• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours

+

    Minorque

     Espagne
    • Partager
    Photo Baléares Minorque

    Voyage Minorque : Informez-vous avant de partir !

    carte Espagne carte Espagne

    Découvrez cette destination

    Cachée derrière Majorque, sa grande sœur plus construite et plus fréquentée, Minorque revendique les qualités d'une biosphère protégée. Cette île, qui est résolument la plus naturelle de toutes les Baléares, laisse à Formentera et Ibiza la vie nocturne effrénée, et à Majorque les plages trop construites. Menorca, comme elle se nomme en espagnol, s'apprécie à travers sa pinède omniprésente et ses criques (« calas »), à visiter impérativement à pied.

    Enchevêtrées parmi les criques touristiques regorgeant d'hôtels de moyennes et grandes dimensions, les plages secrètes de l'île communiquent par des chemins entre rochers et pinède. En allant à Minorque, n'oubliez pas d'emporter vos chaussures de trekking et un petit sac à dos, car il serait dommage de vous limiter à la plage de l'hôtel ! Bien sûr, celle-ci a l'avantage d'être équipée, mais cela ne vaut pas une plage isolée en pleine nature.

    Dans l'arrière-pays, on voit se développer aujourd'hui une sorte d'éco-tourisme, avec l'apparition de ce qu'on appelle les « hôtels ruraux », à mi-chemin entre l'agritourisme italien et les hôtels tout simplement isolés. Ces établissements, abrités dans des édifices autrefois dédiés au travail ancestral de la terre (comme les fermes et les étables), sont pour la plupart à gestion familiale : ce type de logement s'avère idéal pour découvrir l'aspect authentique de l'île, grâce aux conseils du patron.

    Quant aux panoramas de l'île, on peut les définir comme incroyablement chatoyants : au nord, une sorte de pierre volcanique de couleur sombre confère au paysage une atmosphère particulière, légèrement obscure. Au sud, les falaises et les criques se reflètent dans le bleu turquoise de la mer. Pour compléter le tableau, l'île a deux « grandes » villes : Ciutadella et Mahon. La première fut la première capitale de l'île, au Moyen Âge, tandis que la seconde devint la capitale sous la domination anglaise, à cause de son port naturel.

    Les plus

    • +  La nature préservée
    • +  Les traditions gastronomiques

    Les moins

    • -  Les déplacements, pas toujours faciles sans voiture
    • -  L'architecture envahissante de certains hôtels, qui gâche le paysage naturel
    • Vols
    • Hôtels
    • Vol + Hôtel
    • Locations en direct
    • Voiture
    • Séjours

    +

      Tous nos voyages Minorque

      Visiter Minorque

      • Á voir

        La Mola est le port naturel de Mahon, et c'est également le plus grand port naturel de la Méditerranée. Il fut magnifiquement développé au XVIIIème siècle sous la domination britannique, et on retrouve des traces de cette période dans les principaux monuments qui le longent. Comme par exemple l'impressionnante forteresse d'Isabel II, un bâtiment d'architecture militaire datant du XIXème siècle, ou encore les ruines du lazaret, sur l'île de la Quarantaine (où étaient isolés les marins malades avant leur entrée en ville), évocatrices et romantiques, dignes d'un roman de Poe.

        Non loin, on trouve le village de Es Castell, avec son petit port si typique. Connu auparavant sous le nom de Georgetown, il conserve dans son architecture des traces de la domination britannique. Noter la présence d'un bâtiment du XVIIème, de style purement anglais, aujourd'hui transformé en hôtel.

        Non loin de Mahon, près de la Cala en Porter, se trouve la Cala d'En Xoroi. Ici, des ouvertures creusées dans cette lumineuse roche blanche, caractéristique du sud de l'île, s'agrippent à la terre. Reliées entre elles par d'étroits chemins, elles forment un ensemble de petites terrasses à pic sur la mer. Heureusement accessibles à l'homme, elles vont jusqu'à accueillir un bar panoramique et une discothèque. Un endroit vraiment particulier !

