Cuba
Cuba
tupungato
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Date de départ

Plus d'options

+
    Le pays du Che, des cigares et de la salsa est unique en son genre. Le régime castriste qui lui conférait une ambiance à part, s'adoucit petit à petit, pour le plus grand bonheur des Cubains.

    Avant de partir

    Gigantesque île de plus de 1000 kilomètres de long, Cuba offre de multiples possibilités de voyages tant culturels que farniente. Décor, musique, traditions, tous les ingrédients sont réunis pour un voyage dans le temps au cœur des Caraïbes.

    Parmi les lieux touristiques, la Havane, capitale du pays depuis 1607 est incontournable. Porte d'entrée de l'empire colonial espagnol pendant très longtemps, elle fut entièrement épargnée par les ravages causés par les guerres d'Indépendance, à la fin du XVIIIe siècle, devenant ainsi l'un des plus beaux et intacts témoignages de la présence espagnole en Amérique. Entièrement rénové, le centre-ville est un musée à ciel ouvert qui s'étend au fur et à mesure que les travaux avancent. Pour une escapade farniente depuis la Havane, direction les plages del Este, (à 20 kilomètres de la capitale) là où l'ambiance cubaine bat son plein et où se retrouvent les locaux. Cependant, le visiteur aurait tort de ne pas pousser le voyage plus loin.

    Deuxième ville de Cuba, Santiago rivalise avec La Havane de richesses culturelles et de pouvoir politique. Le quartier du Centro possède l'une des plus belles places de Cuba, le Parque Cespedes, avec la cathédrale et la maison de Diego Velazquez. On ira écouter les troubadours de Santiago, à la Casa de la Trova, et visiter le musée du Carnaval qui a d'ailleurs lieu au mois de juillet. C'est le plus important de l'île. A 14 km de Santiago, la basilique Nuestra Senora de la Caridad del Cobre est le lieu de pèlerinage le plus important de Cuba. On y vénère la Vierge du Cuivre.

    Trinidad, ville-musée de Cuba, est également inscrite par l'Unesco sur la liste du patrimoine de l'humanité. Outre les nombreuses bâtisses à admirer et visiter, les environs de Trinidad possèdent de belles plages.
    Autre lieu magique à voir, la ville médiévale de Camagüey avec ses rues tortueuses. Véritable labyrinthe colonial, où l'on se perd avec plaisir dans un dédale de ruelles et de places, elle offre à voir la plaza San Juan de Dios du XVIIIe siècle, entièrement restaurée.

    Les amateurs de farniente opteront pour une virée dans la station balnéaire la plus réputée du pays, Varadero. De grands et beaux hôtels se succèdent sur une plage paradisiaque mais pour ce qui est de l'intérêt culturel, il faudra prendre sa voiture.
    Enfin, plus nature car sur des îles, et tout aussi paradisiaques, les cayos. Coco, Largo, Guillermo, Santa Maria, ces petits rochers entourés d'eau turquoise abrite des hébergements haut de gamme et sont souvent entourés de fonds marins extraordinaires.
    Enfin, loin des plages et des villes-musées, les mogotes de Vinales sont une curiosité de Cuba qui nous pousse à venir au cœur de la campagne, des plantations, à la rencontre d'une population plus discrète et au milieu d'un paysage époustouflant.

    De Trinidad à Vinales en passant par les Cayos, Cuba regorge de merveilles naturelles tant sur le littoral qu'en plein cœur des plantations de tabac. Des formations naturelles impressionnantes, des plages de sable blanc, des fonds marins à couper le souffle et toujours, cette ambiance à part, une douceur de vivre et une gentillesse qui ne laissent présager ce qu'est la vie au quotidien.

    Un pays qui change de visage à chaque voyage, où nostalgie et espoir se côtoient.

    Conseils de la rédaction

    Ceux qui viennent uniquement pour les plages, certes paradisiaques, passent vraiment à côté d'une île fantastique et unique. Les hôtels de Varadero n'offrent pour la plupart pas le service ou la nourriture que l'on trouve dans les 5 étoiles des Caraïbes mais nulle île ne peut se vanter d'avoir plus belles et authentiques villes que la Havane ou Trinidad.
    Il ne faut pas trop attendre avant de se rendre à Cuba, l'ouverture vers les Etats-Unis, si elle est perçue comme une possibilité pour de nombreux locaux de s'enrichir, elle risque de dénaturer un peu l'île. De grands hôtels risquent de venir entacher ce superbe littoral, des boutiques pourraient pousser à tous les coins de rues, sans parler des fast-foods, jamais bien loin des Américains.
    Un voyage à Cuba est cher, entre le prix du visa, les taxes de sortie et l'hôtellerie qui n'est pas donné. Cependant, ne soyez pas aigris, les Cubains n'y sont pour rien et ne rechignez pas à donner un pourboire ici et là. Sachez qu'un guide ou un chauffeur touche un salaire d'une quinzaine d'euros par mois, somme qui ne permet absolument pas de vivre sur l'île, sachant qu'un poulet coûte autour de 30 euros et que la nourriture est pour la majorité importée. Pensez-y au moment de quitter votre guide et pensez à ce que cela représente pour vous !
    Les Cubains sont les rois du système D, qui se transforme chez certains en système A (entendez par là Arnaque). Ainsi, entre les passants qui vous proposent de vous emmener dans la meilleure bodega de la Havane, les chauffeurs de taxi qui annoncent un prix exorbitants et les faux ouvriers d'usine de cigares qui ont sortis quelques bons barreaux de chaise qu'ils peuvent vous proposer à moindre coût, restez méfiants mais ne vous formalisez pas, refusez avec le sourire !
    Enfin, sachez que la cuisine cubaine n'a rien d'exceptionnel, cependant, n'ayez pas peur de tester la cuisine locale des pensions ou chez l'habitant. On y déguste d'excellents homards à prix raisonnable.

