• Europe, Italie, Campanie, Atrani, ville, Almafi, Salerne, plage, bateau, mer, montagne, transat, parasol, baignade, bâtiment, maison, église,
    © Lukas Gojda / 123RF
  • Europe, Italie, Vénétie, Venise, gondole, pont, Rialto, ville, architecture,
    © Jakobradlgruber / 123RF
  • Europe, Italie, Toscane, Florence, ville, maison, bâtiment, église, montagne, architecture, fleuve,
    © Rudi1976 / 123RF
1    
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Informations Pratiques Italie

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique Fiche Profil

Italie : Informez-vous avant de partir !

Superficie

La superficie de l'Italie est de 301.000 km2.

Langue

L'italien est la langue officielle. Le français et l'anglais sont généralement parlés par le personnel touristique et hôtelier.

Population

L'Italie compte 61 millions d'habitants en 2012.

Vols

  • Sardaigne :

    Au Nord, pour se rendre sur la Costa Smeralda, la Costa Paradiso ou la région de Budoni, le plus simple est d'atterir à Olbia (Nord Est). Si les liaisons directes depuis la France sont rares l'hiver, de nombreuses liaisons sont assurées l'été par des vols charters. Meridianafly propose également un vol direct régulier saisonnier entre Paris et Olbia, Volotea dessert Olbia à partir de Nantes et Bordeaux. En hiver, Alitalia propose des vols via Milan ou Rome.

    Au sud de l'île, l'aéroport de Cagliari subit les mêmes contraintes. Très accessible en été, nettement moins en hiver au départ de la France. Vols avec escale par Alitalia.

  • Sicile :

    Compter environ 3h pour un vol direct depuis la France. Durant la saison estivale, Transavia offre des vols directs Paris-Palerme, Volotea dessert Palerme en direct depuis Nantes, Bordeaux et Strasbourg. Ryanair propose des vols directs entre Beauvais et Trapani. Rejoindre la Sicile depuis la France est plus compliqué en hiver. Alitalia offre de nombreuses fréquences vers Palerme et Catane via Milan.

    L'été, penser à regarder aussi les nombreux vols charters directs proposés entre plusieurs villes de France et la Sicile (Palerme et Catane) par les tour-opérateurs.

  • Campanie :

    Comptez à peine plus de deux heures de vol pour rejoindre Naples depuis Paris. Trois compagnies aériennes proposent une liaison directe vers le chef-lieu parthénopéen : Air France, Alitalia et Easy Jet.
  • Calabre :

    Parmi les compagnies aériennes qui desservent la Calabre, seul Alitalia propose des vols entre la France et Reggio Calabria avec escale à Milan ou entre la France et Lamezia Terme via Rome. Ces vols sont aussi vendus par Air France.
  • Abruzzes :

    Il n'y a pas de vol direct entre les villes françaises et Pescara, principal aéroport des Abruzzes. Le duo Air France/Alitalia propose des vols via Milan.
  • Lombardie :

    Les principaux aéroports lombards sont les deux escales milanaises de Linate et Malpensa, ainsi que celui d'Orio al Serio, dans la province de Bergame, où atterrissent principalement les compagnies low cost. Milan étant avec Rome le principal hub d'Alitalia, la capitale lombarde est très bien desservie.

    Il est également possible de se rendre à Milan en train de nuit, notamment avec Thello au départ de Paris et Dijon. Le train part dans la soirée (départ à 20h de Paris gare de Lyon) et arrive à Milan à 5h30 du matin. A partir de 35 euros l'aller simple. La ville de Brescia, également en Lombardie, est aussi désservie par Thello.

  • Basilicate :

    Il n'y a pas de grand aéroport en Basilicate. Le plus simple est de se poser à Bari ou Brindisi (Pouilles) pour se rendre dans le nord de la région, à Lamezia Terme (Calabre) pour se rendre dans le sud.
  • Emilie-Romagne :

    Les aéroports de Parme et Bologne sont les principaux de l'Emilie Romagne. Air France/Alitalia proposent des vols directs entre Paris et Parme. Bologne est proposé en direct par Alitalia et Easyjet depuis Paris et Ryanair depuis Beauvais. Nombreuses autres compagnies avec escale.

