Liban
Liban
Grisha Grigorov / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+
    Une gastronomie sensationnelle, une hospitalité légendaire, un patrimoine historique et culturel d'une grande richesse, des paysages à couper le souffle avec les montagnes enneigées aux Cèdres millénaires plongeant dans la mer Méditerranée, Beyrouth, capitale branchée de la fête, Des sites comme Baalbek, Tyr et Byblos, un pays francophone et francophile, comment ne pas tomber amoureux du Liban ?

    Avant de partir

    Pays francophone et francophile, le Liban n'a pas fini d'étonner ses visiteurs. Grottes éblouissantes, monastères accrochés dans la montagne, stations de ski à une demi-heure des plages, sites antiques classés par l'Unesco, Cèdres millénaires, charmants ports de pêcheurs, autant de merveilles à découvrir lors d'un voyage au Liban, où la montagne plonge dans la mer. Le pays de Cèdres vous enchantera par la qualité de sa gastronomie et la chaude hospitalité de ses habitants, fier de leur pays, dignes descendants des Phéniciens, peuple commerçant et de navigateur. Quant à sa capitale, la bouillonnante Beyrouth, portée par une étonnante vitalité, elle est plus tendance que jamais, multipliant les initiatives culturelles, boutiques de luxe, bars discothèques branchés et hôtels haut de gamme.

    Le site antique de Baalbek, l'un des mieux préservés du monde romain et classé à l'Unesco, les charmants ports de pêcheurs phéniciens de Byblos et de Tyr, figurant parmi les plus anciennes villes du monde, les Cèdres millénaires, la vallée sainte de la Qadisha, la grotte de Jeita, l'une des plus belles grottes aménagées du monde, le massif du Chouf qui abrite l'exotique palais de Beit Eddine où logeaient les émirs libanais, mais aussi le charmant village de Deir el Qamar, aux tortueuses ruelles, et une forêt de cèdres, le Barouk, plus vaste mais moins ancienne que celle de Bécharré, au nord du Liban. A quelques kilomètres au nord de Beyrouth, Notre-Dame-du-Liban veille sur la splendide baie de Jounieh : que de merveilles à découvrir sur un si petit territoire !

    Ici, la montagne plonge littéralement dans la mer, une vision impressionnante. Ainsi, vous pouvez skier le matin et vous baigner l'après-midi, alors que les premières pistes sont à une demi-heure des plages. Ce littoral bétonné à malheureusement subi une construction anarchique, que la guerre civile n'a pas arrangé. Il faut se rendre dans l'un des nombreux clubs privés payant pour pouvoir vraiment profiter de la baignade et d'une plage propre. Plage pour les familles, clubs branchés à l'ambiance lounge chill out, il y a tous les budgets et toutes les ambiances. Le soir, la capitale Beyrouth est " the place to be " pour les jet-setters de la planète, avec ses lieux branchés pour faire la fête. A la fois chic, authentique, culture, et nature, le Liban s'adapte à sa clientèle et promet un voyage riche en émotions et des repas aux saveurs exquises. Car la gastronomie fait bel et bien partie des atouts de la destination !

    La ville de Beyrouth attire toujours plus d'hôtels de luxe et design, comme le Gray, labellisé Leading Hotels of the world, situé dans le centre-ville, le Mövenpick Hotel and Resort, ou encore le Four Seasons, qui se dresse face à la Méditerranée. Dotée de toutes les infrastructures nécessaires au tourisme, la capitale du Liban, métropole moderne et cosmopolite, soutient la comparaison face à Ibiza ou Miami en ce qui concerne la vie nocturne. Idéalement située au cœur du littoral libanais, Beyrouth est le point de départ parfait pour partir explorer les richesses insoupçonnées du pays de Cèdres. On oublie trop souvent que le Liban est le seul pays arabe qui n'abrite pas de désert et l'un des rares avec le Maroc où l'on peut skier. Des journées que l'on peut facilement compléter par une découverte de ce petit pays attachant. Une gastronomie mondialement réputée et l'hospitalité légendaires de ses habitants complètent le potentiel immense de ce petit pays d'orient à 4 h de vol de Paris.

    Conseils de la rédaction

    Air France, en partage de code avec la compagnie nationale libanaise MEA, a un monopole sur la ligne directe entre Paris et Beyrouth. Le résultat ? Des tarifs prohibitifs, à partir de 1000 euros l'aller-retour en haute saison (décembre, juillet et août). Presque le double que des vols à destination de New York et Tokyo ! La solution ? Passez par une low cost et faire une rapide escale. Ainsi, Beyrouth est mieux desservie grâce à la liaison opérée par la compagnie low cost turque Pegasus Airlines depuis Paris via Istanbul, avec une connexion rapide et simple et à des prix très compétitifs.

