Gabon
Gabon
© Abeselom Zerit / 123 RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+

    Le Gabon fera le bonheur des amoureux de la nature, grâce à son territoire aux 4/5ème recouverts par une forêt équatoriale qui cache une biodiversité extraordinaire. Lagunes et baleines à bosse bordent la côte Atlantique, à l'ouest du pays. Malgré le coût élevé de la vie, le pays offre de belles possibilités d'escapades, que ce soit dans les plaines, les montagnes ou les plateaux.

    Avant de partir

    Entouré par le Congo, le Cameroun et la Guinée équatoriale, le Gabon est une terre riche qui s'ouvre sur l'océan Atlantique. Sa géographie est variée, passant des plaines côtières aux collines intérieures, en passant par les savanes de l'Est et du Sud. Au Nord, les monts de Cristal, qui culminent à 900 mètres d'altitude offrent un horizon montagneux, tout comme au Sud où le massif Du Chaillu (le plus important du Gabon) trouve son point culminant grâce au mont Ibopunjdji, à 1 575 mètres. Avec plus de 80% de son territoire couvert d'une forêt équatoriale préservée, le pays relève du paradis pour les amoureux de la nature. La faune et la flore y sont incroyablement diversifiées et l'on peut y observer des espèces extraordinaires : gorilles, crocodiles et autres oiseaux tropicaux se côtoient. Enfin, les serpents, et notamment le mamba noir, réputé pour sa dangerosité, sont également présents.

    La capitale, Libreville, mérite également que l'on s'y attarde car elle présente quelques attraits touristiques non négligeables. Pour une petite visite culturelle, commencez par visiter l'église Saint-Michel, le musée national des Arts et Traditions, la cathédrale Sainte-Marie ou encore le palais présidentiel. Si vous préférez vous imprégner de l'art de vivre gabonais, flânez dans les rues de la capitale : des quartiers de N'Kembo et de Sainte-Marie, au quartier animé de Lalala, en passant par les quartiers des artistes de Quaben et de Louis, immergez- vous dans la culture gabonaise. Enfin, si vous êtes de passage dans la capitale et qu'un petit moment de farniente vous tente, direction Pointe-Denis Beach, pour piquer une tête dans l'Atlantique.

    Située sur l'île Mandji, la ville de Port-Gentil vaut également un petit détour, ne serait-ce que pour son architecture coloniale et son église Saint-Louis. Le marché du Grand Village est également l'occasion de découvrir les produits locaux. Les étals colorées sont pleines de fruits et légumes exotiques à tester avant de repartir. Le Cap Lopez, où se trouve le phare, est également un lieu d'intérêt du Gabon. Si jadis, c'était un lieu tristement connu pour la traite des esclaves, aujourd'hui, le Cap Lopez sert, entre autres, à apercevoir les baleines à bosse de juin à septembre, qui migrent de l'arctique vers l'équateur. D'octobre à avril, le spectacle, c'est la ponte des tortues Luths. Néanmoins, demandez toujours à être accompagné pour les voir observer car, si vous ne connaissez pas leur comportement, vous pourriez les effrayer et compromettre leur reproduction.

    Vous pourrez repartir avec un petit souvenir du Gabon en vous rendant notamment dans les marchés. L'art, très représentatif des différentes ethnies gabonaises, se décline à travers les masques (très importants pour les rituels et autres grands événements de la vie), les figurines, les poteries, les sculptures et autres instruments de musiques traditionnels. La danse est également très importante. En fonction des coutumes, des ethnies ou encore des saisons, ce n'est pas la même. Quant à la musique, on peut entendre le riengo, le ndombolo ou bien le célèbre coupé-décalé.

    Conseils de la rédaction

    Durant la saison des pluies, le nombre de cas de Chikungunya (notamment dans les provinces de la Ngounié, du Haut Ogooué et de l'Ogooué-lolo) et de paludisme (le Gabon est classé en zone 3) augmente de façon considérable car les moustiques pullulent en cette période. Soyez vigilant et prenez toutes les mesures nécessaires pour vous protéger : sprays, moustiquaires, vêtements longs et bien couvrants... Pensez à consulter votre médecin afin d'avoir un traitement médical qui vous permettra de voyager serein.

    La meilleure saison pour venir au Gabon s'étend de mai à septembre.

