Globe-trotter du désert, il capture la beauté de zones reculées

NatureFrance

Twitter Facebook Google+ 177 partages

Le calme et la plénitude sont les maîtres-mots des périples de Fabien Voileau, un jeune photographe de 30 ans. Des déserts islandais à ceux de l'Espagne ou de la Jordanie, le jeune homme a développé une véritable addiction aux zones désertiques. Images à l'appui.

  • Twitter
  • Facebook
  • # Le désert des Bardenas Reales (Espagne)
    © Fabien Voileau
    # Le désert des Bardenas Reales (Espagne)

    Une réserve naturelle perdue au milieu de nulle part dont le décor est digne d'un véritable Western et où «les moustiques vous terrorisent» selon les dires de Fabien. Un paysage survolé par les aigles, habillé de canyons et où la température caniculaire vous fait perdre toute notion du temps.

  • # Désert du Nord-Ouest de l'Islande
    © Fabien Voileau
    # Désert du Nord-Ouest de l'Islande

    Pas de place pour les frileux pour une aventure comme celle-ci. Même en plein été, ici les températures flirtent avec les -5°C. Il faudra également s'accommoder d'un vent d'une rare violence afin de pouvoir profiter des somptueuses vues qu'offrent les fjords des glaciers islandais dans cette région.

  • # Les alentours de la mer Morte (Israël)
    © Fabien Voileau
    # Les alentours de la mer Morte (Israël)

    Lors de son voyage en Israël, Fabien s'est laissé surprendre par les habitudes locales où la vie s'arrête littéralement le vendredi après-midi à cause du Shabbat. Contraint de descendre d'un bus au milieu de nulle part avec un ami, il en profite pour capturer les panoramas qui se dressent devant lui. Pour notre plus grand plaisir !

  • # Pétra (Jordanie)
    © Fabien Voileau
    # Pétra (Jordanie)

    Du sable, des plaines, de la roche et des montagnes, voilà à quoi résume cette zone proche de la frontière saoudienne. Un décor authentique, loin de tout que le photographe n'a pas traversé sans embûche. Mais le charme des road trips repose avant tout sur la capacité à gérer les imprévus.

  • # Joshua Tree National Park, Californie (Etats-Unis)
    © Fabien Voileau
    # Joshua Tree National Park, Californie (Etats-Unis)

    Après la folie de Los Angeles, le globe-trotter du désert n'a une nouvelle fois pas pu résister à l'appel de terrains de solitude qui se nichent en Californie. Nature ultra sèche et chaleur extrême étaient de la partie pour un shoot à la lumière harmonieuse.

1

Après plusieurs années de vacances ordinaires, Fabien a eu ras-le-bol du tumulte des villes touristiques, des plages bondées, des photos vues et revues des millions de fois. Sa recherche de calme l'a poussé à explorer des coins reculés, voire désertiques lors de ces derniers road trips. Et cela donne des clichés à couper le souffle ! Le déclic lui vient de 2007. Au cours d'un voyage à Melbourne, il décide de poursuivre sa route en Tasmanie. Et là, c'est la révélation.

«On traverse des paysages improbables, on voit des espèces animales endémiques, d'énormes wombats au bord de la route et on a dormi entourés de manchots. C'est un rapport au temps complètement différent. Je ne réfléchissais même pas, ce qui est rare», explique-t-il à Konbini. Depuis cette expérience riche en émotion, c'est avec le vieux Canon de son père qu'il parcourt le monde à la recherche de zones éloignées à immortaliser.

A lire aussi

Les plus beaux souvenirs numériques de globe-trotting
Faire le tour du monde avec un euro par jour, c'est possible

0 J'aime 0 J'aime pas
Manon Dognin
Publié le 02/02/2016 177 partages
Twitter Facebook Google+
Top 8 des hôtels camping-car Top 8 des hôtels camping-car