• easyvoyage
  • © Somchai Jongmeesuk / 123 RF
  • © Michele Alfieri / 123 RF
1    
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ
Date de départ

Plus d'options

+

    Porte d'entrée de l'Afrique subsaharienne, le Niger offre des panoramas d'exception : les dunes du Ténéré, le massif de l'Aïr ou encore, le plateau du Djado. Malheureusement, le pays est actuellement en proie aux attaques terroristes, notamment celles dirigées par le groupe Boko Haram. Suite à la sortie du journal satirique Charlie Hebdo, le pays est le théâtre de violentes manifestations anti-Charlie.

    Avant de partir

    Le Niger, c'est pour ses panoramas à couper le souffle que l'on s'y rend. Néanmoins, le réflexe de tout voyageur est de prendre, comme point de départ, la capitale du pays. Ici, c'est Niamey. Profitez-en pour aller au Grand marché, l'un des plus extraordinaires d'Afrique de l'Ouest. Dans ces bâtiments modernes, vous trouverez vêtements, bijoux, objets en cuir et artisanat. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à rapporter des couvertures djermas, des tentures murales d'une beauté saisissante. Pour en savoir un peu plus sur l'histoire du pays et sa culture, visitez le Musée national du Niger où vous observerez des costumes traditionnels des Touaregs, des Haoussas, des Djermas, des Foulanis et des Toubous. Artisanat et habitat traditionnel sont également visibles au Musée. Autres lieux d'intérêts : l'île de Boubon, le Rio Bravo et les dunes de sable déjà visibles des environs.

    Même si la zone est fortement déconseillée à cause des tensions qui sévissent dans le pays, Agadès est une ville qui possède un charme singulier. La grande mosquée, à l'architecture soudanaise est un lieu à visiter absolument, avec son minaret pyramidal, dont l'ascension vous offre une vue somptueuse. Propices à la flânerie et aux balades, le vieux quartier et le marché au bétail et aux chameaux sauront vous contenter.

    Ne manquez pas Zinder, l'ancienne capitale du pays, où l'on distingue deux quartiers : au Nord, dans le quartier de Zengou, les maisons en torchis côtoient les centres commerciaux. Et au Sud, plus pittoresque, se trouve le quartier de Birnin où des ruelles s'entremêlent près des jardins. A voir une fois sur place, le palais du sultan et la grande mosquée. D'ailleurs, les locaux consultent régulièrement le sultan pour les événements de la vie. Enfin, faites un petit tour au sud du pays et passez par Dogondoutchi, un petit village au pied d'une colline. Tahoua fait office de halte entre Niamey et Agadès. Son marché dominical est très prisé.

    Pour observer les panoramas du Niger, commencez par le désert du Ténéré, où se trouvent les dunes somptueuses du Sahara. Après avoir obtenu l'autorisation des autorités pour se rendre dans le désert, découvrez les vestiges de villages et peintures rupestres dans le plateau du Djado, au cœur du désert, valent vraiment le coup d'œil. Plus à l'Est, les fossiles s'alignent les un après les autres dans le cimetière des dinosaures. Puis direction le Sud, pour vous rendre dans le massif de l'Aïr, le pays des Touaregs, où vous pourrez profiter des sources thermales à Tafadek, des oasis à Timia, et des chutes, juste après Timia.

    Les safaris sont également des attractions très prisées des touristes. Si vous êtes un amoureux des bêtes, rendez-vous au Parc national de W (plus connu sous le nom de Parc W). Hyènes, chacals, guépards chassent sous vos yeux les babouins et les antilopes. Préférez visiter le parc en période sèche car, de cette façon, vous verrez les animaux s'attrouper autour des points d'eau. Pour visiter le parc, vous serez obligatoirement en voiture.

    Conseils de la rédaction

    En raison d'un très fort climat de tension, renforcé par les attaques terroristes de Boko Haram, suite à la parution du numéro de Charlie Hebdo en janvier 2015, il est indispensable que tous les voyageurs fassent preuve d'une extrême vigilance. Renseignez-vous sur les zones rouges sur le site de France diplomatie. Evitez la région de Diffa, la capitale Niamey et les structures non-surveillées.

    Le paludisme est présent au Niger. Emportez avec vous tout le matériel nécessaire.