    D'une manière générale, évitez de venir en août. Le prix du billet d'avion est le plus cher de l'année, avec les fêtes, les températures sont caniculaires, et tous les Libanais de la diaspora reviennent au pays, provoquant des embouteillages monstres.

    Il existe des plages publiques et gratuites, il en reste encore quelques-unes, mais elles sont sales. Il est fortement conseillé de se baigner dans les resorts, même si ce n'est pas donné. Les plages sont nettoyées, et les infrastructures de qualité (vestiaires, toilettes, bars, restaurants, transats, parasol, douches). Si vous êtes avec des enfants, nous vous conseillons le bain militaire à Jounieh. Un filet de protection empêche les méduses de passer, et en plus, c'est le moins cher ! Pour des plages plus chics à l'ambiance lounge chill out, il faut aller du côté de Byblos.

    Dans le contexte régional troublé, notamment la guerre civile en Syrie, il faut éviter de se rendre à Tripoli, dans le Akkar et dans la pleine de la Bekaa, où se trouve notamment le majestueux site de Baalbek.

    Les plus

    • +La richesse du patrimoine archéologique.
    • +L'hospitalité libanaise.
    • +Un pays à taille humaine qui se visite facilement.
    • +Un pays francophone et francophile.
    • +L'excellente gastronomie.
    • +La possibilité de skier et de se baigner dans la mer le même jour.

    Les moins

    • -Le littoral bétonné et les constructions anarchiques.
    • -Les routes sont dangereuses.
    • -Les plages publiques sont sales et les plages privées sont chères.
    • -Les tensions régionales parfois pesantes (avec Israêl et la Syrie)

    En images

    • Beyrouth : La Corniche - Liban
    • Tripoli : Le caravansérail - Liban
    • Les montagnes et les plaines : Le Chouf, fief des Druzes - Liban
    • Les montagnes et les plaines - Liban
    • Les montagnes et les plaines - Liban
    • Les montagnes et les plaines - Liban

    Tradition

    Le Liban bénéficie d'une tradition millénaire, riche des influences ottomanes, françaises, arabes, arméniennes ou encore orthodoxe grec. Un creuset de 18 confessions religieuses avec chacune leur tradition : chiites, sunnites, alaouites, maronites, grecs orthodoxes, romains catholiques, arméniens, syriaques, protestants, coptes, druzes... On ne compte plus les jours fériés, chaque confession en faisant bénéficier toutes les autres ! Au niveau musical, on ne peut pas être libanais si l'on n'aime pas la chanteuse Fayrouz, un mythe, dont les chansons qui ont bercées tous les Libanais depuis qu'ils sont dans le ventre de leur mère sont diffusées partout en permanence ! Après un bon repas, c'est-à-dire chaque repas au Liban, les Libanais aiment bien fumer le narguilé, un moment de détente convivial, qui fait tout le charme des pays de l'Orient. Vous aurez l'occasion d'apprécier l'hospitalité libanaise, véritable art de vivre, à chaque instant, y compris en allant dans une boutique, chez le coiffeur et même à la banque : on voue offrira le café à la turc. Si vous êtes chez des gens, une grand-mère vous proposera de lire votre avenir dans le marc de café ! Evitez de parler d'Israël ou de la Syrie, les relations du Liban avec ses voisins n'est pas des plus apaisées...

    Cuisine

    Pas de repas au Liban sans 'mezze', cet assortiment succulent de petits plats (on peut en goûter jusqu'à 40). Au menu : taboulé (avec plus de persil et moins de semoule que celui servi en France), hommos (purée de pois chiche), moutabal (purée d'aubergines), feuilles de vigne et aubergines farcies... La viande (boeuf, mouton, poulet) est servie grillée ou en brochettes. Les falafels sont des boulettes frites de fèves séchées et de pois chiche. Ils sont garnis de persil et servis avec des tomates tranchées et une sauce au sésame. Il peut être présenté en entrée ou en plat. Glaces ou pâtisseries délicates clôturent le repas. Les Libanais boivent généralement de l'arak, alcool local anisé avec les mezze. Mais on peut aussi savourer de très bons vins dont le "kefraya". La bière est servie glacée. A savoir : il n'y a pas d'alcool dans les restaurants musulmans.

    Hôtels testés

    Nicolas Pelé Nicolas Pelé

    Nos journalistes ont visité et noté pour vous 2  hôtels Liban . Visualisez tous les établissements, leurs équipements ou l'indice rapport qualité-prix en fonction de vos dates de départ afin de trouver la meilleure offre pour Liban . Réserver un hôtel Liban  n'a jamais été aussi simple !

    Hotels notés par nos experts

    Souvenir et artisanat

    Tapis et bijoux raviront les amateurs. On trouve également des bijoux en argent, des céramiques, du verre soufflé, du fer forgé, des tapisseries et objets d'antiquité. Les magasins sont ouverts, de 9 h à 18 h, en semaine.

    À visiter