    La ville de Bologne est également desservie par le train de nuit Thello. Départ de Paris (à 18h45) et Dijon (21h20) pour une arrivée à Bologne à 6h du matin. A partir de 35 euros l'aller simple.

  • Molise :

    Il n'y a pas d'aéroport bien desservi en Molise. Pour s'y rendre, le plus simple est d'aterrir à Naples (Campanie) ou Pescara (Abruzzes).
  • Marches :

    L'aéroport d'Ancône est desservi par Alitalia, vols depuis la France avec escale à Rome. Il peut être judicieux de se rendre en avion à Bologne (Emilie Romagne) puis de rejoindre les Marches en voiture, en car ou en train.

  • Ombrie :

    L'aéroport de Pérouse-Sant'Egidio est principalement utilisé par les compagnies low cost et aucune ligne n'est proposée vers la France. En fonction de l'endroit où vous vous rendez en Ombrie, il est judicieux d'atterrir à Florence (Toscane) ou à Rome (Latium).
  • Frioul-Vénétie julienne :

    Au départ de la France, l'aéroport de Trieste est desservi par Air France/Alitalia et par Lufthansa avec une escale. Il n'y a pas de vol direct. Il peut être judicieux de se poser à Venise (Vénitie) pour se rendre dans la région.
  • Ligurie :

    L'aéroport de Gênes-Christophe Colomb est desservi par Air France, Alitalia, Iberia et Vueling qui proposent toutes des vols depuis la France avec escale. La proximité de l'aéroport de Nice (France) peut en faire une option à regarder si l'on souhaite se rendre dans l'ouest de la Ligurie.
  • Toscane :

    Vueling, Alitalia et Air France proposent des vols directs entre Paris et Florence (1h30 de vol). Ces trois mêmes compagnies proposent également des vols directs vers l'aéroport de Pise. Ryanair dessert Beauvais et Pise. La compagnie Volotea propose des vols directs entre Nantes, Bordeaux et Florence.

    Par ailleurs, Thello propose de rejoindre Florence au départ de Paris et Dijon en train de nuit. Départ de Paris gare de Lyon à 18h45 pour une arrivée à Florence à 7h45. A partir de 35 euros l'aller simple.

  • Latium :

    Alitalia, Air France, Easyjet, Vueling et Ryanair (au départ de Beauvais pour cette dernière) offrent des vols directs entre Paris et Rome (2h de vol). Alitalia dessert également Toulouse et Nice en direct. De nombreuses autres compagnies européennes proposent des vols avec escale.

    Il est également possible de se rendre à Rome en train de nuit. Thello propose des départs de Paris (gare de Lyon) à 18h45 pour une arrivée à Rome le lendemain à 10h. A partir de 35 euros l'aller retour.

  • Piémont :

    Ryanair (depuis Beauvais), Alitalia et Air France proposent des vols directs entre Paris et Turin. De nombreuses compagnies européennes offrent également des vols avec escale.

    De plus, le chef-lieu du Piémont est un carrefour ferroviaire important au niveau européen.

  • Trentin-Haut-Adige :

    Il n'y a pas d'aéroport d'importance en Trentin-Haut Adige. Il est conseillé de se poser à Vérone ou à Venise (Vénétie) pour s'y rendre puis emprunter le car ou le train.
  • Pouilles :

    Seule Ryanair propose des vols entre Beauvais et Bari. Air France, Swiss, Lufthansa et Alitalia proposent des vols avec une escale. L'aéroport de Brindisi est également desservi par Alitalia via Milan.
  • Vénétie :

    Venise est très bien desservie toute l'année. Alitalia, Air France, Easyjet et Ryanair (Beauvais-Trévise) proposent des vols direct depuis Paris. Volotea offre des vols directs depuis Bordeaux et Nantes. Alitalia et Air France assurent également des vols directs Paris-Vérone.

    Il est aussi possible de se rendre à Venise en train de nuit à bord de Thello. Départ de Paris gare de Lyon à 20h et de Dijon à 21h20 pour une arrivée à Venise (Mestre et Santa Lucia) à 9h30. A noter que le Thello dessert également Vérone, Vicence et Padoue. A partir de 35 euros l'aller simple.

  • Vallée d'Aoste :

    Il n'y a pas de grand aéroport dans la vallée d'Aoste. L'aéroport le plus pratique pour s'y rendre est celui de Turin (Piémont).

