• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations en direct
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Bosnie Herzégovine - Les raisons d'y aller

    • © Alexander von Düren / age fotostock

    Bosnie Herzégovine + La faune et la flore

    Située au coeur des Balkans, on entend surtout parler de la Bosnie-Herzégovine par sa capitale, Sarajevo, entourée de paysages montagneux. Surnommée la Jérusalem d'Europe, elle est le point de départ de tous les séjours sur le territoire bosniaque. Ses mosquées et son ambiance particulière permettent de découvrir une autre facette du pays, fait de montagnes, de rivières et de lacs. Mostar vaut également le détour, grâce à sa vieille ville, un des plus beaux endroits de la destination. La forêt qui recouvre une bonne partie du territoire abrite encore des animaux tels que l'ours ou le loup. La population, traditionnellement paysanne et montagnarde, vit proche de la nature, de manière authentique. Côté activités, on peut profiter des reliefs du pays aussi bien en été qu'en hiver, bien que lorsque les températures baissent, le pays accueille encore peu de touristes. Le coût de la vie sur place permet de faire un voyage à un prix raisonnable, hors des sentiers battus.

    La faune et la flore

    On trouve en Bosnie-Herzégovine les mêmes espèces animales communes qu'en France, plus des espèces continentales mais aussi quantité d'autres en voie de disparition en Europe de l'Est. Dans les montagnes on peut croiser des chamois, mouflons, lynxs, vipères à cornes et des loups. Ces derniers prospèrent d'ailleurs, et les paysans ne semblent pas s'en plaindre. On compterait également 5000 ours bruns et gris.

    La Bosnie-Herzégovine est majoritairement constituée de montagnes et de forêts, dans celles-ci on observe des arbres à feuilles caduques, principalement, le hêtre et le chêne dans les plaines et les basses vallées, ainsi que l'érable, le tilleul et le frêne. A partir de 1700m d'altitude, ce sont les conifères qui prennent le relais avec les pins et les sapins. Les fleurs ont également quelques magnifiques représentants tels que l'iris bosnien, la rose alpine et d'autres fleurs de montagne.

    Les arts et la culture

    La culture de la Bosnie-Herzégovine s'est nourris tout au long de l'Histoire des différents peuples qui s'établirent sur le territoire. Les richesses architecturales et artistiques sont innombrables et témoignent du passé flamboyant de ce pays à l'épanouissement intellectuel et artistique majeur. Sarajevo fût pendant longtemps la capitale intellectuelle et artistique des Balkans.

    Les conquêtes romaines, byzantines, les sièges Hongrois, Ottomans et Austro-Hongroises ont forgées l'identité hétéroclite de la Bosnie-Herzégovine, et largement influencé la création artistique et suscité toutes les vocations.

    La diversité des religions a également joué un rôle à part entière dans les arts. Elle a notamment engendré les premiers textes et peintures liés aux églises orthodoxes et catholique, aux mosquées et synagogues. Bouleversé par la guerre entre 1992 et 1995, le pays a perdu plus d'un tiers de ses monuments historiques. C'est le cas pour la Bibliothèque nationale de Sarajevo ou la fameuse mosquée de Foca (XVe siècle), qui était l'une des plus belles du pays.

    Néanmoins, grâce à l'UNESCO, beaucoup de ces monuments ont été répertoriés et sauvés, comme le pont de Mostar datant du XVIe siècle, toujours visible aujourd'hui.

    Les monuments

    De son histoire turbulente et de ses différentes influences culturelles, la Bosnie-Herzégovine a acquis un patrimoine architectural et archéologique important, dont une partie a lourdement été endommagée pendant la guerre de 1992-1995.

    Néanmoins, plusieurs monuments ont réussis à être sauvés ou ont fait l'objet d'une restauration, notamment grâce aux initiatives de l'UNESCO. Parmi eux figurent le pont de Mostar. Bâti au XVIe siècle, il fut reconstruit après la guerre et est aujourd'hui inscrit au patrimoine mondial de l'humanité tout comme le vieux quartier de Mostar.

    Située au centre de la Bosnie-Herzégovine, Travnik est l'une des villes les plus intéressantes du pays et l'un des lieux fondamentaux de son histoire sous l'Empire ottoman. Elle est également très liée à la vie du grand écrivain Ivo Andric (prix Nobel de littérature en 1961).

    Le Château de Srebrenik est une petite mais imposante forteresse qui ravira tous les amoureux de bons vieux châteaux forts. Perchée en haut d'une montagne vertigineuse au nord de la Bosnie, cette place forte est un important témoignage de l'histoire bosniaque.

    Un des sites les plus mystérieux de Bosnie-Herzégovine est sûrement la « pyramide bosniaque du Soleil ». Cette colline à la forme étrangement géométrique est à l'origine de nombreuses théories depuis que l'archéologue amateur bosniaque, Semir Osmanagic a évoqué en 2005 la forme pyramidale de cette colline.

    Notre expert

    Emilie Jusot Rédactrice en chef adjointe

    La Bosnie-Herzégovine tire sa richesse de ses différentes cultures. L'architecture des bâtiments sur place en est la preuve. En revanche, les traces du conflit serbo-croate sont toujours présentes.

    Profil auteur sur Easyvoyage

    Prix des Hôtels