• © Sean Pavone / 123 RF
  • Sergey Karpov / 123RF
  • Marco Toninelli / EASYVOYAGE
1    
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ
Date de départ

Plus d'options

+
    Israël est évidemment une destination à part. Son tourisme reste d'abord affinitaire pour la population juive du monde entier et religieux pour les fidèles des trois grandes religions monothéistes. Mais au-delà de Jérusalem et des sites bibliques, la douce et enjouée Tel-Aviv, le majestueux désert du Néguev ou la verdoyante Galilée méritent aussi, pour eux-mêmes, que l'on y fasse un voyage.

    Avant de partir

    Berceau du Judaïsme, du Christianisme et de l'Islam, Israël est pour les voyageurs une destination avant tout religieuse et historique. Ce tout petit pays (plus petit que la Bretagne et oui!) concentre un tel poids symbolique qu'il ne peut que constituer une destination à part.

    Jérusalem est évidemment le haut lieu du tourisme en Israël. La cité trois fois sainte accueille plus de trois millions de visiteurs par an dont 80% d'étrangers. Arcboutée sur les collines de Judée, Jérusalem accueille les pèlerins et les férus d'histoire dans sa vieille ville partagée en quatre quartiers. Derrière les fortifications du 16e siècle, le Mur des lamentations, la mosquée Al-Aqsa, le dôme du Rocher, l'église du Saint-Sépulcre sont au cœur de toutes les attentes.

    Mais la nouvelle star israélienne c'est Tel-Aviv. La vie nocturne de la ville lui a valu une reconnaissance internationale. Et les fêtards ont attiré dans leur sillage de nombreux visiteurs qui ont découvert une cité balnéaire où il fait étonnamment bon vivre. Considérée par la communauté internationale comme la capitale israélienne, Tel Aviv se prête admirablement bien aux escapades le temps d'un long week-end à la découverte de cette ville à la fois festive et familiale bordée par la Méditerranée.

    Le Nord d'Israël (Judée, Samarie, Galilée), étroit et peuplé, se parcours facilement. Mais il faut se rappeler que le désert du Néguev couvre 60% de la superficie d'Israël. Un désert aux paysages grandioses mais bien peu hospitalier, montagneux et très aride.

    Chez les Bédouins, on découvre un autre visage du pays, formé là de canyons, ici d'immenses cirques karstiques aux impressionnantes falaises, plus loin de piliers de gneiss aux formes étonnantes. Très peu peuplé, le Néguev est considéré par les Israélien comme un territoire à valoriser, d'où la présence de nombreux kibboutz en plein désert.

    A l'extrême sud, au débouché de la vallée de l'Arava, c'est Eilat, l'accès israélien à la mer Rouge. 10 km de côte entre Egypte et Jordanie, partagés entre un port militaire, un port marchand et une station balnéaire ensoleillée toute l'année. Destination touristique de premier plan pour les Israéliens, Eilat accueille aussi de nombreux vacanciers internationaux, surtout l'hiver.

    Conseils de la rédaction

    Si vous voulez rencontrer des Israéliens, optez pour l'hébergement en kibboutz : nombre d'entre eux proposent des services hôteliers et de restauration en parallèle avec l'activité agricole. Une trentaine de ces kibboutzim sont répartis dans tout le pays. Autre solution, assez bon marché : les hôtelleries religieuses. A Jérusalem et sur les lieux de pèlerinage, une quarantaine d'hospices chrétiens propose des chambres ou des dortoirs avec petits déjeuners.

    Si vous êtes amateur d'archéologie, vous pouvez participer à l'un des nombreux chantiers de fouilles ouverts pendant l'été. Ils ne nécessitent aucune qualification particulière et sont accessibles à tous (seule condition : avoir dix-huit ans révolus).

    Et si vous souhaitez rencontrer des Palestiniens, faites une excursion dans... les Territoires palestiniens. Dans les villes arabes et les collines de Cisjordanie, il y a beaucoup de sites à visiter. Loin des clichés médiatiques, vous découvrirez une autre réalité.

    Les plus

    • +L'étonnante variété des paysages d'Israël : un subtil panaché entre tourisme balnéaire et tourisme vert.
    • +L'exceptionnel patrimoine historique et culturel, à décliner selon ses aspirations, de l'archéologie biblique aux réalités contemporaines.

    Les moins

    • -L'hospitalité s'avère être le point faible de ce pays.
    • -Les aléas politiques de l'Etat hébreu et les tensions qui en découlent nécessitent une certaine vigilance.

