.

    Souvenir et artisanat

    On peut acheter des batiks et des objets artisanaux, tels que les
    calebasses, les sculptures en bois, et le textile. Les vêtements teints à l'indigo, les bijoux et les poteries sont disponibles sur les marchés. Les commerces ouvrent, de 8 h 30 à12 h 30, et de, 14 h à 17 h, du lundi au vendredi. Certaines boutiques ouvrent le samedi.