Afrique, Mali, lac, fleuve, canot, pirogue, pêche, coucher de soleil, mer, pêcheur,
Mali
© Trevor Kittelty / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+

    Visiter - Mali

    Par Dmitry Petrounin Dmitry Petrounin Chef de rubrique Fiche Profil

    C'est ici que résonnent les notes du blues du désert dont Ali Farka Touré se fera l'ambassadeur, braquant les projecteurs sur la scène musicale de la capitale, la bouillonnante Bamako. La découverte de ce gigantesque territoire, c'est le plus grand état d'Afrique de l'Ouest après le Niger, pourrait se faire au fil du fleuve Niger, qui abreuve les terres sèches du pays. Depuis l'Ouest du pays sauvage et les impressionnantes chutes de Gouina, la découverte du pays se fait en remontant vers Djenné, considérée comme la plus belle ville du Mali et construite dans un style soudanais. Depuis Mopti, la " Venise du Mali " paraît incontournable, le pays Dogon dont les villages au toit de chaume sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco ouvre ses portes. C'est à flanc de falaise et au sommet des éboulis que se trouvent les plus beaux. En pointant vers le Nord, Tombouctou n'est pas un joyau d'architecture mais l'évocation de son nom continue d'alimenter les fantasmes et ouvre quoiqu'il en soit les portes du désert du Sahara et du Sahel. Côté nature, le parc national de la boucle de Baoulé est une zone protégée de près de 800 000ha regroupant une faune et une flore variée. Mais les inconditionnels de la faune se retrouvent à la réserve de Bafing. Elle accueille une importante population de lions, de buffles et d'antilopes. Pour les éléphants, direction la réserve de Gourma.

    Les paysages

    Les paysages sont très diversifiés au Mali, on passe ainsi de kilomètres les plus plats qui soient aux falaises à pic du pays Dogon, de la Venise verte (Mopti) et des étendues désertiques du Sahara aux montagnes de Siby. Ils changent du tout au tout en fonction de la saison à laquelle l'on se rend sur place, excepté dans le Sahara. Pendant le mois d'octobre, on découvre le mali vert car l'hivernage a fait son œuvre. Deux mois après la terre est sèche et la verdure, disparue !