        À l'Est, on trouve Ciutadella, l'ancienne capitale de l'île. Fondée au Moyen Âge (dont on retrouve les traces dans ses petites ruelles et ses édifices anciens), cette ville fut la capitale de l'île jusqu'à la conquête de celle-ci par les Anglais au XVIIème siècle. Ces derniers, afin d'ancrer le pouvoir des nobles locaux, décidèrent de déplacer la capitale à Mahon (le choix était également logistique, pour pouvoir profiter du port naturel de la ville). Mais cela n'enlève rien aux qualités de Ciutadella, dont les superbes monuments témoignent de sa grandeur à travers les siècles. À voir absolument : la cathédrale gothique datant de 1287.

        Á faire

        L'Unesco a déclaré Minorque Réserve de la Biosphère en 1993, donc inutile de vous préciser que l'île est un florilège naturel ! Protégée et choyée, elle se révèle une halte exceptionnelle pour les amateurs de sport à l'air pur.
        Le Parc Naturel S'Albufera d'Es Grau se trouve à l'est de l'île, entre Binillauti et Macaret. Le long des côtes, on trouve de nombreuses petites plages naturelles (c'est-à-dire accessibles uniquement à pied ou par la mer) : Cana N'Brut, Cala Caldes, Cala Tortuga...
        Bien entendu, l'île regorge de centres équestres et de sentiers adaptés à ce genre d'excursion. Au nord de l'île notamment, certaines promenades sont vraiment à vous couper le souffle !
        Toujours dans la partie nord, le seul et unique terrain de golf de l'île (de neuf trous) se trouve à Son Parc.
        Mais la principale et précieuse spécificité de l'île, c'est le labyrinthe de sentiers (tous indiqués) qui relient les différentes criques du rivage, et permettent aussi des randonnées à la découverte de l'intérieur de l'île. Minorque est indéniablement une destination ad hoc pour le trekking léger.
        Enfin, étant donné la richesse de la faune et de la flore marines, beaucoup d'hôtel travaillent avec des centres de plongée sous-marine.
        Une promenade culturelle dans les deux principales localités de l'île (rubrique « À voir »).

        Á penser

        Même au mois de mai, le soleil tape fort sur l'île. N'oubliez pas votre crème solaire.
        Si vous êtes en voiture, sachez qu'il faut toujours rejoindre la route principale pour relier deux villes pourtant proches géographiquement : il arrive donc que le trajet soit plus long que prévu. En revanche, depuis la route principale, l'île peut être parcourue d'un bout à l'autre en 50 minutes environ.
      • Á éviter

        Comme dans toutes les îles dont la biosphère est protégée, il convient de privilégier les transports publics et ses propres jambes plutôt que la location d'un véhicule personnel. Néanmoins, les distances sont importantes, et le bus peu pratique. La décision revient à votre conscience écologique. Bien sûr, il faut faire attention à la nature, c'est-à-dire ne pas laisser traîner ses déchets de pique-nique, et de manière générale, toujours respecter ce merveilleux écosystème.

        Á déguster

        Les spécialités minorquines sont nombreuses et variées.
        Le fromage de Mahon est une spécialité plutôt sèche (il est compact, comme le parmesan italien), au goût un peu rugueux (mais cela dépend de sa maturité) et assez prononcé.
        En tant qu'île, Minorque a développé différentes façons de cuisiner le poisson. Le plat phare des restaurants plus traditionnels, ce sont les calmars à la minorquine : les mollusques sont cuisinés et remplis d'une farce typique, puis on les fait revenir légèrement avec de la tomate. Les légumes sont également farcis, comme les courgettes et les aubergines. L'intérieur de l'île, côté « terre », possède aussi ses traditions culinaires : c'est de là que proviennent quelques fromages frais, ainsi que l'habitude de manger certaines charcuteries, comme la « sobrasada » (la soubressade) ou l'agneau.
        Bref, la gastronomie minorquine est plutôt variée, surtout compte tenu de la taille de l'île, et les habitants ont su en conserver le caractère unique. C'est une île où l'on mange bien, et certains restaurants mettent un point d'honneur à transmettre à leurs clients les traditions culinaires. Voici quelques adresses.

