Egypte
Sylvain GRANDADAM
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+
    Un pays que l'on n'oublie pas et qui ne ressemble à aucun autre. Son incomparable patrimoine pharaonique le rend unique entre tous. L'Egypte est une terre marquée à jamais par une Histoire multimillénaire. Une histoire qui connut de complexes rebonds ces dernières années mais qui n'empêche en rien de partir le découvrir, nous pouvons que le répéter.

    Avant de partir

    A environ 5 heures de vol de Paris, existe un autre temps. Celui du Nil. Un voyage en Egypte, pour beaucoup de visiteurs, est ce qu'on appelle un voyage d'une vie. Il tient une place à part dans le parcours de chacun. Parce que ce fleuve est unique. Et parce que le patrimoine égyptien n'est interchangeable avec aucun autre.

    Car si le pays des pharaons ne se résume pas à cela, un voyage en Egypte, c'est d'abord une croisière sur le Nil. Louxor d'abord, ses temples de Louxor et Karnak et ses nécropoles des vallées des Rois et des Reines, puis le temple d'Edfou et celui de Kom Ombo, avant de rejoindre Assouan, ses cataractes, ses barrages et le temple de Philae. De site pharaonique en site pharaonique, on remonte le temps au fil du fleuve sacré dont les habitants qui peuplent les rives semblent encore vivre au rythme des crues.

    C'est gouffre qui sépare cette Egypte immuable de celle du delta et en particulier du Caire. Chaotique, grouillante, débordante de vie et de jeunesse, la capitale égyptienne offre un autre visage du pays où l'histoire continue de s'écrire. Ce qui n'empêche pas de s'y replonger, immanquablement, dans les strates du temps, au Musée Egyptien, dans le Caire Islamique et bien évidemment au pied des grandes pyramides, la dernière merveille du monde encore visible à ce jour. Les trois tombeaux des pharaons Kheops, Khephren et Mykérinos, gardées par le Sphinx justifient à elles seules le déplacement jusqu'à l'entrée du delta.

    Quant à la mer Rouge, réputée pour ses fonds marins exceptionnels, elle offre l'extension balnéaire idéale, que l'on s'empresse de faire après avoir été ébloui par les merveilles du passé. Plongeurs et amateurs de photo sous-marine trouveront des récifs coralliens et de multiples poissons multicolores d'une rare beauté, figurant parmi les plus spectaculaires au monde et extrêmement faciles d'accès.

    On ne le dit pas assez, l'Egypte est vraiment un paradis pour les plongeurs, quel que soit votre niveau, même si il est désormais loin le temps où les amateurs de fonds marins y étaient seuls au monde. Hurghada, Sharm el-Sheikh, Safaga ou encore, plus récemment, Taba, les stations balnéaires ont bien grandies et poussent de plus en plus vers le sud jusqu'à Marsa Alam ou même Bérénice. Au Nord, l'Egypte redécouvre aussi les attraits de sa côte Méditerranéenne à El Alamein, une destination balnéaire en devenir dont la proximité avec la belle Alexandrie n'est pas le moindre atout.

    Et puis enfin, il y a le désert, dont le blanc du côté de cette merveilles qu'est Siwa. De part et d'autre de la vallée Nil, au Sinaï, c'est bel et bien lui qui domine le paysage égyptien, loin du delta luxuriant et peuplées. Il y a encore tant à découvrir en Egypte! Autant de possibilités de tourisme que de sites à découvrir s'offrent aux visiteurs qui découvriront le doux visage du pays du pharaon et ses plus beaux secrets.

    Conseils de la rédaction

    La situation politique en Egypte évolue chaque jour depuis la révolution du 25 janvier 2011. Et des évènements récurrents secouent encore le Caire. Mais si on constate depuis longtemps un retour à la normale dans toutes les zones touristiques du pays, le ministère français des affaires étrangères reste particulièrement prudent et maintien un appel à la vigilance dans ses conseils aux voyageurs. De notre côté, on ne peut que constater qu'à aucun moment les touristes n'ont été concernés par les révolutions égyptiennes.

    Les grandes stations balnéaires de la mer Rouge n'ont jamais été touchées par l'insécurité. Les croisières dans la vallée du Nil sont particulièrement désertées par les voyageurs, attendus avec impatience par les professionnels égyptiens désœuvrés. Le luxe ultime d'avoir le temple de Louxor rien que pour soi n'est encore d'actualité! Faire du tourisme au Caire, à Héliopolis et Gizeh (pyramides) reste un peu plus compliqué dans un climat tendu mais parfaitement envisageable. Seul le Nord-Sinaï reste réellement déconseillé pour des questions de sécurité. A Sharm-El-Sheikh ou Taba vous serez cloitré dans votre hôtel. On a vu mieux pour un voyage.

