• Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Location
  • Voiture
  • Séjours

+
    • Partager

    Angola - Les raisons d'y aller

    • © Easyvoyage

    L'Angola partage ses frontières avec la République démocratique du Congo, la Namibie ou encore la Zambie. Cette ancienne colonie portugaise revêt un manteau arboré au nord avec la forêt tropicale, tandis qu'au sud savane, prairie et steppe s'immiscent. Le Parc national de Quiçama est réputé pour sa grande variété d'animaux sauvages. Quant aux chutes de Kalandula, de leurs 115m de hauteur, elles offrent un spectacle impressionnant. Bordé par les plages de l'Atlantique, l'Angola propose sports nautiques et détente. Luanda, la capitale, agrémente de quelques visites votre voyage, avec la forteresse de São Miguel, le musée national d'Anthropologie ou encore le musée de l'Esclavage.
    Pays aux couleurs chaudes et encore méconnu, l'Angola a tout d'une destination à découvrir.

    Les paysages

    Septième plus grand pays d'Afrique, l'Angola est essentiellement constitué d'un vaste plateau qui descend en gradins d'est en ouest vers l'océan atlantique. Ce dernier couvre les deux tiers du pays avec une altitude moyenne de 1 000 à 1 500 mètres. Le point culminant de l'Angola se situe au centre du pays au Mont Moco à 2 620 mètres d'altitude. La plaine littorale s'étend du nord au sud. Fertile et cultivée, sauf au sud de Moçamedes où commence le désert du même nom, la plaine s'étire sur près de 1 600 kilomètres.

    Les cours d'eau angolais sont très irréguliers. Ces derniers descendent en escaliers des hauts plateaux du centre du pays jusqu'à la mer. De ce fait, ils sont presque tous entrecoupés de chutes parfois impressionnantes comme celles du duc de Bragance sur le Lucala, et de rapides qui rendent la navigation impossible.

    Les côtes

    De Luanda à Soyo au Nord, la côte angolaise est une interminable plage. Déserte ou occupée par les pêcheurs, elle est superbe mais subit fortement la houle de l'Atlantique. Le Sud, où plages et falaises laternes, réserve aussi de très beau spots sur la mer.

    La faune et la flore

    Les reliefs de l'Angola se divisent en trois parties distinctes : la forêt tropicale au Nord, la savane au Sud, les prairies au Sud-est et les palmeraies côtières. Cette mosaïque de paysages est un véritable paradis pour les espèces végétales comme animales qui y prolifèrent. On y retrouve toutes les stars de la faune africaine, à savoir les lions, les hippopotames, les rhinocéros. Cependant, cet écosystème unique a également permis à certains animaux d'y trouver refuge. C'est notamment le cas du gorille. Bien entendu, la végétation luxuriante a inexorablement mené vers l'installation de nombreux oiseaux, parmi lesquels des aigles, des faucons, des pélicans mais aussi des perroquets ou les rares calaos.

    Les arts et la culture

    Malgré la colonisation portugaise, le peuple angolais a su préserver ses traditions artistiques et culturelles. Le peuple Tchokwe y a largement contribué, notamment dans les domaines concernant la sculpture, la création des masques utilisés lors des rituels initiatiques, la danse ainsi que la musique.

    La capoeira, danse bien connue au Brésil, est d'origine angolaise. Elle tire ses racines d'une danse-combat appartenant aux rituels de mariages bantous (une des ethnies d'Angola). La semba, le kuduro et la kizomba tirent également leurs origines de l'Angola.

    Concernant les arts visuels, comme la majorité de l'art africain, les arts angolais de masques en bois, de la sculpture et en particulier l'art du masque bleu de l'Angola ne sont pas des activités de création aux buts purement esthétiques. Ils jouent un rôle important dans les cérémonies culturelles représentant la vie, le décès, le mariage, le passage de l'enfance à l'âge adulte ou encore la célébration d'une nouvelle récolte.

    A ne pas manquer, en février, du 22 au 24, le carnaval de Luanda. Ce dernier commémore la date de l'indépendance du pays. Pendant deux jours, les habitants de la ville se déguisent et défilent dans les rues. C'est ce festival qui a donné naissance au célèbre festival de Rio de Janeiro.

    Notre expert

    Constance Balland Rédactrice en chef adjointe

    18 ans et 1 jour : premier vrai voyage, au Liban et en Syrie. Depuis : des études pour la forme, rédactrice de guides de voyages, pigiste, testeuse d'hôtels pour un TO et ... Easyvoyage, depuis 2007. Profil auteur sur Easyvoyage