        Si vous voulez manger du poisson, bien installé le long du port naturel de Mahon, voici une adresse classique (et historique, puisque le restaurant existe depuis pas mal d'années) :
        Restaurant la Minerva
        C/Moll de Llevant, 87 - 07701 - Mahón
        Tél : +34 971 351 995

        Si vous recherchez une cuisine en accord avec les traditions, le restaurant suivant, à Es Mercadal, a des airs de « rendez-vous des locaux pour le déjeuner dominical » :
        Restaurant Ca´n Aguedet
        C/Lepant, 30 - 07740 - Es Mercadal
        Tél. : +34 971 375 931

        Et enfin, notre coup de foudre : dans l'une des petites ruelles pavées typiques du centre de Ciutadella, sous les voûtes des arcades, découvrez le restaurant « Ses voltes » (« voltes » signifiant « voûtes », le nom n'a rien de très original, on vous l'accorde !). Toutefois, la banalité se cantonne au nom de l'établissement, car chaque petit détail de ce restaurant saura vous conquérir : son design moderne agrémenté de quelques touches de déco traditionnelle en bois, ses étages qui s'achèvent en une petite terrasse avec vue sur les toits de Ciutadella, et enfin, et ce n'est pas l'aspect le moins important, sa cuisine traditionnelle faite de produits naturels, enrichie de quelques notes d'originalité afin que votre dîner soit un souvenir des plus délicieux. Une adresse à ne pas manquer.
        Restaurant Ses Voltes

        C/Josep Maria Quadrado, 14 - 07760 - Ciudadella
        Tél. : +34 971 381498

        Á rapporter

        Les sandales minorquines ! Disons que la sandale minorquine est à Minorque ce que l'espadrille est à la Catalogne et au Pays Basque. Un concept semblable pour un climat semblable : de la toile et une semelle rigide. Le modèle classique est assez couvrant, voire rigide pour certains, mais mode oblige, il se décline désormais dans de nombreuses variantes, souvent très jolies. On les retrouve en abondance dans les ruelles de Mahon et Ciutadella.
        À la rédaction, nous avons eu un petit coup de cœur pour les chaises minorquines. Elles ressemblent aux fauteuils de metteur en scène que l'on voit dans les vieux films (en bois et en tissu), mais elles existent en deux modèles différents : avec bascule (pour mieux se balancer !) et sans. Un conseil toutefois : ne dites jamais à un Minorquin qu'elles vous rappellent les fauteuils de metteur en scène d'Hollywood, car il vous répondra un peu vexé qu'il s'agit au contraire d'artisanat typique de l'île.
        Sans oublier un grand choix de tissus, utilisés en rideaux, nappes, etc., qui marient de façon précise le bleu, le vert et le blanc.

      Les régions de Espagne

      Les villes près de Minorque

      La destination Minorque en images

      Photo Précédente Photo Suivante Plein écran
      • Minorque - Mao : Minorque, Ciutadella - Espagne
      • Minorque - Mao - Espagne
      • Minorque - Mao : Port de Mao - Espagne
      • Minorque - Mao : Vue de la ville de Mao - Espagne
      • Minorque - Mao : Les rues en pente de Mao - Espagne
      Photo Précédente Photo Suivante

      La destination Minorque en images

      Fermer
        Photo Précédente Photo Suivante
        Fermer
         

        Notre expert Espagne

        Nicolas Pelé Chef de rubrique

        De Santa Cruz de Ténérife à Palma de Majorque, l'Espagne respire la chaleur, la convivialité, la gastronomie, des paysages de montagnes, des criques paradisiaques et les rouleaux de l'océan. De Sierra en Costa, on a le tournis : Viva España ! Profil auteur sur Easyvoyage

        Prix des Hôtels

        Prix des Séjours Minorque

        reportage Espagne

        Lanzarote selon ses habitants

        Lanzarote selon ses habitants

        Les meilleurs blogs