    Vérifiez la mise à jour de vos vaccins : celui pour la fièvre jaune est obligatoire. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est également indispensable. Le vaccin anti-méningococcique est particulièrement recommandé car les épidémies de méningite sont très fréquentes. Autres vaccins conseillés : la rage, la fièvre typhoïde, ainsi que les vaccins pour l'hépatite A et B.

    Ne vous baigner pas dans les cours d'eau stagnants car le risque d'infection parasitaire est élevé.

    Si vous rencontrez des animaux abandonnés, ne les caressez pas.

    Veillez à ce que l'eau que vous commandez arrive toujours capsulée.

    Si vous souhaitez visiter des mosquées, sachez que les hommes doivent obligatoirement avoir les jambes couvertes. Avant de sortir de l'église, la tradition veut que l'on fasse une offrande.

    Si vous prévoyez de vous rendre dans le désert, sachez qu'il est de bon ton de faire un petit cadeau aux Touaregs qui vous accueilleront : ils apprécient beaucoup le sucre.

    Les plus

    • +Les deux facettes du Sahara : sable au Ténéré et montagnes dans l'Aïr.
    • +Une destination francophone.
    • +La gentillesse de la population.

    Les moins

    • -La chaleur est caniculaire quasiment toute l'année.
    • -La situation politique s'est améliorée, mais reste instable et imprévisible.

    En images

    • Niamey - Niger
    • Zinder : Zinder, Niger - Niger
    • Le massif de l'Aïr : Le massif de l'Aïr, Niger - Niger
    • Le Ténéré : Niger : le Ténéré - Niger
    • Le fleuve Niger - Niger

    Tradition

    L'entraide entre locaux est une valeur très répandue en Afrique et le Niger ne fait pas exception. Cette solidarité entre les habitants d'une même famille ou d'un même village est même matérialisée par un terme : la tontine. Il s'agit d'une sorte de caisse d'épargne autour de laquelle sont regroupés les membres de la tontine, qui alimentent ce compte. A la fin du mois, et chacun leur tour, les membres prennent la somme amassée. Pas de paperasse, pas de signature, pas de contrat... Ici, c'est la parole et la confiance qui priment.

    Au Niger, l'animisme, reconnaissant la force vital de tous les êtres vivant, est extrêmement répandu. Selon cette croyance, les arbres, les hommes ou encore les animaux, mais également l'esprit des ancêtres, sont vivants. Cette tradition et ses rites se perpétuent encore aujourd'hui.

    Cuisine

    La cuisine n'a rien de très élaboré. Elle est très simple et remplit bien l'estomac. La base de la gastronomie est le riz, la semoule et surtout, le mil, très apprécié et que l'on retrouve bouilli, en galette ou mélangé avec du sucre et du lait. On trouve de quoi se restaurer dans les rues (tabliers) ou dans les buka, petits établissements au bord des routes : de la viande grillée, séchée, en brochette, ou en ragout, à l'image de l'egusi, ragout de viande aux piments rouges. Le riz en sauce est également présents des étals et peu cher. En cas de petit creux, goûtez les beignets de haricots blancs, les frites de patates douces ou encore, le pâté de viande. Vous pourrez aussi tester les galettes de manioc ou de mil. Le désert du Sahara a sa spécialité culinaire. Les Touaregs dégustent le mouton targui, qui consiste en de la viande de mouton en ragout, cuit à l'étouffée. Autre plat de la région : la soupe au pain de sable, pain de semoule préparé sur le sable et émietté dans la soupe. D'ailleurs, si vous aimez les soupes, dégustez l'efo, une soupe de légumes ou bien l'isi-ewu, soupe épicée à la chèvre. Enfin, la touche sucrée consiste en des fruits de saison et de la canne à sucre à grignoter.

    Souvenir et artisanat

    Vos achats se limiteront souvent à vos besoins personnels de consommation sur place. Les grands centres sont bien approvisionnés, mais sur les marchés du Nord, vous ne trouverez que le strict minimum. A Niamey, vous trouverez des tissus magnifiques, que les tailleurs se feront un plaisir de transformer en modèle de votre choix. La capitale est également spécialisée dans le travail de l'or et de l'argent, et vous trouverez des bijoutiers autour des marchés. Il faut mieux attendre l'Aïr pour acheter de l'artisanat touareg (bijoux, sabres...).