• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Location
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Iles Féroé - Les raisons d'y aller

    • © Easyvoyage

    Rares sont ceux qui savent situer avec précision les Îles Féroé sur une carte du monde. Et pour cause : l'archipel de 18 îles est plus visités par les oiseaux que par des touristes étrangers ! Des volatiles plus nombreux que la population du pays, l'ensemble des îles n'hébergeant que 500 000 âmes...
    Perdues quelque part entre le Royaume-Uni, l'Islande et la Norvège, cette province autonome du Royaume du Danemark a hérité de paysages à couper le souffle. Une nature préservée qui vous mènera des entrailles de la terre (grottes à découvrir en bateau) au septième ciel, les îles s'élevant jusqu'à 900 mètres d'altitude.
    Avec leurs petites maisons colorées, les villes ressemblent davantage à des bourgades de campagne qu'à des mégalopoles survoltées. Reines de l'écotourisme, les " îles au montons " ont eu le privilège de ne pas être abîmées par la main de l'homme. 1 400 km² de finesse dans un monde de brutes !

    Les paysages

    Les îles Féroé culminent à 882 m (le Slaettaratindur au nord d'Eysturoy). La meilleure manière de se rendre compte de l'altitude des montagnes est encore de les gravir à pied.

    Les côtes

    Les 18 îles qui forment l'archipel réunissent une large variété de paysages. Avec près de 1 400 km² de superficie, les Iles Féroé comptent un peu plus de 1 000 km de côtes. Le littoral est très escarpé et parsemé de falaises.

    La faune et la flore

    En dialecte local, les îles Féroé signifient « îles des moutons ». Il n'est donc pas étonnant de voir ces animaux peupler les collines verdoyantes de l'archipel. De nombreux oiseaux vivent sur les falaises et parois escarpées des côtes flagellées par les vagues. On recense plus de 300 espèces différentes. Les plus représentées sont les macareux.

    La flore des îles Féroé est similaire à celle d'Islande. Peu diversifiée en raison d'une récente recolonisation postglaciaire, la flore se compose de rares forêts de bouleaux et de noisetiers, de plaines et de landes, ainsi que d'espèces provenant de pays au climat similaire, introduites depuis les années 70. Beaucoup de ces espèces végétales viennent de l'hémisphère austral et de l'Alaska.

    Les arts et la culture

    Longtemps isolées des mouvements artistiques qui ont traversés l'Europe en raison de sa situation géographique, les îles Féroé ont conservé une grande partie de leur culture traditionnelle. Cette dernière prend racines dans la culture nordique, les Féringiens ayant des origines viking et danoise. Les Kvaeoi sont de vieilles balades féroïennes relatant des récits légendaires. Mises en chansons par la suite les Kvaeoi sont souvent accompagnées de musique et la danse en costumes folkloriques.

    Concernant l'architecture une curiosité frappe immédiatement le visiteur. Le bois étant un matériau rare, la plupart des toits des maisons sont recouverts de gazon, un matériau écologique et renouvelable qui s'avère être également un excellent isolant.

    L'événement majeur de l'année est la fête nationale féroïenne Olavsoka. Célébrée le 29 juillet, elle commémore la mort de Saint Olaf, roi de Norvège entre 1015 et 1028. Pendant cette cérémonie, les Féroïens s'habillent en costume traditionnel et défilent dans les rues. Des rencontres sportives et des expositions sont également organisées pour l'occasion. Lors d'

    Olavsoka, les habitants se livrent à une tradition particulièrement cruelle pour tous les défenseurs de la cause animale. La coutume féroïenne veut que les hommes pour montrer leur virilité tuent au couteau des dauphins, ramenés vers la côte par des bateaux de pêche. Les carcasses sont ensuite rejetées à la mer rouge de sang.

    Notre expert

    Nicolas Pelé Chef de rubrique

    Le voyage est la passion de ma vie : chaque départ est une aventure, peu importe la destination, et chaque fois que je prends l'avion, c'est comme la première fois. Profil auteur sur Easyvoyage