Formalités et visa Italie

Même si l'Italie fait partie de l'espace Schengen et que le contrôle frontalier a été supprimé fin mars 2008, les ressortissants français doivent continuer à se munir de leur passeport ou carte d'identité en cours de validité, afin de justifier de leur identité, notamment pour les procédures d'enregistrement à l'aéroport.

Religion

Le Italiens sont catholiques à 85 % et restent très pratiquants.

Monnaie

La monnaie est l'euro, divisé en 100 cents. Les cartes de crédit le plus couramment acceptées sont la Visa et la Mastercard. Elles permettent de faire des retraits sur place aux distributeurs. Pour changer espèces et chèques de voyages, les banques sont ouvertes de 8 h 30 à 13 h 30 et de 15 h à 16 h en semaine.

Transport

Pour louer une voiture en Italie, le permis national français suffit. La plupart des compagnies de location de voiture vous feront payer un supplément si vous avez moins de 25 ans ou si vous avez le permis de conduire depuis moins de deux ans.
La vitesse est limitée à 50 km/h en agglomération, 90 km/h sur les routes et 130 km/h sur les autoroutes.

Depuis janvier 2007, Milan a instauré un péage pour les automobilistes circulant en centre-ville. La taxe se règle par l'achat d'un ticket plus moins cher selon la pollution engendrée par le véhicule. Compter entre 3 et 4 €. La taxe est à payer chaque jour ouvrable.

Les transports en commun sont assez développé dans les grandes villes italiennes mais tourjours très efficaces. Cela varie beaucoup d'une ville à l'autre ou même d'un moyen de transport à l'autre.
Le Vaporetto à Venise: Le prix d'un billet à l'unité (valable 60 min) coûte 7 euros (2013).

Santé

Aucun vaccin n'est obligatoire, mais vérifiez que vos vaccinations courantes sont à jour. Munissez-vous de votre carte européenne d'assurance maladie (à demander auprès de votre centre de Sécurité sociale) pour être couvert médicalement. Si vous devez engager des soins sur place, vous serez pris en charge ou remboursé à votre retour, sur présentation des justificatifs.

Electricité

220 V. Un adaptateur n'est pas nécessaire.

Frequentations

En 2011, plus de 46 millions de touristes (dont presque 3,5 millions de Français) ont visité l'Italie. En 2015, l'Italie figure sur le podium des destinations préférées des français (deuxième position derrière l'Espagne). Le pays a reçu plus de 4,3 millions de touristes français.

Taxes

La plupart des produits et services sont taxés à 22% (TVA). Dans les restaurants, si le service n'est pas inclus, prévoyez 15 % du montant de l'addition. Dans les autres cas, le pourboire n'est pas une habitude.

Taxe de séjour à Rome, Florence et Venise

Depuis le 1er janvier 2011, une taxe de séjour est appliquée par la municipalité de Rome. Cette taxe concerne toute personne séjournant dans une des structures hôtelières situées sur le territoire de la ville de Rome capitale, à l'exception des auberges de jeunesse. Campings, gites ruraux, B&B, chambres d'hôtes, résidences de vacances, maisons de vacances et hôtels sont concernés.
Ladite taxe devra également être versée par ceux qui ont réservé et payé leur séjour à travers une agence de voyage ou un tour opérateur. Depuis septembre 2014, elle s'élève à 4 euros par personne et par jour dans les hôtels 3 étoiles, 6 euros si le séjour s'est déroulé dans un hôtel 4 et 7euros/jour dans les 5 étoiles (10 jours maximum).

Idem pour la municipalité de Florence qui a introduit la taxe de séjour le 1er Juillet 2011. Le montant est de 4 euros par personne et par nuit (jusqu'à un maximum de 40 euros par personne). Les enfants de moins de 10 ans et différents cas particuliers ne sont pas concernés (proche à l'hôpital...).

A compter du 24 août 2011, les clients des hôtels de Venise doivent également s'acquitter d'une taxe de séjour. Depuis septembre 2014, elle est d'un montant de 1,50 euros par personne, par jour et par nombre d'étoiles de l'hôtel. Et ce pour un maximum de cinq nuits. Les enfants de moins de dix ans ne sont pas concernés. Les recettes générées par cette taxe sont affectées à la protection du patrimoine vénitien.