    Les personnes qui souhaitent partir en vacances en Egypte peuvent le faire, les vols directs depuis la France vers la mer Rouge (Hurghada et Marsa Alam) ont été partiellement maintenus et les vols via Le Caire sont opérés normalement. Et de nombreux tour-opérateurs proposent de nouveau des croisières et circuits dans le pays. Et les prix sont au plus bas!

    Les plus

    • +Le soleil présent toute l'année.
    • +Les fonds marins superbes en mer Rouge.
    • +Le patrimoine culturel exceptionnel et unique : les dynasties pharaoniques ont laissé de beaux restes, fascinants.

    Les moins

    • -Le nombre élevé de bateaux sur le Nil et donc trop d'affluence sur les sites, embouteillés en haute saison touristique.
    • -Les grandes stations balnéaires bétonnées et très internationales.

    En images

    • Alexandrie : Le Fort de Qaïtbay - Egypte
    • Alexandrie : Le front de mer d'Alexandrie - Egypte
    • Alexandrie : La Corniche d'Alexandrie - Egypte
    • Alexandrie : Le centre d'Alexandrie - Egypte
    • Alexandrie : Les plages d'Alexandrie - Egypte
    • Alexandrie : Bateaux de pêche d'Alexandrie - Egypte

    Tradition

    Le marchandage est de mise dans les souks. N'hésitez pas à proposer d'emblée, la moitié du prix annoncé, puis discutez un tarif décent, patiemment en gardant le sourire.
    Les hommes apprécient particulièrement les longues heures passées au café, à fumer le narguilé et jouer au backgammon. Cet affrontement ludique est vécu avec un tel sérieux, que l'enjeu semble vital et l'heure grave. Surtout, ne pas déranger la partie !

    Cuisine

    Le plat national est le foul Medames (des fèves mijotées avec des oignons, du cumin et du citron), proposé à tous les repas. Très populaire aussi, la méloukhia (une soupe épaisse préparée avec l'herbe de ce nom), finement hachée, avec poivron et ail, et servie avec du riz et des morceaux de poulet. Autre plat nourrissant : le kochari (mélange de riz, de lentilles et de nouilles), relevé d'oignons frits et de piment.

    En entrée, la tradition est de servir des mezzes (un assortiment de petits plats : des boulettes de pois chiche frites, tahina (une crème de sésame), houmos (purée de pois chiche), babaganough (purée d'aubergine avec sauce sésame), fatoush (salade de concombres, tomates avec croutons), taboulah (couscous, persil, oignons), labna (yoghourt avec ail et huile d'olive), mohamarra (noix écrasées, tomatess, oignons), sambousek (rissoles frits farcies), kibbeh (quenelles à la viande hachée, noix et épices), taameya (falafel), taghen (viandes, poissons ou légumes avec sauce tomates cuit au four dans un pot en argile) et crudités...

    A Alexandrie, ne manquez pas de déguster crevettes géantes et poissons grillés.

    Quant aux desserts, les pâtisseries sont orientales, toutes faites de miel et d'huile. A accompagner d'un carcadet (infusion de fleurs d'hibiscus), servi chaud ou froid, ou d'un café turc, au fond de tasse, noir de marc.

    Hôtels testés

    Raphaël Richard Raphaël Richard

    Nos journalistes ont visité et noté pour vous 225  hôtels Egypte . Visualisez tous les établissements, leurs équipements ou l'indice rapport qualité-prix en fonction de vos dates de départ afin de trouver la meilleure offre pour Egypte . Réserver un hôtel Egypte  n'a jamais été aussi simple !

    Hotels notés par nos experts

    Souvenir et artisanat

    Le panthéon des dieux égyptiens est immortalisé sous forme de statuettes en albâtre, basalte ou pierre à savon et... d'imitations en résine vendues à l'entrée des temples (3 à 6 euros pièce). Vous trouverez aussi de belles cotonnades : nappe damassée et ses 12 serviettes (14 euros) ; tee-shirts (5 euros) ; chèches (1,50 à 3 euros).

    Pour être sûr de rapporter un vrai papyrus, rendez-vous dans les instituts du Dr Ragab, à Louxor ou à Assouan.

    Achetez les bijoux en argent et en or (bon marché), turquoise et lapis-lazuli et l'incontournable cartouche avec votre prénom gravé en hiéroglyphes, à Louxor (c'est moins cher qu'au Caire). Au Caire, en revanche, concentrez-vous sur le cuivre (plateaux, narguilés), la marqueterie et la verrerie multicolore. Pour les épices : choisissez le souk d'Assouan.

    Les boutiques sont en général ouvertes, de 9 h à 22 h et plus, dans les zones touristiques, tous les jours, sauf le vendredi.

    Tous nos voyages Egypte

    Voir toutes nos offres

    Ailleurs sur la planète

    L'actu dans le monde