• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Location
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Niger - Les raisons d'y aller

    • © Easyvoyage

    Transition entre le Sahara et l'Afrique noire, le Niger se découvre en compagnie des Touaregs et de leurs dromadaires et, de plus en plus, en 4x4. On y découvre les deux facettes du Sahara : les montagnes volcaniques du massif de l'Aïr et les étendues de sables du Ténéré, "le désert du désert". Au départ de Niamey la capitale, on gagne les rives du fleuve Niger pour des d'excursions en pirogue. Vous y verrez de beaux villages colorés et des marchés vivants, excellente occasion de découvrir le brassage des populations. Le long du fleuve au Sud du pays, le Parc national de W présente toutes les espèces de la savane africaine : éléphants, antilopes, phacochères, singes, lions, panthères... A cheval sur le Bénin et le Burkina Faso, ce parc couvre 300 000 hectares du territoire nigérien. Aux portes du désert, Agadez, où Bertolucci tourna son film "Un Thé au Sahara", est la principale ville touareg du Sahara, aussi connue sa Grande Mosquée du XVIe siècle. A l'automne, les nomades se rassemblent dans la région pour l'Azalai, la grande caravane de sel qui rejoint Bilma en passant par Tazolé. En chemin, vous pourrez voir ses attroupements de chameaux durant leurs haltes dans les oasis. Seconde ville du Niger, Zinder possède le vieux quartier le plus agréable du pays. Vous rencontrerez peut-être les nomades peuls bororos, l'ethnie la plus intéressante au niveau culturel. Ils transhument avec leur bétail dans la plaine du Sahel, n'ayant pour seul abri que des huttes en branchages.

    Les paysages

    Un jour viendra où le Niger ne sera plus qu'un immense désert. D'année en année, le sable gagne un peu plus de terrain sur les savanes sahéliennes du Sud. Un espace vital car propice aux cultures et où vit près de 90 % de la population, essayant tant bien que mal de sortir du chaos économique, engendré par les sécheresses dévastatrices des années 70. Le désert commence véritablement à Agadez, là où jadis, les caravanes commençaient leur longue traversée à travers le Ténéré, pour acheminer leurs pains de sels.

    La faune et la flore

    Le territoire étant composé à 80% du Sahara et du Sahel, la flore peine à se développer, et les quelques espèces qui parviennent à s'adapter au climat désertique comme l'acacia et quelques graminées ne suffisent pas pour que de gros mammifères subsistent.

    Néanmoins certaines espèces animales et végétales se sont quand même adaptées à aux fortes températures. On trouve au Niger de grands arbres comme le baobab, le tamarinier, le fromager et une espèce d'acajou. Autrefois nombreuses dans les zones arides, l'antilope addax, la gazelle et l'autruche sont maintenant plus rares. Dans les parcs et réserves naturels du pays on peut voir des girafes, des hippopotames, des buffles, des éléphants et des lions.

    Les arts et la culture

    Les arts du Niger sont représentés par la musique, l'art ancestral, les armes que l'on retrouve exposé dans les musées du pays.

    Le Niger possède une culture riche, très bien préservée grâce à son gouvernement associée à beaucoup d'institutions et organisations culturelles étrangères. La meilleure façon de se faire une idée de la culture nigérienne est de participer aux festivals colorés du pays.

    Malgré la situation économique et politique difficile, les problèmes liés à la modernité, les nomades du Niger contribuent toujours à la culture du pays. Ces peuples, et plus particulièrement les nomades peuls bororos tiennent une large place dans l'art et la musique au Niger.

    Notre expert

    Nicolas Pelé Chef de rubrique

    Le voyage est la passion de ma vie : chaque départ est une aventure, peu importe la destination, et chaque fois que je prends l'avion, c'est comme la première fois. Profil auteur sur Easyvoyage