    En images

    • La plaine côtière : La côte, Israël - Israël
    • Les collines du centre : Les régions centrales - Israël
    • La longue faille du rift : La Vallée du Rift, Israël - Israël
    • Les montagnes rocheuses : Désert du Néguev, Israël - Israël
    • Les sports nature : Parc de Timna, Israël. - Israël
    • La côte méditerranéenne : Tel Aviv, Israël - Israël

    Tradition

    Il est vivement déconseillé de photographier un Juif pieux, surtout pendant le shabbat. Comme partout, tout le temps, demander préalablement et avec le sourire et le meilleur des comportements.

    Si vous parlez politique ou religion, écoutez - c'est toujours très enrichissant - mais n'en dites pas trop ou, du moins, veillez à nuancer votre jugement. Quelles que soient vos opinions, sachez que c'est un terrain extrêmement sensible.

    Respectez les lieux de culte : discrétion et tenue correcte sont de mise. Dans les quartiers juifs orthodoxes, les femmes doivent éviter le pantalon, très mal vu. Petite leçon de tradition religieuse : on se découvre dans les églises, on se couvre dans les synagogues et on se déchausse dans les mosquées et maisons musulmanes.

    Enfin, dans les restaurants kasher, évitez de commander des produits lactés en même temps que la viande. Mais vous pouvez tout à fait boire du vin.

    Cuisine

    A l'image du pays, les traditions culinaires sont le reflet de la diaspora. Côté cuisine moyen-orientale, on vous servira des mezzes (hors-d'oeuvre variés), du houmous (purée de pois chiche), du tehina (purée de sésame), une salade d'aubergines accompagnée de pita (galette), des grillades et des pâtisseries sucrées à souhait.

    Pour se restaurer sur le pouce, arrêtez-vous à l'un de ces nombreux stands qui préparent les falafels (boulettes de pois chiche en friture) et la chawarma (viande de mouton grillée), le tout présenté dans une pita, et qui proposent aussi un riche assortiment de salades.

    La cuisine yéménite ajoute à ces mêmes plats arabes moult épices parfumées. Elle s'illustre également par la soupe de queue de boeuf, le foul (plat de fèves) et différentes sortes de pain, comme le mallawah (croustillant) ou le lahuh (pain levé).

    Quant à la cuisine juive d'Europe centrale, elle affectionne le foie haché, la carpe farcie, le chou aux champignons, les petites crêpes salées, le gâteau de pommes de terre, les shashliks (brochettes), le goulash (ragoût de boeuf au paprika)...

    Israël est un pays cosmopolite et on trouve tout type de restaurant, surtout à Tel Aviv.

    Hôtels testés

    Raphaël Richard Raphaël Richard

    Nos journalistes ont visité et noté pour vous 62  hôtels Israël . Visualisez tous les établissements, leurs équipements ou l'indice rapport qualité-prix en fonction de vos dates de départ afin de trouver la meilleure offre pour Israël . Réserver un hôtel Israël  n'a jamais été aussi simple !

    Hotels notés par nos experts

    Souvenir et artisanat

    On peut acheter des produits artisanaux, inspirés de la tradition juive, comme les mezuzahs (petites boîtes en argent, métal ou bois contenant un parchemin roulé, sur lequel figurent deux extraits du Deutéronome). Elles sont fixées sur toutes les portes des maisons israéliennes, sauf sur celles de la salle d'eau.

    Mais aussi les menorahs (bijoux, orfèvrerie...), des diamants (Israël est l'un des premiers centres mondiaux de taille du diamant) et des cuirs. Les prix sont avantageux car la taxation est moins élevée qu'en Europe. De plus, si vous réglez en devises étrangères, les magasins agréés par le ministère du Tourisme vous accordent une réduction immédiate de 5 % ainsi qu'une détaxe relative aux achats de plus de 45 € (la TVA vous sera remboursée à l'aéroport sur présentation de la facture).

    Dans les souks arabes de la Vieille Ville de Jérusalem, vous trouverez des broderies palestiniennes, des articles en cuivre, des épices...

    Les magasins sont ouverts du dimanche au jeudi, de 9 h à 19 h, et le vendredi, uniquement le matin. Pour les juifs, le jour de repos est le samedi (shabbat). Ce jour-là, tout est fermé, sauf dans les grandes villes et les sites touristiques importants. Les magasins musulmans et chrétiens ont les mêmes horaires mais ferment respectivement le vendredi (jour de repos hebdomadaire) et le dimanche.

    À visiter

    Tous nos voyages Israël

    Voir toutes nos offres