Inondations en Sierra Leone

Source AFP.

Environnement Publié le 23/08/2005 - Modifié le 20/07/2015

Les inondations qui frappent la Sierra-Leone depuis dix jours sont les plus graves que ce pays ait connues depuis au moins 60 ans, a estimé mardi (23 août) une porte-parole des Nations

Les inondations qui frappent la Sierra-Leone depuis dix jours sont les plus graves que ce pays ait connues depuis au moins 60 ans, a estimé mardi (23 août) une porte-parole des Nations Unies, qui a dit redouter un lourd bilan humain. "La Sierra Leone n'a pas connu d'inondations aussi graves depuis 1945", a déclaré à la presse la porte-parole du Bureau des affaires humanitaires de l'ONU, Elisabeth Byrs. "Il y a certainement des morts, mais on n'a aucune idée de leur nombre". Vendredi, la Croix-Rouge de Sierra-Leone avait estimé que les inondations avaient fait un mort et provoqué l'évacuation de 15 000 personnes. Le gouvernement sierraléonais a réclamé une aide internationale, selon Mme Byrs.

Une mission réunissant plusieurs organismes onusiens s'est rendue la semaine dernière dans la région méridionale de Pujehun, la plus touchée par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays depuis le 13 août, selon Mme Byrs. Mais la mission n'a pu se rendre que dans un vingtaine de villages, plusieurs zones étant hors d'atteinte des secours. "Des villages entiers auraient été avalés et d'autres sont cernés par les eaux", a déclaré Mme Byrs à l'AFP. Les deux principaux fleuves de la région, le Waanje et le Moa, ont quitté leur lit à la suite de ces intempéries. L'ONU, qui a distribué des secours aux victimes accessibles, redoute avant tout des épidémies liées au manque d'eau potable, comme le choléra. "Notre plus grande inquiétude c'est que les réserves de médicaments de la Croix-Rouge sierraléonaise sont limitées", a-t-elle expliqué.

Vous aimerez aussi

A lire aussi

Notre comparateur de voyage

  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours

+