• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Corse - Les raisons d'y aller

    • © Hussenot / age fotostock

    L'île de Beauté porte si bien son nom que sa seule évocation matérialise dans l'esprit de chacun le bleu de la Méditérranée, les petites criques, les montagnes et les petits villages avec leurs places ombragées.
    Pour ceux qui n'y ont jamais mis les pieds, mais que ces images font rêver, leur arrivée en terre corse devrait être suivie de la découverte de la vraie culture corse au musée de la Corse à Corte. Entre tradition et modernité le vrai visage de cette région se découvre au fil des collections de ce musée. Découverte que les plus curieux pourront agrémenter d'une visite au musée Mnemosina à Prunelli Di Fium'Orbu pour tout connaître des trésors archéologiques mis à jour sur cette île, au musée A Bandera, qui retrace toute l'histoire corse de la préhistoire à la seconde guerre mondiale ou au musée Fesch, riche d'une collection de 300 peintures italiennes.
    Après la découverte " théorique ", la Corse se donne aux visiteurs qui savent suivre leurs sens. Bien évidemment, la vue est largement sollicité. Les paysages offre une flore qui évolue en fonction de l'altitude. Entre prairies, forêts de pins et de hêtres, châtaigniers, oliviers et le maquis il n'y a pas de risque de déjà vu.
    Pour embrasser l'ensemble des richesses de la faune et de la flore la réserve de Bavella, la réserve d'Asco et le Parc Naturel Régional de Corse permettent un tour d'horizon parfait des richesses naturelles aériennes (les oiseaux comme le Balbuzard pêcheur) et terrestres. Pour les richesses sous-marine, la plongée aux abords des îles Cerbicale est une initiation parfaite.
    En parcourant l'île, les villes principales comme Ajaccio, Bastia, Calvi ou Corte permettent, elles, de partir à la rencontre d'un riche patrimoine chargé d'histoire. Que ce soit la citadelle de Bastia, la cathédrale d'Ajaccio (l'église d'enfance de Napoléon), le Castellu de Cucuruzzu (un site archéologique) ou la chapelle San Quilicode Cambia (petit édifice de l'art roman pisan àla décoration intérieure surprenante) chaque édifice est un pan d'histoire, plus ou moins lointain, de la Corse.
    Avec un paysage aussi varié les sports sont aussi à l'honneur que ce soit dans les airs avec le parapente, sur terre ou dans l'eau avec la structure Xtrem Sud ou sur les greens pour les fanas de golf.
    Les épicuriens, eux, s'attableront devant les plats régionaux aux noms difficiles à prononcer mais aux saveurs délicieuses comme l'azimu, le bruccio ou le ghjalaticciu que les vins typiques viendront bien sûr arroser.

    La gastronomie

    Etroitement liée aux principaux produits du terroir, la gastronomie tient une place primordiale en Corse. Culture de la châtaigne, charcuterie de porc, lait et fromage de chèvres et de brebis, sans oublier les produits de la mer. Le tout arrosé par ses huit vins classés AOC (Ajaccio, Calvi, Cap Corse et Patrimonio, Porto-Vecchio, Figari, Sartène et les AOC Vin de Corse). Nous vous présentons en particulier l'Aziminu, le bruccio de brebis et le Ghjalaticciu, plus facile à manger qu'à prononcer !

    Les monuments

    La citadelle de Bastia, la cathédrale d'Ajaccio, le Castellu de Cucuruzzu, la chapelle de San Quilico de Cambia.

    Les arts et la culture

    Le musée corse à Corte, le musée Fesch, le musée Mnémosyne à Prunelli di Fium'Orbu, le musée A Bandera.

    Les activités et les loisirs

    Le Village des Tortues, Moltifao, le centre Plongée Castille, les Croisières Ruscana.

    Les sorties

    Le pub Shamrock, Le Ceylan, le Café Wha.

    Les sports

    Golf Club Bastia, Objectif Nature, Xtrem Sud, parapente.

    La faune et la flore

    La flore, les oiseaux, les parcs et réserves, les plongeons des îles Cerbicale.

    Les côtes

    Le littoral corse se déroule sur 1047 kilomètres. Telle une montagne posée au milieu de la mer, l'île de Beauté présente ses côtes à la Méditerranée en alternant les plages de sable fin, les petites criques secrètes, des zones de rochers abruptes et des réserves naturelles.

    Notre expert

    Frédéric Fromentin Chef de rubrique

    L'île de Beauté n'a pas usurpé son surnom. Ses paysages montagneux, de bord de mer et ses villages sont à couper le souffle. Mais j'avoue, sans honte, préférer les découvrir en mode touriste à bord d'une méhari ou les contempler attabler devant les merveilles culinaires du terroir que de me lancer sur les chemins du GR20...

    Profil auteur sur Easyvoyage