    Les plus

    • +La musique est partout.
    • +La richesse du patrimoine artistique et architectural.
    • +Le temps semble s'être arrêté dans les années 50.
    • +Les meilleurs cigares au monde.

    Les moins

    • -Les habitants, toujours à l'affût de pesos, qu'ils nomment parfois dollars
    • -La gastronomie n'a rien d'exceptionnel.
    • -La station balnéaire de Varadero

    En images

    • Camagüey : Camaguey, ville médiévale - Cuba
    • Camagüey :  - Cuba
    • La Havane : La Havane, le charme d'une autre époque - Cuba
    • La Havane :  - Cuba
    • La Havane :  - Cuba
    • La Havane :  - Cuba

    Tradition

    Danse, musique, rhum et cigare : les traditions cubaines se déclinent sous le signe de l'hédonisme. On laisse parler le corps, on vit au présent.
    L'entraide fait partie intégrante de la vie cubaine, la débrouille aussi. C'est une question de survie et de mentalité. Car le Cubain est "chaleureux" de nature. On s'embrasse, on se tient par l'épaule, on s'appelle "mon amour", "ma vie", on aime le contact. Le machisme est encore très présent dans les mentalités. Pour l'homme cubain, siffler une femme dans la rue ou l'aborder en plaisantant, c'est la flatter, pas la mépriser. Cependant, attention à rester vigilants et à ne pas tomber sur une jinetera ou un jinetero, noms derrière lesquels se cache la prostitution, somme toute assez fréquente sur l'île.
    Côté religion, si l'église catholique grandit, la santería est très présent à Cuba, un mélange entre les croyances et pratiques animistes, les rituels africains et le catholicisme.

    Cuisine

    La cuisine cubaine est avant tout campagnarde. Si la langouste de Cuba est renommée dans le monde entier, les Cubains n'en consomment pas, et ne sont pas non plus de grands amateurs de poissons. Le plat national est le congri, mélange frit d'oignons, de riz blanc, de haricots noirs et de morceaux de lard. Le porc est la viande de base, frit ou cuit au four. Le poulet se cuisine à la créole, avec une sauce aromatisée mais non épicée. Le riz est l'accompagnement traditionnel des plats avec la patate douce et la banane plantain. Le picadillo est un plat traditionnel à base de viande de boeuf hachée agrémentée d'ail, d'oignons, de tomates et de citron vert. C'est un plat de riche. L'adresse la plus traditionnelle pour manger typiquement cubain demeure La Bodeguita del Medio, calle Empedrado, dans la Vieille Havane. Il s'agit d'une bodega de style espagnol, aux murs envahis de graffitis. Cette décoration a fait école dans bon nombre de restaurants de ce type.
    On y boit traditionnellement le fameux mojito, boisson nationale à base de rhum blanc, limonade et feuilles de menthe. La cuisine n'est pas le fort de Cuba, cependant avec la levée de l'embargo, on peut espérer que les produits importés arrivent plus fréquemment.

    Hôtels testés

    Constance Balland Constance Balland

    Nos journalistes ont visité et noté pour vous 64  hôtels Cuba . Visualisez tous les établissements, leurs équipements ou l'indice rapport qualité-prix en fonction de vos dates de départ afin de trouver la meilleure offre pour Cuba . Réserver un hôtel Cuba  n'a jamais été aussi simple !

    Hotels notés par nos experts

    Souvenir et artisanat

    L'artisanat cubain n'a rien d'exceptionnel. On trouvera toutes sortes d'objets plus ou moins créatifs, ainsi que des tableaux aux thèmes répétitifs dans les grands centres touristiques, près de la cathédrale dans la Vieille Havane ou sur la place centrale de Trinidad. Le travail de la broderie est plus imaginatif. Le meilleur travail reste celui du corail noir pour les bijoux. Bien entendu, on ne quittera pas l'île sans avoir acheté une bouteille de rhum et une boîte de cigares. En ce qui concerne le rhum, le meilleur est incontestablement le Havana Club, qui se décline en blanc, 3 ans, 5 ans et 7 ans d'âge. Quant aux cigares, il ne faut surtout pas les acheter dans la rue à des racoleurs, vendant tout et rien, à la sauvette. Les meilleures caves à cigares sont installées dans les grands hôtels, ainsi que dans les "casas del tabacco" disséminées dans les centres touristiques des grandes villes. Les tiendas (boutiques et magasins) sont ouvertes toute la semaine, de 9 h à 19 h, à l'exception du dimanche. Méfiez-vous donc des cigares proposés par des inconnus dans la rue. Ils sont souvent de qualité moindre que celle indiquée sur la boîte. Il faut savoir que, même à Cuba, un bon cigare de marque coûte largement plus d'un dollar (si on vous propose une boîte de 25 Montechristo n°4 à 25$, refusez ! Les prix les plus bas se situent autour de 40/50$). En revanche, certains guides (officiels cette fois-ci) recommandent souvent de bons revendeurs particuliers. Dans le doute, plutôt que de risquer une arnaque, il est recommandé d'acheter directement en magasin. Vous pourrez même y négocier les prix.

    Tous nos voyages Cuba

    Voir toutes nos offres