    Vérifiezr la mise à jour de vos vaccins. Celle de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (+/- Coqueluche) est obligatoire. Le vaccin contre la fièvre jaune est impératif et ceux contre la fièvre typhoïde, l'hépatite A et B, ou encore la méningite bactérienne sont fortement conseillés. Enfin, celui contre la rage, en fonction de la zone et de la durée du voyage, peut être recommandé.

    Ne vous baignez pas dans les points d'eau figés (rivières ou lacs) car vous risquez une infection parasitaire. Evitez de marcher pieds nus sur les sols humides ou bien le sable.

    Préférez l'eau en bouteille plutôt que l'eau du robinet.

    Ne caressez pas les animaux errants.

    Ne prenez pas de clichés de bâtiments officiels et demandez la permission avant de prendre quelqu'un en photo.

    Il est fortement conseillé de souscrire une assurance de rapatriement afin d'être prêt à faire face à tout problème.

    Les plus

    • +Forêts vierges et faune sauvage sont préservées.
    • +Les lignes aériennes intérieures sont fiables et pratiques.

    Les moins

    • -Le coût de la vie très élevé.
    • -L'insuffisance de l'infrastructure routière et la densité de la forêt équatoriale rendent les déplacements à l'intérieur du pays, difficiles.

    En images

    • Libreville :  - Gabon
    • Port-Gentil :  - Gabon
    • La réserve de la Lopé : Lopé - Gabon
    • La région des lacs : Les lacs du Gabon - Gabon
    • Libreville et Port-Gentil - Gabon

    Tradition

    Le mariage au Gabon est empreint de traditions. Cet événement est célébré en grande pompe et tout un processus est mis en place afin que le mariage soit le plus réussi possible. A l'origine, il existait trois types de mariage : le mariage choisi, le mariage forcé et le rapt. Ce dernier, consistant à enlever la future femme et à la ramener dans le village du futur époux disparait au fil du temps. Néanmoins, le mariage forcé, qui implique plus les parents que les futurs époux existe toujours. En effet, les parents choisissent le ou la conjoint(e) de leur progéniture et s'accordent avec la potentielle belle famille. Enfin, si c'est un mariage choisi, c'est que ce sont les époux qui se sont choisis mutuellement et doivent vivre leur amour en secret jusqu'à ce qu'ils arrivent à faire accepter leur moitié à leur famille respective. Ils n'apparaitront aux yeux de tous qu'au moment des fiançailles (ékulu dzangane). La femme porte ce jour de magnifiques vêtements et masques traditionnels, et attend l'arrivée du futur époux dans son village. La femme et l'homme ont des représentants qui prennent la parole. Le représentant de l'homme doit montrer que la famille du futur époux est une bonne famille, et verser une somme d'argent à la famille de la femme qui, après s'être concertée, fait part de sa décision. Si la réponse est oui, le groupe de l'homme est invité à un grand repas avant de repartir, avec la fille. Il devra laisser une dot à la famille, afin de palier au départ de la jeune femme.

    Cuisine

    Les plats proposés sauront ravir vos papilles. Volailles, poissons et autres crustacés sont préparés consciencieusement, rendant les mets particulièrement savoureux. Le voyage se fait jusque dans les assiettes. Ici, oubliez le régime. Tous les plats, et notamment ceux à base de viande, sont accompagnés d'une sauce savoureuse et consistante, qui vient napper le riz blanc qui sert d'accompagnement. Que ce soit un bon mafé, qui consiste généralement en une viande servie d'une sauce épaisse d'arachide ou un poulet niemboué (à base de pulpe pilée de noyaux de palme, agrémentée d'oignons, d'ail et de sel), le plat gabonais par excellence, les amateurs de bonne chair trouveront leur bonheur sur la carte d'un restaurant. Quant aux adeptes de poissons, eux aussi pourront déguster d'excellentes daurades grillées et parfumées aux herbes ou bien des crustacés à la sauce gombo. Outre le riz, aubergines, bananes plantain et manioc font également office d'accompagnements.

    Souvenir et artisanat

    L'artisanat gabonais est représentatif de la culture et des traditions ethniques. Sur les marchés des grandes villes, dans des boutiques spécialisées ou sur les étals des rues, on trouvera des masques sculptés fangs, des figurines et des sculptures en pierre, des poteries et des instruments de musique traditionnels. Horaires des boutiques : 8 h-12 h et 15 h-19 h du lundi au samedi. Certains magasins sont fermés le lundi.